Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Les traditions de Pâques à travers le monde


Pâques est une fête religieuse importante qui s’accompagne de toutes sortes de coutumes et symboles. Mais heureusement, si Pâques se fête de manières très différentes selon le pays où l’on se trouve, le point commun reste toujours le chocolat.


EN ANGLETERRE
En Angleterre et en Hollande, la tradition est un peu différente. Les oeufs ne sont pas apportés par une poule, une cloche ou un lapin, mais ce sont les enfants eux-mêmes qui font du porte-à-porte comme à Halloween, afin de collecter des oeufs en chocolat. Il y a aussi la coutume du roulement des oeufs de Pâques. Les enfants font rouler des oeufs cuits décorés du haut d’une colline. Pour certains, le roulement des oeufs rappelle celui du rocher qui créa l’ouverture du tombeau de Jésus-Christ avant sa résurrection. C’est une tradition qui a été exportée aux Etats-Unis. Quant au repas traditionnel, il consiste en un rôti d’agneau avec une sauce à la menthe et pour le dessert, on se régale de petites brioches sucrées aux fruits confits, décorées d’une croix, appelées hot cross buns.

EN AMÉRIQUE DU SUD
Au Mexique, au Brésil, au Pérou, au Chili et au Venezuela, les rues sont décorées de guirlandes au moins deux semaines avant la fête. La veille de Pâques, des milliers de personnes envahissent les rues à la nuit tombée. Là-bas, « battre » Judas, l’apôtre qui a trahi Jésus, est une tradition. Cet ennemi est recréé en statue de carton avant d’être brûlé sur la place publique pour conjurer le sort. On réalise également des piñatas à son effigie pour se régaler des sucreries qui en tombent... Dans les assiettes, le poisson et les fruits de mer sont à l’honneur durant toute la période du carême mais également pendant Pâques.

EN ALLEMAGNE
Les enfants allemands décorent un arbre de Pâques. Il s’agit traditionnellement d’un cep de vigne ou d’un arbre sans feuilles auquel ils suspendent des oeufs et autres petites décorations. Ils fabriquent également des petits nids de paille et les cachent dans la maison la veille de Pâques en espérant que le lapin ou le lièvre de Pâques viendra le remplir d’oeufs multicolores en chocolat pendant la nuit. De plus, les Allemands organisent de jolis feux de joie partout dans le pays. Les amis et les familles se réunissent autour pour manger et boire (avec modération). A noter qu’on mange des plats « verts » le jeudi. Le plat le plus répandu est la soupe aux sept herbes qui comprend du cresson, des pissenlits, de la ciboulette, du persil, des poireaux, de l’oseille et des épinards. On enchaîne sur du poisson le vendredi, et du gigot d’agneau le samedi. En dessert, on retrouve bien entendu les oeufs en chocolat mais aussi l’Osterlamm, un gâteau saupoudré de sucre glace.

EN SUÈDE
En Suède, Pâques ressemble beaucoup à Halloween. Les enfants se déguisent en sorcières et sorciers munis de balais et de bouilloires en cuivre et descendent dans les rues pour réclamer des friandises en chocolat. En échange, ils offrent des branches de saule décorées par leurs soins. Cette tradition des sorcières de Pâques viendrait d’une légende selon laquelle trolls et sorcières sortaient entre le vendredi saint et le jour de Pâques. Le feu est aussi au centre des célébrations suédoises. De grands feux sont allumés le dimanche de Pâques pour repousser les sorcières en dehors des villages. Les Suédois profitent de Pâques pour manger un smörgåsbord, un buffet sur lequel on retrouve du hareng, du saumon, des pommes de terre, des oeufs, des boulettes de viande, des saucisses...

EN POLOGNE
En Pologne, rien ne symbolise autant Pâques qu’une bataille d’eau amicale. Dans les temps anciens, les personnes célibataires vivant à la campagne se montraient leurs sentiments en s’arrosant et plus une personne était mouillée, plus elle plaisait. Aujourd’hui, tout le monde participe à la bataille d’eau. Les armes de prédilection sont des pistolets à eau, des bouteilles de shampooing vides, des seaux mais tout ce qui peut asperger est recommandé. C’est vraiment le jour où l’on oublie les bonnes manières et les règles de bonne conduite. Le repas débute par l’oeuf de Pâques et le raifort. Puis, la table est riche en viande et en charcuterie, surtout le traditionnel jambon fumé. On termine par une pâtisserie confectionnée avec du beurre, du gâteau ou de la pâte d’amande.

EN RUSSIE
La fête de Pâques est la plus importante du calendrier pour les Russes. On salue chaque personne en échangeant des oeufs décorés et trois baisers. De plus, une tradition qui ne se retrouve nulle part ailleurs consiste à se rendre sur la tombe de ses proches pour manger des oeufs durs. Il faut ensuite penser à laisser quelques oeufs au cimetière pour apaiser l’esprit des morts. Pour le repas, il est de coutume de manger la kulebiaka, une tourte garnie de poisson, de champignons et de riz le tout enveloppé dans une pâte feuilletée. Puis on savoure le kulich, un pain traditionnel de Pâques préparé avec des oeufs, de la levure, de la crème et du beurre. Il est recouvert d’un glaçage blanc et parsemé de noix et fruits secs. A noter qu’on l’amène auparavant à l’église pour qu’il soit béni par le prêtre avant consommation.

EN GRÈCE
En Grèce, le jour de la Pâque orthodoxe, des batailles d’oeufs sont organisées dans chaque famille. Les participants les entrechoquent pour voir lesquels se casseront en dernier. En frappant l’oeuf de son adversaire, chacun prononce cette phrase « Christos Anesti » qui signifie « Le Christ est ressuscité ! ». D’autre part, on jeûne le vendredi et le samedi, on fait durcir des oeufs que l’on teint ensuite en rouge pour symboliser le sang du Christ. On les mange avec une soupe aux tripes et un pain traditionnel. Pour le dimanche de Pâques, on se régale d’agneau rôti à la broche. Sur l’île grecque de Corfou, il faut faire attention aux poteries volantes, une tradition qui remonte au 16ème siècle. En effet, le samedi de Pâques, à 11 heures précises, les habitants jettent des pots en argile depuis leurs balcons. Les pots cassés sont censés effrayer les mauvais esprits.

EN ROUMANIE
Les roumains ont la coutume de fêter Pâques en famille. La tradition pascale la plus drôle est sans aucun doute la «bataille d’oeufs». Chaque participant en possède un et doit le cogner sur celui de son camarade. L’oeuf ayant la coquille la plus résistante sort victorieux. Les batailles d’oeufs apportent de la chance toute l’année à celui qui gagne. A noter que la décoration des oeufs est considérée comme un art en Roumanie. Les dessins sont tout d’abord tracés sur les oeufs avec de la cire d’abeille. Ensuite, on trempe les oeufs dans une teinture de couleur vive. Au petit matin, la tradition veut que tout le monde se lave le visage avec de l’eau dans laquelle un oeuf peint en rouge et une pièce d’argent ont été plongés. L’oeuf rouge correspond à la santé alors que l’argent symbolise la pureté. Le repas traditionnel est composé d’une soupe aigre, la « ciorba » et d’une tarte d’agneau garnie de persil frais, de fenouil et d’oignons verts, appelée « drob ».
 

Rédigé le Mardi 16 Avril 2019 à 19:33 | Lu 338 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Août 2019 - 07:00 Les secrets de l’aloé vera


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter