Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

NISSAN LEAF 2018


Une référence qui se réinvente


NISSAN LEAF 2018
Nissan a visé juste en 2010, avec son premier véhicule 100% électrique, la Leaf. Un succès mondial, car cette dernière a été le leader de sa catégorie durant toute sa carrière, avec 300 000 exemplaires depuis 2010. La mission a été un peu plus difficile en France ou à La Réunion, avec la concurrence de la Renault Zoe. Un taux de satisfaction de 94% de la part des propriétaires, la Nissan Leaf de deuxième génération doit passer la vitesse supérieure, face à une concurrence beaucoup plus étoffée aujourd’hui. Nissan mise sur une autonomie en hausse, une technologie embarquée poussée, et un style totalement remanié. La marque japonaise avait choisi les rondeurs pour la première génération, avec un look qui se démarquait du reste de la gamme. Aérodynamique, on se retrouvait avec un véhicule qui montrait sa différence, avec une ligne futuriste qui manquait de dynamisme. Avec le millésime de 2018, on a une Leaf plus conventionnelle, qui reprend certains codes stylistiques de la marque, comme ces feux acérés qui font la jonction avec cette caractéristique calandre en V. Cette dernière est translucide et pleine, afin de fendre l’air. Le profil est moins lisse que par le passé, avec la présence de quelques nervures de carrosserie, et on apprécie le style de la custode arrière et cette impression de toit flottant. Les feux en boomerang au niveau de la poupe, le hayon partiellement noir et le petit diffuseur, lui donnent un petit côté sportif.

A bord, ça respire la modernité et la finition semble avoir progressé. On retrouve une instrumentation en grande partie numérique, on dispose d’un écran couleur tactile de 7 pouces et l’ergonomie est conforme à la marque Nissan. Avec la batterie intégrée dans le plancher, la Leaf propose un espace habitable généreux pour un véhicule du segment C, avec un coffre qui profite des 5 cm supplémentaires en longueur, une capacité de chargement qui passe de 370 à 435 litres. La prise en main semble évidente, même si je n’apprécie pas ce frein de parking à pied. Il suffit de mettre en mode D, et c’est parti. On peut choisir de disposer de toute la puissance ou de passer en mode ECO, ce qui rend le véhicule un peu moins réactif et plus souple à l’accélération. En ville ou en descente, vous pourrez passer en mode E-pedal, avec un accélérateur intelligent selon Nissan. Il récupère un maximum d’énergie quand vous enlevez votre pied de la pédale, ce qui fournit un frein moteur important. Il agit même sur les plaquettes pour l’arrêt total du véhicule. La pédale de frein devient inutile en ville, et avec un peu de pratique, vous vous en passerez également sur route montagneuse.

Cette Leaf 2 a progressé en terme de comportement routier. L’amortissement est toujours un peu raide, mais le véhicule semble mieux suspendu. Il vire à plat, et ne pompe plus sur les irrégularités de la route. Le centre de gravité est bas, ce qui offre un très bon niveau d’adhérence, malgré le poids de l’engin. Le feeling de la direction n’est pas exceptionnel, ce qui enlève un peu de plaisir. Autonomie suffisante en usage quotidien, la Leaf a tendance à consommer un peu trop d’énergie en côte, ce qui m’a limité lors cet essai. Les véhicules électriques se démocratisent, la technologie progresse, et l’autonomie avec. La Nissan Leaf 2 est plus dynamique, plus pratique avec son grand coffre, mieux équipée, et l’agrément de conduite est en forte hausse. Nissan a même soigné les tarifs, avec une entrée de gamme déjà suréquipée, à moins de 30 000€ bonus écologique déduit. Qui dit mieux ?

Fiche technique et tarifs :
Moteur de 150ch et 320nm de couple
Mesures : 4.49mX1.79mX1.54m
Poids de 1580kg
Batterie lithium-ion de 40kwh
Autonomie compris entre 278 et 415km
0 à 100km/h en 7.9s
Vitesse maxi bridée à 144km/h
Tarifs compris entre 35 900€ et 37 700€ (hors bonus écologique)

Les Plus :
- Look beaucoup plus attrayant
- Habitabilité généreuse
- Capacité de chargement
- Finition en progrès
- Equipement de série (à la Réunion)
- Agrément de conduite
- Performances de berline dynamique
- Autonomie satisfaisante
- Comportement routier rigoureux…

Les Moins :
- ...malgré un manque de feeling de la direction
- Frein de parking à pied
- Position de conduite en hauteur

Rédigé le Jeudi 6 Décembre 2018 à 09:00 | Lu 30 fois


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 09:00 MINI CLUBMAN COOPER D 150ch BVA8

Jeudi 29 Novembre 2018 - 09:00 HONDA NC750X