Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Mafate : La Nouvelle, version autonome



Mafate : La Nouvelle, version autonome
Une délégation composée de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR), du Syndicat intercommunal d’électricité de La Réunion (SIDELEC) et d’Electricité de France Systèmes Energétiques Insulaires (EDF SEI) s’est rendue à La Nouvelle (à Mafate) pour faire le point sur le site expérimental de micro réseau 100 % autonome, associant des panneaux photovoltaïques, un stockage journalier sur batterie à partir d’hydrogène. L’objectif du projet qui devrait être finalisé à l’horizon 2020 : offrir à 300 familles mafataises un service public d’électricité de qualité durable et pérenne. Une démarche soutenue par la Région Réunion, le Département, les communes de Saint-Paul et de la Possession, par EDF et l’Etat.

Une pépinière à Saint-Denis

Mafate : La Nouvelle, version autonome
La commune de Saint-Denis vient d’inaugurer sa pépinière, située dans le bas du quartier de la Rivière. Fermée pour travaux en 2012, la structure est dédiée à un grand nom des sciences réunionnaises, Thérésien Cadet. Disparu il y a 31 ans, cet universitaire a été un botaniste qui a arpenté La Réunion à la recherche d’échantillons de plantes (plus de 7 000). La pépinière ne sera pas ouverte au public, mais elle accueillera des classes d’élèves en vertu de sa valeur pédagogique. Elle abrite en effet des espèces qui font partie du patrimoine végétal de l’île comme le bois amer ou encore le bois de sable.

Quelques herbages

Mafate : La Nouvelle, version autonome
L’utilisation des plantes aromatiques, médicinales et en cosmétique, tel est l’enjeu du colloque international qui se tient fin novembre à Tahiti. Il s’agit de la dixième édition d’une série de conférences regroupant experts et chercheurs en botanique, ethnobotanique, chimie des substances naturelles, mais également médecins, pharmaciens, praticiens des savoirs traditionnels, agronomes, agriculteurs, chefs d’entreprise, ayant pour objectif de répondre à l’enjeu croissant de la valorisation des plantes dans les territoires d’Outre-Mer.
La Réunion y sera donc représentée avec ses plantes endémiques et son savoir en matière de tisanes et herbages.

Rédigé le Vendredi 23 Novembre 2018 à 09:00 | Lu 43 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 09:00 Abeilles en danger

Vendredi 30 Novembre 2018 - 09:00 Moins de bouchons et de piles