Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Hi Tech

Le zumping, cette nouvelle tendance amoureuse née pendant le confinement vraiment pas cool



A chaque mois, sa nouvelle tendance amoureuse finissant par « ing. ». Après le fleabagging, le rossing et bien sûr l’indétrônable ghosting, le confinement aurait donné lieu à une nouvelle pratique douteuse dont on se serait franchement passé·e·s : le zumping. Impossible d’avoir échappé au phénomène, depuis la mise en quarantaine, l’application de vidéoconférence Zoom a littéralement envahi notre quotidien. Et il semblerait que cet outil numérique ne servirait pas qu’à faire des conférences avec ses collègues.
C’est le journal britannique The Guardian qui s’est intéressé au phénomène. Pour celles qui ne seraient pas douées avec la langue de Shakespeare, il s’agit donc d’une contraction des mots « Zoom » et « Dumping » (qui veut dire se faire larguer). Oui, tu fais bien de voir la catastrophe arriver, on est en plein dedans. A l’heure où les interactions sociales sont
franchement limitées et se résument au virtuel pour toutes les personnes qui ne se trouvent pas confinées dans le même logement, la mode serait visiblement de larguer son ou sa partenaire... via Zoom.
Si le confinement pèse sur la vie des célibataires, il n’est guère plus tendre avec les couples qui, en plus d’être plus que jamais menacés par l’infidélité en ligne, doivent également faire face aux ruptures soudaines. D’ailleurs, il est fort probable que l’on connaisse un boom de demandes de divorces une fois le confinement levé, comme il a été observé en Chine. Pour certain·e·s, il n’est même plus question d’attendre quelques semaines, et tant pis si l’histoire d’amour doit prendre fin sur une application de vidéoconférence.
On ne pensait pas dire ça un jour, mais finalement, le largage par téléphone, ça a
plutôt de la gueule.

Rédigé le Dimanche 31 Mai 2020 à 17:42 | Lu 86 fois