Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

MV Agusta Brutale 2016 : Elle porte bien son nom


Cinq ans après la sortie de la première Brutale 3 cylindres de 675 cm3, la firme italienne semble avoir des ambitions plus marquées et prendre le flambeau du challenger face aux géants du segment. Cette Brutale 800 nouvelle génération en est la preuve, elle se veut plus accessible et mieux adaptée au besoin de “l’utilisateur”. Essai.


MV Agusta Brutale 2016 : Elle porte bien son nom
LOOK : Depuis ses débuts, la Brutale n’a jamais laissé indifférent un motard digne de ce nom. Un sex-appeal au design unique, épurée et agressive, elle respire à pleins poumons la sportivité. Son phare full leds redessiné, sa boucle arrière ajourée, dépourvue du support de plaque, et les lignes de ses écopes ou de son garde-boue devenues tranchantes... lui confèrent une nouvelle jeunesse.
 
Les designers italiens sont toujours aussi soucieux du détail : au niveau du moteur, la touche de couleur noire pulvérisée sur les carters permet de mieux camoufler durites et câbles, leurs cheminements ne courent plus au milieu des carters. Car désormais, ils sont dissimulés derrière les tubulures du cadre et les platines latérales en alliage léger. Nouveaux clignotants leds, boucle arrière redessinée... les touches à l’Italienne sont partout.

La selle de cette MV gagne 20 mm de hauteur et la place passager béné-ficie d’une selle indépendante - l’apparition d’une poignée dédiée - pou-vant être encore reculée de 45 mm ce qui permet d’optimiser son confort. Le repositionnement du guidon génère moins d’appuis sur les poignets, mais la position de conduite demeure très “roadster”, avec le buste bas-culé sur l’avant et les jambes repliées.
 
CONDUITE : La gestion électronique de l’accélération est plus abou-tie et l’absence d’à-coups à l’ouverture des gaz renforce le sentiment de maitrise. Le tempérament très sportif du trois-cylindres de 798 cm3 est toujours aussi réactif et son allonge est magnifique. L’agrément est plus présent sur les petites routes ou nos 4 voies, mais c’est avant tout une MV Agusta. Donc, cette Brutale 800 2016 tire toujours autant sur les bras et la bête ne demande qu’à cabrer, le tout, dans une sonorité rocailleuse. Cette petite merveille est moins gourmande, MV Agusta annonce une consommation en baisse de 20%.

Elle est également plus vivable sur les routes, plus sportive grâce au Shifter dorénavant en série. Celui-ci opère avec brio à la montée des rapports et grâce à la présence d’une nouvelle commande hydraulique de l’embrayage (anti-dribble), les manœuvres s’opèrent sur du velours.

CONCLUSION : La belle Italienne est devenue plus douce et plus souple au pilotage, mieux adaptée au quotidien. Elle semble en effet mieux rivée au sol, sans pour autant perdre de sa légendaire agilité. Le roadster gagne en stabilité. Grâce à sa plastique flatteuse et agressive, cette MV Agusta 800 sera gagner le cœur de tous pilotes.

Prix : À PARTIR DE 16 990€
 


Rédigé le Vendredi 17 Février 2017 à 07:00 | Lu 46 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Octobre 2018 - 20:32 KTM 1290 Super Duke R dit "the beast"

Jeudi 27 Septembre 2018 - 21:34 MITSUBISHI SPACE-STAR 1.2 MIVEC