Menu
A La UNE


La magie de Noël en toute discrétion


Noël approche et, avec lui, son lot de magie mais aussi de stress. Les parents doivent en effet redoubler de vigilance dans leurs préparatifs pour ne pas se faire démasquer par les enfants. Attention, la lecture de cet article est interdite aux moins de 10 ans !


Rédigé le Jeudi 16 Décembre 2021 à 09:27 | Lu 65 fois

L’approche de Noël vous angoisse

Un vieux barbu ventripotent qui distribue gratuitement des cadeaux par milliers ? Pfff, voilà bien longtemps qu’on ne vous la fait plus ! Mais vos enfants, eux, y croient encore dur comme fer, et l’approche de Noël vous angoisse. Car tenir secrète l’inexistence du père Noël n’est pas une mince affaire… Jusqu’au 26 décembre, il vous faudra tenir votre langue pour ne pas commettre de bourde et utiliser tous les subterfuges à votre disposition pour faire illusion. Voici un petit précis pour organiser Noël en toute discrétion.

​TROUVER LES BONNES RÉPONSES

Pour les enfants, la fin de l’année sonne la magie de Noël et les jolis souvenirs s’accumulent par dizaines. Autant dire que vous n’avez pas intérêt à gâcher la fête en commettant une maladresse. Un mot de trop et c’est le drame : votre rejeton vous attribuera à vie l’un des traumatismes les plus importants de son enfance ! Mais qu’on se le dise, votre parcours sera semé d’embûches ! Le premier obstacle, et non des moindres, sera d’expliquer à vos enfants pourquoi des dizaines de pères Noël pullulent à chaque coin de rue. Prenez les devants en leur expliquant que ces gentils messieurs ne sont que des imposteurs, et que le vrai papa Noël est bien trop occupé à préparer la livraison de ses paquets pour faire le clown dans les supermarchés.

​OPÉRATION CADEAUX !

Deuxième étape : acheter la pléthore de cadeaux commandés par votre enfant. Mais là encore, il va falloir établir un plan. Pas question de faire ses emplettes au supermarché pendant que Tom attend sagement dans le Caddie… On profite donc du fait que les minots soient chez la nounou ou chez les grands-parents pour faire ses courses. De même, afin d’éviter les doublons et les crises à l’ouverture du cadeau parce que Léa a reçu deux fois le même jouet, on dispatche correctement l’achat de tous les objets présents sur la liste de votre rejeton. Enfin, après avoir ramené chez vous en toute discrétion un lot de paquets digne de la hotte du vrai père Noël, il va falloir leur trouver une cachette secrète jusqu’au 25 décembre. Si votre enfant est bébé ou tout-petit, il suffira de les mettre en hauteur, en haut d’une armoire par exemple. En revanche, s’il a déjà l’âge de grimper, de farfouiller et de fouiner, à vous d’être plus malin ! Le grand classique, c’est de tout dissimuler dans le garage, la cave ou le grenier. Avec les toiles d’araignée et la pénombre, nul doute que votre chère tête blonde y réfléchira à deux fois avant de s’y aventurer. Plus original, on peut réquisitionner ses valises vides pour entreposer les cadeaux ou des vieux cartons de déménagement. Et si votre enfant est un espion dans l’âme, reste la solution des grands-parents qui se feront sûrement un plaisir de tout garder jusqu’au jour J.

​LE JOUR J, PARLONS-EN…

Si vous avez tenu bon jusqu’au 24 décembre, félicitations ! Il ne vous reste plus que quelques heures de courage ! Bien sûr, après tant d’exemplarité, n’emballez pas les cadeaux la nuit de Noël. Un enfant terriblement impatient a le sommeil léger… Enfin, on évite de déguiser papa ou tonton en gros barbu rondouillard car, si votre progéniture se rend compte du stratagème, votre crédibilité s’effondrera aussi sec et la fête risque de tourner au fiasco. Allez, joyeux Noël !



Nouveau commentaire :








Recevoir notre newsletter