Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

La Réserve Marine sensibilise



La Réserve Marine sensibilise
Opération séduction et sensibilisation en cette fin d’année pour la Réserve Nationale Marine qui a consacré deux demi-journées à la découverte de la vie du récif corallien dans le lagon de l’Hermitage. Rappelons que 2018 avait été décrétée Année internationale du récif corallien. D’où l’idée de la Réserve et de sa directrice, Karine Pothin, de clôturer l’année avec un événement phare. Deux objectifs étaient visés : faire découvrir les richesses du récif et éveiller les consciences sur les menaces que font peser sur le lagon des dangers comme le braconnage ou des activités humaines envahissantes (pollution). Pendant ces demi-journées, le grand public, y compris les plus jeunes, ont pu s’initier à des activités comme la plongée, le paddle, le kayak.

La taxe carburant, mode d’emploi régional

La Réserve Marine sensibilise
C’est confirmé, la Région Réunion a obtenu de la part de l’Etat le gel de la “taxe carburant” qui n’augmentera donc pas dans l’île pendant 3 ans. Encore faut-il s’entendre par ce qu’on entend sous cette appellation. Il ne s’agit pas ici de la Taxe Intérieure sur la Consommation des Produits Energétiques (TICPE) (qui ne s’applique pas en Outre-Mer). Dans les DOM, la TICPE est remplacée par la Taxe Spéciale de Consommation (TSC) qui concerne uniquement les carburants. Spécificité de La Réunion, la Taxe Spéciale de Consommation sur les Carburants (TSCC) est un dispositif propre. Avec les recettes engendrées par cette taxe, la Région a financé plusieurs projets tels des investissements régionaux routiers, la pose de filets, de murs de protection, la relance de la commande publique, le développement de nouveaux modes de transports alternatifs… mais aussi, l’entretien des pistes forestières, le développement des transports publics ou encore l’entretien du réseau routier.
Par ailleurs, le tarif du carburant à partir du 1er janvier est déjà connu ; pour le diesel, on paiera le litre à 1,21 euros et 1,43 euros celui de sans plomb.

L’économie bleue, version TCO

La Réserve Marine sensibilise
Le Territoire de la Côte Ouest (TCO) veut devenir un acteur incontournable de l’économie bleue, à l’horizon 2020, en visant le label Territoires et Villes-Ports Destinations Bleues d’Excellence. Ce label reconnaît et récompense le travail exemplaire et d’excellence des communes ou des établissements publics de coopération intercommuales. Les candidats doivent créer un territoire de projets touristiques qui intègre le littoral et les territoires ruraux dans le but de mettre en oeuvre un projet stratégique et innovant de développement territorial durable en lien avec les acteurs locaux engagés. Etape importante vers l’obtention du sésame, le Salon nautique de Paris au mois de décembre où Joseph Sinimalé, le président du TCO, et Philippe Calmel, le directeur général du Groupement Européen Odyssea (premier réseau des élus et acteurs des territoires et villes-ports de France et d’Europe), ont signé un certificat d’engagement, pour des effets qui devraient déjà se faire sentir dès courant 2019.

Rédigé le Vendredi 4 Janvier 2019 à 08:00 | Lu 45 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2019 - 09:00 Les chiffres de la biodiversité française

Vendredi 11 Janvier 2019 - 09:00 Des citrons et des papillons