Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

La farine et le papier toilette, deux produits à succès de la crise Covid-19 !



Située à Saint-Pierre, la Cogedal (Compagnie Générale d’Alimentation) est la seule minoterie de La Ré- union. Depuis 1973, à Saint-Pierre, le moulin COGEDAL travaille les blés pour en extraire les meilleures farines. Le Meunier de Bourbon est né en 2013 à l’occasion du quarantième anniversaire du meunier local. Issues d’une sélection rigoureuse de blés français, les farines «Le Meunier de Bourbon» sont produites exclusivement à La Réunion dans le respect des normes européennes. La Cogedal commercialise à La Réunion et à Mayotte, une gamme de farines classiques (100% à base de blé) et spéciales (avec ingrédients complémentaires type seigle, fruits, graines etc..) pour les particuliers et les professionnels de la panification, de la viennoiserie, de la pâtisserie et autres usages alimentaires (pizzas, samoussas, bouchons, pâtes, cor- nets à glace, biscuits...). Au cœur de son laboratoire, la Cogedal contrôle systématiquement chacune de ses
productions et élabore de nouvelles recettes. Ainsi, depuis 2018, Meunier de Bourbon c’est aussi une gamme de préparations pâtissières: flan, crêpe, gaufre, moelleux...
 
COMMENT L’ENTREPRISE A-T-ELLE VÉCU LA CRISE ?

Positivement, dans le sens où nous avons pu constater notre cohésion et notre faculté d’adaptation. Cette crise a également mis en avant certains points d’amélioration qui entreront dans le développement de plans d’action pour les mois et années à venir.
 
COMMENT VOUS ÊTES-VOUS ADAPTÉS À LA SITUATION ?

Dès le 17 mars, un plan de continuité d’activité a été mis en place. Certains collaborateurs ont été mis en télétravail mais l’activité industrielle n’a pas cessé pendant la période de confinement. Seule la mise en place du plan de continuité d’activité et le
respect des gestes barrières ont engendré des ajustements.
 
EST-CE QUE CETTE CRISE AURA CHANGÉ QUELQUE CHOSE DANS LA MANIÈRE DE FONCTIONNER DE L’ENTREPRISE?

Nous avons constaté une bonne implication de nos collaborateurs lors de la période de télétravail. Le volume mensuel de farine mis sur le marché a peu diminué pendant la crise mais la répartition de ces volumes a été perturbée. Par exemple, il faut savoir que les volumes des conditionnements 1kg destinés au consommateur final ont subi une très forte augmentation puisqu’ils ont quasiment doublé.
 
QUELS SONT VOS OBJECTIFS POUR CE SECOND SEMESTRE 2020?

Nous espérons reprendre une activité normale et notamment mettre en place les différents projets mis en stand-by pour cause de Covid-19.
 

COMMENT L’ENTREPRISE A-T-ELLE VÉCU LA CRISE ?

Un peu sous tension avec des approvisionnements tendus, une forte demande pour certains produits d’hygiène: gants, savons, papier ... et cette rupture au niveau mondial ! Nous n’avons jamais cessé l’activité, pour notre part, et par conséquent, les salariés étaient un peu stressés de peur d’être contaminés !
 
COMMENT VOUS ÊTES-VOUS ADAPTÉS À LA SITUATION ?
Nous avons demandé à nos clients d’être compréhensifs et mis en place des protections en interne afin de rassurer le personnel. Nous nous sommes également réorganisés sur- tout en ce qui concerne les services où les salariés devaient faire du télé- travail ou étaient en chômage partiel...
 
EST-CE QUE CETTE CRISE AURA CHANGÉ QUELQUE CHOSE DANS LA MANIÈRE DE FONCTIONNER DE L’ENTREPRISE?
L’avenir nous le dira... Mais la crise a révélé certains produits. En gants jetables, par exemple, nous avons vendu en 5 mois ce que nous avons vendu en un an l’année dernière.
 
QUELS SONT VOS OBJECTIFS POUR CE SECOND SEMESTRE
2020 ?

Nous allons essayer de stabiliser nos approvisionnements de matières premières et produits sensibles. Nous devons aussi faire attention à la trésorerie et à la rentabilité de la société !
 

Rédigé le Mercredi 12 Août 2020 à 20:43 | Lu 117 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 16:00 Ismael Aboudou


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter