Menu
News


Marilyn Manson renvoie son bassiste accusé de viol



Rédigé le Jeudi 26 Octobre 2017 à 11:14 | Lu 228 fois

Marilyn Manson renvoie son bassiste accusé de viol
Dans un post Twitter datant du 24 octobre 2017, le chanteur de rock gothique américain a annoncé qu'il ne travaillerait plus avec le bassiste historique de son groupe, Jeordie White. La décision a été prise alors que Jeordie White, également connu sous le nom de Twiggy Ramirez, a été accusé, ce vendredi 20 octobre, de viol par la chanteuse Jessicka Addams, son ancienne petite amie dans les années 1990.

Vendredi dernier, la chanteuse s'est confiée sur sa page Facebook, sur ce qui lui était arrivée avec Jeordie White, alors qu'elle n'avait que 18 ans. Dans ce post Facebook, la chanteuse décrit en particulier une violente aggression qu'elle aurait subie. Jeordie White l'aurait violée en la menaçant de l'étrangler. Selon elle, elle aurait crié "Non" si fort que ses colocataires de l'époque seraient intervenus. L'artiste explique témoigner aujourd'hui grâce aux révélations de l'affaire Weinstein. À l'époque, elle aurait subi des pressions de la part de la maison de disques de son groupe, qui l'a menacée de laisser son groupe de côté, si elle parlait. "Le label craignait que la grosse machine derrière Marilyn Manson n'utilise son pouvoir pour détruire non seulement Jack Off Jill, mais aussi mon nom, Jessicka", a-t-elle expliqué.

Le leader du groupe éponyme Marilyn Manson a donc pris une mesure radicale. Sur son compte Twitter officiel il écrit, sans fioritures : "J'ai décidé de me séparer de Jeordie White en tant que membre du groupe Marilyn Manson. Il sera remplacé lors de ma prochaine tournée. Je lui souhaite une bonne continuation." Le bassiste accompagnant Marilyn Manson sur scène et en studio depuis plus de 20 ans.

De son côté, Jessicka Addams a remercié le chanteur, dans un message également partagé sur son compte Twitter: "Merci. Très sincèrement, les mots me manquent".





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Octobre 2022 - 16:10 Fête des diplômés de l'IRTS de la Réunion


Nouveau commentaire :