Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Marc Tezenas, Directeur Général de la branche Automobile de GBH Réunion-Maurice


Il dirige la branche automobile du Groupe Bernard Hayot (GBH) de La Réunion et de Maurice depuis 2013. Rencontre avec Marc Tezenas qui nous décrit l’activité du marché réunionnais.


“ Nos entreprises doivent se préparer à l’évolution de l’automobile ”

Depuis quand exercez-vous chez GBH ?
J’ai commencé à travailler pour GBH en 1984. Après 5 années en Guyane, je suis arrivé à La Réunion en janvier 1990 afin de m’occuper de Bamyrex, société travaillant avec la grande distribution jusqu’en 1998, date à laquelle je prends la direction d’Automobiles Réunion.
Depuis 2013, j’ai la chance de superviser les affaires de la branche automobile de GBH sur La Réunion et Maurice représentés par Automobiles Réunion, Ecoré et Cotrans. A cela s’ajoute la location de voitures avec comme marques principales Hertz et Jumbo Car.

Parmi les véhicules que GBH commercialise à La Réunion, quelle marque marche le mieux ?
Chaque marque a ses qualités et son public. Par exemple, les modèles d’Ecoré (Hyundai) : Kona, Tucson, Santa Fé ou encore les SUV de Volkswagen et Audi sont très plébiscités. En termes de performance des ventes, c’est la marque Renault, commercialisée par Automobiles Réunion qui représente le plus de volume avec plus de 6000 véhicules neufs vendus en 2018.

A quoi tiennent ces très bons résultats ?
Renault est une marque française d’une grande fiabilité qui propose une gamme complète, que ce soit au niveau des véhicules particuliers que des utilitaires. La présence d’une vingtaine d’agents et de nos 4 concessions nous permet d’assurer une disponibilité et un service permanent sur l’ensemble de La Réunion.
De plus, Renault a toujours été une marque novatrice ; c’est d’ailleurs Renault qui a lancé le premier véhicule électrique.

En parlant des véhicules électriques, qu’en est-il dans le parc géré par GBH à La Réunion ?
Renault et Hyundai sont les 2 marques qui commercialisent les véhicules électriques avec respectivement Zoé/ Kangoo et Kona.
Début 2020, d’autres marques proposeront de nouveaux modèles électriques possédant une autonomie toujours en évolution d’une moyenne de 450 km.

Quelle est la répartition des ventes entre véhicules diesel et essence ?
Sur 3 ans, on note une vraie évolution. L’essence gagne du terrain au détriment du diesel. Pour les particuliers, les ventes de véhicules essence représentent actuellement 65% du volume, soit 2 particuliers sur 3. Cela est dû essentiellement au fait que le diesel est de plus en plus taxé.

Un mot sur le marché automobile et les défis qui vous attendent ?
Depuis 5 ans, le marché connaît un regain d’activité suite à la crise de 2009. Nous sommes dans une phase de stabilité qui devrait être suivie d’une légère baisse en 2020. Nos entreprises doivent se préparer à l’évolution de l’automobile qui passera par l’hybride et l’électrique. C’est ainsi que nous devons former nos équipes afin de nous adapter au mieux à ces défis.

Rédigé le Lundi 10 Juin 2019 à 22:33 | Lu 301 fois


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter