Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

MÉLISSA AGAPET : Faire du sport est un besoin pour moi


Il se peut que vous ayez déjà vu son visage. Surtout si vous étiez devant votre téléviseur le soir de l’élection de Miss Réunion 2013. Ancienne candidate du concours de beauté, Mélissa Agapet se lance aujourd’hui un nouveau défi. Début février, elle a ouvert avec son compagnon, Robin, une salle dédiée au CrossFit, une discipline qui a le vent en poupe depuis quelques années à La Réunion. Rencontre.


Avant de faire plus ample connaissance avec la jeune femme de 24 ans, on ne pouvait ne pas aborder avec elle l’expérience Miss Réunion. Quatre ans après, on sent que Mélissa Agapet en parle avec du recul. “C’était fou de voir comment les gens me reconnaissaient dans la rue même si je n’avais pas gagné l’élection ! J’ai appris beaucoup de choses grâce à cette expérience : j’ai gagné en maturité, j’ai appris à prendre la parole en public… Mais si c’était à refaire, j’avoue que j’y réfléchirais à deux fois. Toute cette énergie dépensée avant le show, c’est tout de même stressant !”
La page Miss tournée, Mélissa se consacre à ses études et décroche un master en Développement commercial et marketing. En vacances en 2014 à Montpellier avec son compagnon, Robin, elle tombe sous le charme du CrossFit, discipline à laquelle l’initie Robin, déjà acquis au concept. À l’époque, La Réunion ne compte pas beaucoup de salles pour la pratique. Il y en avait bien une à Saint-Denis, mais pour les habitants de l’Est ou ceux de la périphérie Est de Saint-Denis, un créneau était à prendre. Originaires du quartier de la Bretagne, Mélissa et Robin décident ainsi d’ouvrir, à Sainte-Marie, une “box”, comprenez une salle dédiée à la pratique du CrossFit, cette discipline qui reprend des mouvements d’haltérophilie, de gymnastique et de conditioning. Entre le coaching de Robin et ses compétences en gestion, Mélissa estime que cette box se veut “la bonne combinaison de nos talents respectifs”. Le projet a pu voir le jour grâce aux soutiens familiaux. “Nos parents respectifs nous ont beaucoup aidés pour le montage de ce projet. Sans eux, nous n’aurions pas pu ouvrir la salle”, confie Mélissa, pour qui le CrossFit est un moyen de se retrouver, de se défouler. “Je dirais que faire du sport est un besoin pour moi. Un peu avant l’aventure Miss Réunion, j’étais en surpoids. J’ai perdu 15 kilos grâce au sport, en salle de fitness. Aujourd’hui, avec le CrossFit, je travaille mon mental. Avant, je n’arrivais même pas à faire de tractions. Avec de la détermination, je peux maintenant en faire des séries de 15”. Et à celles qui voudraient bien, mais ont peur de se jeter à l’eau, pensant que le CrossFit est davantage un sport pour les hommes, “les mâles”, Mélissa Agapet adresse ce conseil : “Venez essayer, je suis persuadée que vous serez conquises ! Hommes ou femmes, les participants font la même chose : ils montent à la corde, soulèvent des poids ; la seule différence, c’est que les charges sont adaptées. Chaque femme peut adapter l’intensité de l’effort en fonction de ses objectifs”.   


Rédigé le Vendredi 3 Mars 2017 à 11:17 | Lu 398 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter