Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Les enfants: Ils sont en vacances et c’est l’enfer !


Qu’on travaille ou pas, les vacances scolaires sont devenues la bête noire des parents. Un mois où vos sens de l’organisation et de la maitrise de soi sont devenus indispensables. En deux mots : Koh-Lanta !

Immunité, jeu de confort, course d’orientation et épreuve des poteaux, tout y est ! Alors, qui craquera le premier ?




Raissa M’Zicili - © DR


Solution n°1 : Les garder
 
Bien posés dans notre routine quotidienne, cette période est l’épreuve par excellence qui va nous mettre les nerfs à vif. Elle équivaut à passer d’une journée de 24h à une de 48h, le temps n’a plus de limite, toutes les solutions sont bonnes à prendre, même celles qui ne rentrent pas dans notre charte parentale : on les met devant la télé pendant 12h, on revoit les priorités sur l’équilibre alimentaire (chips à 8h30 : ok), mais également sur l’hygiène corporelle (pyjama jusqu’à 16h : ok), on laisse leur créativité s’emballée pour redécorer la maison... bref tout est bon pour ne surtout pas entendre “maman (papa) je m’ennuie, j’ai faim, ou j’ai pas envie…”
 
Solution n°2 : On les fait garder
 
Grands-parents, tatie, cousin, voisin, nounou, la liste peut être longue, les refus et les excuses aussi. Quand ce n’est pas : “moi aussi je ne sais pas où caser les miens !”, “ce sont tes progénitures, assume !” ou encore “ je suis malade je risque de les contaminer”, il y a bien la solution des centres aérés, mais là aussi sur 4 semaines de vacances, ils ne les géreront que sur 2. Retour inévitable à la solution n° 1.  À quand les nounous robotisées, à charger sur secteur, qui nous soulageront dans notre quotidien ? Totale gestion, moins de budget, que du bonheur !
 
Solution n°3 : On prend un congé et on part en vacances avec eux
 
Hahaha, c’est à proscrire ! Cela fait 8 mois qu’on culpabilise, car on ne passe pas assez de temps avec eux… ne nous laissons pas amadouer ! Entre la logistique, la maitrise du budget, les emplois du temps, la fatigue accumulée depuis “nos dernières vacances”, ils vont nous achever !
Pour s’en sortir, le mot d’ordre : laissons nos règles de côté ! On se lâche et on garde en tête l’idée que ces moments, aussi durs qu’ils soient, seront des souvenirs inoubliables pour nous, mais surtout pour nos enfants.
 
 
 

Rédigé le Mardi 17 Janvier 2017 à 14:35 | Lu 19 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter