Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Les clés d’une vie saine : Des pistes sur la voie de l’épanouissement


Les maîtres à penser ne manquent pas de préceptes à observer pour une vie exemplaire. Il faut dire que le bien-être est devenu pour certains une mission touchant parfois au mystique. Sans viser ces hautes sphères spirituelles, il est toutefois possible de rappeler quelques basiques pour mener une vie saine. Ici pas de préceptes, juste quelques conseils, quelques clés pour déverrouiller quelques blocages sur la route menant à l’épanouissement.

Jérôme Hoarau - © DR


Ne pas négliger son sommeil

 

La première des évidences à souligner, c’est la nécessité du sommeil, de sa quantité et de sa qualité. Le manque de sommeil entraîne plusieurs désagréments dont le manque d’attention et l’irritabilité. Les scientifiques ont compris que le sommeil est constitué d’une succession de cycles durant 90 minutes en moyenne. Nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil : certains ont besoin de dormir peu (entre 5 et 7 heures), d’autres un peu plus (entre 8 et 10 heures). Il s’agira donc de savoir identifier son type de sommeil (petit ou gros dormeur) pour adapter l’heure de son réveil en conséquence. Les conditions du sommeil sont tout autant essentielles. C’est pourquoi, il est conseillé de dormir dans un endroit calme, dans le noir et d’arrêter les écrans au moins deux heures avant de dormir. Précisons que cette recommandation vaut pour tous les écrans : les plus évidents (la télévision et l’ordinateur) mais aussi les plus insidieux, ceux qui peuvent venir se glisser jusque sous la couette (le téléphone portable ou la tablette).


Les clés d’une vie saine : Des pistes sur la voie de l’épanouissement

Pratiquer une activité physique

 

On aura beau être réfractaire à l’effort, il faut se faire une raison. Nous ne sommes pas programmés pour une vie de sédentaires et ce, depuis que nos lointains ancêtres ont commencé à se dépenser pour trouver leur subsistance. Ajoutons qu’outre les bienfaits physiques, le sport aide à lutter efficacement contre la dépression, l’anxiété, la fatigue et le stress. De nos jours, l’activité physique relèverait pour certains d’un loisir réservé à ceux qui ont du temps. C’est en effet le manque de temps qui est souvent avancé par ceux qui voudraient mais ne peuvent pas. Il suffira alors de ménager une plage horaire spéciale (avant ou après le travail pour les citadins pressés) pour aller courir ou se rendre à la salle de sport ou plus facilement encore se faire une séance chez soi ; cela peut se gérer en une trentaine de minutes, échauffement et étirements compris. Et puis, si l’on manque vraiment de temps pour courir ou se faire une séance de sport, rien n’empêche de ruser et de faire travailler ses cuisses et son cœur en acceptant (avec le sourire) de se garer un peu plus loin que prévu ou en descendant un arrêt avant sa destination si l’on est en bus.


Les clés d’une vie saine : Des pistes sur la voie de l’épanouissement

Surveiller son alimentation

 

C’est déjà un bon début de ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé, toujours est-il que c’est la fréquence des repas qui est particulièrement à surveiller. Les diététiciens préconisent trois repas par jour et dans l’idéal à des heures fixes pour instaurer une routine qui fournira des repères pour le bon fonctionnement du métabolisme. Il est recommandé de ne pas “sauter” de repas, surtout le petit déjeuner, qui fournit à l’organisme son énergie pour éviter les coups de fatigue en matinée. Quand on prend son repas, il faut environ 20 minutes pour éprouver une sensation de satiété. D’où la nécessité de prendre le temps de bien mâcher. Il est aussi conseillé de manger dans un environnement calme et pourquoi pas en bonne compagnie. S’il faut surveiller son alimentation, pas d’excès de zèle toutefois. Les régimes trop restrictifs (hyper protéinés, par exemple) perturbent l’équilibre alimentaire et ne peuvent que procurer de satisfaction qu’à court terme.

 

 

Penser à boire

 

Indispensable à l’ensemble des processus vitaux, l’eau chasse les toxines, garde les tissus du corps hydratés et stabilise notre niveau d’énergie. Il faut savoir que quand on est actif, on a le temps de perdre beaucoup d’eau avant de ressentir la soif. Et sous nos latitudes tropicales, on se déshydrate encore plus rapidement.


Les clés d’une vie saine : Des pistes sur la voie de l’épanouissement

 

Soigner son intérieur

 

Ceux qui se retrouvent dans leur “propre désordre”, ne verront peut-être pas la nécessité d’un intérieur rangé. Pourtant, le soin que l’on prend de son chez soi fait partie intégrante du bien-être. Sans exceller dans l’art du Feng shui, il est possible de limiter les sources de stress à domicile en y mettant de l’ordre. En priorité, il s’agira de dégager les accès, de ne pas encombrer les couloirs et les abords de portes ou fenêtres (pour laisser l’air et les personnes entrer ou sortir librement), d’aérer autant que faire se peut les pièces (surtout après une longue journée passée les volets fermés et encore plus en cette période de chaleur accablante). Une autre astuce pour éviter d’éventuelles crises de nerf : l’organisation des documents personnels, factures, avis d’imposition, justificatifs, dans des classeurs faciles d’accès, sur l’étagère par exemple. Cela vous épargnera la peine de transformer votre maison en champ de bataille juste pour exhumer un simple document.

 

Se fixer des objectifs réalistes

 

L’accomplissement de soi ne signifie pas automatiquement un repli hors du monde. On peut trouver la plénitude même dans la vie active, à condition de visualiser ce que l’on attend de la vie, en définissant des objectifs clairs et envisageables qui correspondent à nos aspirations et à la réalité. Ces objectifs peuvent être à court (quelques jours ou semaines), moyen (quelques mois) ou long terme (quelques années). De cette manière, on évite le malaise que peut procurer le flou autour de nos priorités professionnelles ou encore familiales, les situations de conflit ou d’incompréhension. On peut ainsi inclure dans ces objectifs de rendre visite plus régulièrement à ses parents ou ses proches, de se rendre plus disponible, bref de soigner ses relations. L’équilibre affectif est une composante forte du bien-être personnel.


Rédigé le Mardi 14 Février 2017 à 05:00 | Lu 295 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter