Menu
A La UNE


Les coureurs dans leurs petits souliers... Témoignages de sportifs pendant le confinement


Nous avions eu les témoignages de Frédéric Duchemann et de Frédérique Weigel la semaine dernière... cap à Cilaos avec Nathalie Percheron et à Mont-Vert avec Alexis Hoareau.


Rédigé le Mercredi 15 Avril 2020 à 10:37 | Lu 717 fois

Nathalie Percheron – Cilaos
            « Depuis maintenant 4 semaines , on vit au jour le jour à Cilaos. Le mode de vie n'est plus le même et pourtant on ne voit pas le temps passé. L'isolement on connaît (route fermée pendant 2 mois suite aux cyclones, gilets jaunes qui bloquent l'entrée du cirque pendant 3 semaines...). Le confinement est différent dans le sens où nos boutiques restent alimentées. Télétravail, soutien moral à mes filles qui ont un emploi du temps scolaire qui reste aussi chargé qu'en temps normal avec 2 à 5 cours virtuels par jour. Jardinage, coutures, cuisine, prendre le temps de manger en famille, de parler...Soutien moral également à mon homme qui étant indépendant du tourisme ne voit pas quand la situation pourrait revenir à la normale. Mais nous n'avons pas mis le sport de côté. Trois fois par semaine, mon mari et moi prenons chacun une fille et partons chacun de notre côté pour 1h de marche sur le plateau  de Cilaos. Nous redécouvrons plein de petits sentiers (qui étaient les ruelles d'autrefois). Les autres jours nous réalisons la séance de renforcement proposée par la prof d'EPS de Tanya en famille dans le jardin, à laquelle je rajoute une heure de footing + ou - rapide toujours en ville.Cela reste de l'entretien, le bien-être. Le moral est bon, nous ne sommes pas malheureux. 
            Cette année, je n'avais pas de grands objectifs en termes de trails, j'avais balisé mon année avec des trails dont les parcours me plaisent: le Trail du Volcan, la Dtour par exemples. Ce n'est que partie remise, cette coupure peut être bénéfique pour le corps.
            Je trouve intéressant les séances de renforcement, yoga, étirements proposées par les traileurs et traileuses péi sur les réseaux socio.  Alors oui, on contemple les montagnes qui nous entourent, oui on rêve de ce volcan en éruption dont on ne recoit que les cheveux de pelée, non on n'a pas oublié la couleur de la mer. La santé avant tout, la notre et celle des autres »

Alexis Hoareau (Monvert)
            Alexis Hoareau est licencié au Club de la Petite-Ile et Jean-Eddy Lauret (un champion)  est son compagnon d'entraînement et de compétition, car faisant également partie du Team Vakoa. Il a déjà couru le Grand Raid et plein d'autres courses avec ses coéquipiers Petit-Ilois, dont un certain Raymond Fontaine.
            « En tant que sportif, la plus grande difficulté pour moi est de rester motivé alors que toutes les courses sont annulées jusqu'à au moins fin juillet alors que c'est ce qui me motive habituellement. En ajoutant le confinement et la limite à un périmètre de 1 km, cela devient difficile de garder le moral. Heureusement, contrairement aux autres sports, nous sommes toujours autorisé à pratiquer. Je fais donc mes entrainements seul près de chez moi, à Petite Ile et pendant mes gardes chez les sapeurs pompiers.
            J'ai passé 15 jours privilégiés avec ma fille de 9 ans. Les journées étaient rythmées par les leçons, la cuisine et les récréations. Je suis heureux d'avoir partagé ces moments avec elle.
            Nos adhérents (Muta) on maintenant besoin d'un service minimum, j'ai donc repris le travail afin de gérer les urgences et j'ai la chance de pouvoir m'y rendre à vélo. Donc pour l'instant j'ai pas eu une seconde pour m’ennuyer
 »



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2022 - 07:02 Gérard Jugnot – Le Petit Piaf


Nouveau commentaire :