Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

MINI CLUBMAN COOPER D 150ch BVA8


Elle vise la catégorie supérieure


MINI CLUBMAN COOPER D 150ch BVA8
A l’origine, la Mini Clubman était une version utilitaire de la Mini Hatch. A sa sortie en 1962, elle se présentait comme un break deux portes qui amenait une certaine polyvalence à la petite anglaise.
En 2007, Mini jouait la carte de l’originalité avec un modèle qui arborait une ligne très spéciale, avec cette petite porte antagoniste supplémentaire du côté du passager. Un peu plus pratique, mais pas encore assez familiale, la nouvelle génération a d’autres. Effectivement, elle vise carrément la catégorie des compactes familiales, et s’attaque notamment à la Volkswagen Golf. Attention, sur sa route, on retrouvera également l’Audi A3 et même sa cousine BMW Série 1 qui risque de ne pas forcément apprécier cette concurrence interne. On remarque son profil de break de chasse, avec ses 4 portes classiques, la custode qui allonge la silhouette originelle et, les aircurtains en bas des ailes avant qui parfaient l’aérodynamisme.
Pour la face avant, et malgré son gros air de famille avec la Mini Hatch, cette Clubman est plus large de 9cm, ce qui lui donne une belle prestance. On apprécie l’originalité de la partie arrière avec ses deux portes battantes, ses petits essuies glace indépendants et ses jolies feux horizontaux à Led. Avec ses 4.25m de long, la Mini Clubman met un point d’honneur à rester la plus petite du segment C, afin de ne pas trahir la philosophie première de la marque. Notre modèle d’essai arborait de grosses jantes en 18 pouces, ainsi qu’une teinte bi-ton. Malgré les apparences, cette planche de bord est totalement inédite. Mini a gardé le dessin général, avec son écran multimédia engoncé dans le rond central, les commandes type aviation, ainsi que les petits compteurs solidaires du volant.
En regardant de plus près, on remarque tout de même les efforts de Mini en terme de finition, avec des plastiques qui entourent cette planche de bord, les touches de carbone, et la finition chromée autour des aérateurs ou sur la console centrale. L’habitabilité est très satisfaisante aux places arrière, même pour mes 1.90m, grâce à cette garde au toit généreuse.
Le coffre avec ses 360 litres dispose d’une capacité de chargement correcte. A la conduite, Mini a tenté de sauvegarder ce caractère sportif qui fait sa force. On est assis très bas, l’amortissement est ferme et les jantes de 18 pouces de notre modèle d’essai permettent un comportement routier sûr et efficace. On ressent chaque mouvement de caisse, et cela apporte un sentiment de confiance. Néanmoins, avec ce nouveau gabarit, ses portes-à-faux plus longs qu’à l’habitude, et son poids de 1.4 tonne, son train avant aura tendance à saturer dans les virages serrés quand on approche des limites. Si l’auto reste extrêmement stable dans les grandes courbes et sur nationale, elle aura plus de mal sur chemins sinueux, avec une obligation de taper fort dans les freins et de doser l’accélérateur pour ne pas mettre à mal le train avant. Bref, il faudra un temps d’adaptation pour parfaitement la prendre en main, sa tenue de route restant un de ses points forts. Le 2.0D d’origine BMW, lui, pète la santé. Les 150ch suffisent amplement à prodiguer de bonnes performances. Il n’est peut-être pas le plus silencieux de la catégorie, avec un côté un peu rugueux, mais sa disponibilité apporte un véritable agrément de conduite. Ce sentiment est amplifié par la présence de cette géniale boîte Steptronic à 8 rapports, qui équipe pour la première fois une Mini. Mini arrivera-t-elle à imposer sa Clubman sur le segment C ? Il est clair que ce nouveau modèle mise sur l’effet de surprise dans la catégorie, avec un look à part qui vous démarque du reste du parc automobile.

TECHNIQUE ET TARIF :
• Moteur 2.0D de 150ch et 330nm de couple
• Mesures : 4.25mX1.80mX1.44m
• Poids de 1395kg
• 0 à 100km/h en 8.6s
• Vitesse maxi de 212km/h
• Consommation de 4.1L au 100km
• Rejets de CO2 de 109g/km
• Tarifs compris entre 33 900 et 46 400 € TTC

LES PLUS :
• Ligne plus qu’originale
• Finition sans faille
• Equipements (Finition Chili)
• Habitabilité et garde au toit
• Capacité de chargement très honorable
• Moteur volontaire
• Boîte Steptronic 8 ultra-efficace
• Tenue de route de premier ordre…

LES MOINS :
• …malgré un train avant très lourd
• Jantes 18 pouces un peu extrême
• Visibilité périphérique

Rédigé le Jeudi 13 Décembre 2018 à 09:00 | Lu 30 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 07:00 SPECIAL SALON DE GENEVE

Mercredi 13 Mars 2019 - 07:00 VOLKSWAGEN ARTEON 2.0TDi Bi-Turbo 240ch