Menu
A La UNE


Les indispensables de la trousse à pharmacie du sportif.


Quand on fait du sport, il est important d’être bien équipé ! Médicaments, homéopathie, huiles essentielles, compléments alimentaires… découvrez tous les produits à glisser dans votre trousse à pharmacie.


Rédigé le Vendredi 26 Août 2022 à 16:56 | Lu 99 fois

Si le sport est le meilleur des remèdes, il ne se suffit pas à lui-même.

Que ce soit pour se soigner, pour booster ses performances ou tout simplement pour bien récupérer, certains médicaments sont indispensables à la pratique sportive. Petit tour d’horizon des produits à avoir absolument avec soi.

DES MÉDICAMENTS À NE PAS NÉGLIGER
Lorsqu’on est sportif, une blessure est vite arrivée. Pour être paré à toute éventualité, veillez à avoir toujours quelques produits essentiels, tels que des pansements (anti-ampoules, sparadraps), des bandes, des compresses, des cotons, un spray réfrigérant, un spray désinfectant, du sérum physiologique, une crème antiinflammatoire, une crème anti-contusion, un baume décontracturant, du paracétamol et des médicaments anti-inflammatoires. Complétez le tout avec des sachets de glucose en cas d’hypoglycémie, des petits ciseaux et une pince à épiler. Selon votre activité (sports extrêmes ou en extérieur), vous pouvez en outre ajouter une attelle, une couverture de survie, un pack chaud, un tire-tique et une crème solaire dans votre trousse de secours.
L’HOMÉOPATHIE, L’ALLIÉE DU SPORTIF
Pour soigner vos petits bobos, pensez également à l’homéopathie qui, en plus d’être sans contre-indication, n’entraîne aucun effet secondaire. En cas de douleur, notamment due à un traumatisme, vous pouvez prendre de l’Arnica 9CH. Si vous avez des ampoules, l’Apis Mellifica 7CH devrait les soulager, tout comme le Cantharis 15CH. Après une entorse, associez du Ruta Graveolens 5CH à de l’Apis Mellifica 5CH. Le Cuprum Metallicum 5CH vous servira en cas de crampes musculaires, le Magnesia Phosphorica 7CH en cas de contractures et le Rhus Toxicodendron si vous avez des raideurs articulaires. Après une fracture, le Symphytum 5CH et le Calcarea Phosphorica 5CH vous permettront de consolider vos os.

LES HUILES, UN ATOUT POUR LES MUSCLES
Avant ou après le sport, il est important de prendre soin de ses muscles. Pour cela, rien de mieux que les huiles essentielles ! La gaulthérie couchée vous permettra de prévenir les douleurs musculaires. Le romarin à camphre, quant à lui, vous aidera à lutter contre les crampes. Afin de soulager la douleur, optez pour le lavandin super, l’estragon, l’eucalyptus citronné ou la menthe poivrée qui, grâce à son effet réfrigérant, agit comme un puissant anesthésiant. Pour un meilleur résultat, associez-les à des huiles végétales, comme celle d’amande douce, d’abricot ou de jojoba, et massez vos muscles pendant quelques minutes avant et après votre entraînement. 

DES COMPLÉMENTS PAS SI MÉCHANTS
Contrairement aux idées reçues, tous les compléments alimentaires ne sont pas à jeter. Certains peuvent même vous aider à garder la forme. Les minéraux et les polyvitamines vous aideront, par exemple, à combattre la fatigue, tandis que les acides aminés BCAA vous permettront de compenser vos dépenses énergétiques. Quant à la spiruline, elle vous fournira de l’énergie avant votre séance, tout en développant votre masse musculaire. Le ginseng, lui, est recommandé pour lutter contre le stress oxydatif posteffort. Enfin, l’acérola comblera vos besoins en vitamines en boostant vos défenses immunitaires.

LES MÉDICAMENTS À ÉVITER
Certains médicaments peuvent interférer avec la pratique sportive. Si vous faites du sport de contact, évitez notamment les anticoagulants, du type aspirine, qui entraînent une fluidification du sang et risquent d’aggraver d’éventuelles hémorragies. Adepte du vélo ou de l’escalade ? Méfiez-vous des antidépresseurs et des antihistaminiques, qui peuvent provoquer des troubles de l’équilibre et de l’attention. Certains antibiotiques peuvent également favoriser l’apparition de tendinites et de douleurs musculaires. Avant de prendre un médicament, lisez attentivement les contre-indications et les effets secondaires. En cas de doute, parlez-en à votre médecin.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2022 - 07:02 Gérard Jugnot – Le Petit Piaf


Nouveau commentaire :