Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Le Département soutient les acteurs de la filière agricole


Le Conseil Départemental compétent en matière de développement rural, agit pour la relance du secteur en mettant en œuvre des dispositifs d’aides aux réunionnais ayant une activité agricole ou en lien avec ce domaine, comme l’agritourisme, qui rassemble une centaine de structures ou encore les écuries, au nombre de soixante sur l’île. Nous avons rencontré M.Françoise de l’Ecurie du Relais et M.KBidi du Jardin des Bestioles.


Sandro Kbidy agé de 45 ans est détenteur du Brevet professionnel agricole mais ne se destinait pas à travailler dans ce domaine jusqu’au jour où il hérite du terrain de ses parents et crée Le Jardin des Bestioles. Le jardin est ouvert au public, depuis Juillet 2018, du mardi au vendredi, de 9h à 17h.
« L’idée des sculptures était à la base pour décorer mon jardin, puis une de mes cousines m’a donné l’idée de faire visiter aux gens. » Le principe du jardin est de sensibiliser les enfants sur le rôle des animaux et des insectes à travers les sculptures et bien sûr les adultes aussi sont les bienvenus. Il y a aussi la possibilité de pique-niquer, d’acheter les pro- duits de saison cultivés sans pesticide ni engrais chimique.
L’année dernière j’ai participé au Challenge des créateurs organisé par le Département et j’ai obtenu le prix du jury. Mais je me suis autofinancé pour la création de mon activité. Mon jardin a la particularité d’être dans les Hauts, idéal pour changer d’air. En ce moment un potager est en cours de construction et une petite ferme pédagogique plus tard si tout se passe bien. Nous avons souffert du confinement et du manque de visibilité en termes de communication. Aussi l’aide financière du Département est la bienvenue. Elle nous permettra de renforcer notre trésorerie et de relancer notre structure via la communication. »

PARLEZ-NOUS DE VOTRE ACTIVITÉ ...
L’écurie du Relais est située à Petite-Île à 800 mètres d’altitude, à 10 kilo- mètres du littoral.
Elle existe depuis 1995, date à la- quelle mon fils est né. Aujourd’hui, c’est lui qui exerce la fonction de moniteur au sein de l’entreprise familiale. Auparavant, j’étais entrepreneur puis je me suis reconverti dans l’agriculture et dans l’élevage de chevaux. En 1993, j’ai fait la formation d’accompagnateur tourisme équestre (ATE) sur 1 an afin de reprendre l’activité de mon beau-père. En effet, il avait une écurie à proximité de l’aire de pique- nique où il proposait des balades à cheval et des baptêmes. En 1998, j’ai repris l’activité seul, en proposant des randonnées d’une journée ou plus dans le Sud de l’île entre Saint-Phi- lippe et l’Étang-Salé. Actuellement, mon fils et moi proposons plusieurs activités comme des balades, des randonnées et divers stages vacances pour les enfants.

VOUS AVEZ BÉNÉFICIÉ DU DISPOSITIF D’AIDE DE LA PART DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL, EN QUOI CELA CONSISTE ?
Étant donné que nous n’avons pas exercé d’activité pendant la période de confinement, l’aide du Département nous a permis de payer une partie des frais d’alimentation pour les chevaux (fourrage, granulé...).
QUELLES MESURES PARTICULIÈRES ALLEZ-VOUS METTRE EN PLACE POUR ACCUEILLIR LE PUBLIC ?
Lors de la reprise de l’activité, nous avons reçu un communiqué de la part de la Fédération Française d’Équitation (FFE). Celui-ci se com- posait d’affiche de sensibilisation et des conduites à tenir. Sur notre structure, nous avons mis à disposition du gel hydroalcoolique et un sens de circulation pour le public. De plus, pour nos cavaliers, nous avons mis en place des horaires bien spécifiques pour respecter le nombre de 10 per- sonnes sur les lieux. Aussi, nous assurons la désinfection du matériel après chaque utilisation. Le port du masque est obligatoire pour le personnel de l’écurie.
UN MOT POUR LES RÉUNIONNAIS POUR LES INCITER À VENIR VOUS RENDRE VISITE...
Venez profiter d’une balade à cheval en famille, dans un cadre exceptionnel (environnement verdoyant, vue imprenable sur la mer...). C’est un moment convivial qui restera gravé dans vos mémoires. Tout le monde y est convié. De plus, vous pourrez profiter de l’aire de pique-nique pour partager un bon moment dans les Hauts.

Rédigé le Mardi 21 Juillet 2020 à 14:24 | Lu 6 fois