Menu
A La UNE


Niel, Mon rigolo


Originaire de Saint-Pierre, Niel a sauté la mer depuis quelques années déjà. S’il est parti pour les sports de combat à la base, il est aujourd’hui prof de mécanique auto en lycée professionnel à Paris. Mais ce qui le rend heureux, c’est de nous faire rire. Il est d’ailleurs plus connu sous le pseudo Mon Rigolo et se produira sur la scène du Réunion Comedy Fest 2 du 23 au 26 février prochain.


Rédigé le Mardi 15 Février 2022 à 10:07 | Lu 303 fois

​L’HUMOUR ÇA VIENT D’OÙ ?

Cela vient de mon père qui a toujours aimé l’humour. J’ai été bercé par les sketchs de Coluche toute mon enfance et depuis petit, il m’a amené voir Jardinot, Marie-Alice Sinaman, Sully Rivière, Didier Mangaye… au théâtre Luc Donat. A 5 ans, je me souviens que dans l’avion pour aller à Maurice, je m’étais déguisé avec tout ce qui me passait sous la main pour faire rire l’hôtesse! J’étais un marmaille avec un tas d’énergie, je cassais la blague tout le temps, je ravageais...

​QUEL A ÉTÉ VOTRE PREMIER PUBLIC ?

A l’école, j’aimais faire rire mes camarades de classe. Et puis au collège Paul Hermann, j’ai eu la chance d’avoir un super prof Mr Leperlier qui a monté une troupe de théâtre dans laquelle je jouais. En métropole, quand je me suis blessé en MMA, j’ai voulu mettre mon énergie dans autre chose et j’ai repris les cours de théâtre. Je suis monté sur scène dans des cafés théâtres parisiens. J’ai joué dans une pièce « Garde-toi ! » au théâtre Clavel puis dans quelques villes françaises, dans une pub Heineken… Et puis suite à un accident de travail, j’ai commencé les vidéos de mon_rigolo, comme une sorte de thérapie !

​PRÉSENTEZ-NOUS MON RIGOLO ?

" Casser la blague, c’est ma passion ! "
" Casser la blague, c’est ma passion ! "
Mon_rigolo c’est une succession de concepts que je lance sur les réseaux sociaux. Le tout premier s’appelle Des recettes et des blagues car pour moi la culture créole se transmet par la cuisine! Il y a aussi les vidéos Rougail la blague pour parler de notre histoire et de choses spécifiques à La Réunion : le pique-nique, la pousse, la veillée mortuaire, le marché forain. Il y a aussi l’actu que je remanie pour la rendre accessible: Rouv ton journal! Toujours avec humour! Bref, y’en a un tas! Le tout, en créole, car c’est ancré en moi de casser la blague en créole avec des expressions très imagées. Certains m’ont même dit qu’ils apprenaient le créole grâce à moi !

​VOTRE OBJECTIF PRINCIPAL EST DONC DE PARLER DE LA RÉUNION…

Un peu oui car La Réunion m’inspire ! D’ailleurs le fait de revenir quelques jours pour les Fêtes m’a reboosté, la vie est tellement belle ici. Du coup j’ai eu plein d’idées pendant les vacances. J’ai commencé les « Mon île entière c’est… ». Du genre : « T’as une piscine chez toi ? Non mais La Réunion entière c’est une piscine ! ». Et à travers mes stories, j’essaye de montrer à quoi ressemble La Réunion, qu’est-ce qu’on peut y faire, qu’est-ce qu’on y voit ! J’en ai profité aussi pour lancer le Désolé Challenge et les gens se sont bien prêtés au jeu, cela fait plaisir. En fait, j’essaye de donner chaque jour du contenu nouveau avec pour seul objectif de poser un sourire sur un visage, si je réussis, j’ai gagné ma journée !

​QUE FAITES-VOUS QUAND VOUS ÊTES DE RETOUR DANS L’ÎLE ?

J’ai la chance de revenir régulièrement me ressourcer chez moi. Je pense que c’est essentiel quand tu vis loin de tes racines, de ton univers! Ce n’est pas trop pour « la bouffe » parce que je cuisine créole quand je veux à Paris, il y a des boucheries créoles, et quand je veux un ananas Victoria, j’ai toujours un ami qui peut m’en ramener un. Même dans mon petit jardin de 19m2, je fais pousser des brèdes chouchou, parce que j’adore ça! Mais je rentre plutôt pour la simplicité, pour la chance qu’on a de vivre ici, pour retrouver mes proches. Je connais des gens partout dans l’île, j’ai fait 5 lycées, des sports de combat, de la moto… Et quand je les revois, le temps n’a rien changé dans la relation, c’est agréable !

​QUELS SONT VOS PROJETS DE L’ANNÉE ?

J’en ai un tas ! Déjà, je veux faire une vidéo Rougail la blague sur les boutiques créoles. Et puis j’ai le projet de mettre la lumière sur les créoles de métropole à travers un nouveau concept sur lequel je travaille actuellement. Je suis aussi sur l’écriture d’un one-man show en « fréole » pour pouvoir le jouer en métropole. Le spectacle devrait s’appeler « La vie c’était mieux avant » et j’y fais beaucoup référence à mon univers créole ! J’espère pouvoir le jouer sur scène. Je suis encore débutant sur les planches et je veux me perfectionner en métropole, affronter des publics durs avant de venir un jour présenter mon spectacle à La Réunion! Je pourrais mettre mes références créoles pour un partage encore plus fort avec le public, un peu comme Manu Payet que j’admire depuis le début.

​VOUS ÊTES DÉJÀ PROCHAINEMENT DE RETOUR POUR LE REUNION COMEDY FESTIVAL ?

Oui c’est énorme, un rêve de gosse qui se réalise. Me produire sur les scènes du festival d’humour de La Réunion aux côtés d’autres artistes locaux et métropolitains, c’est une belle opportunité ! J’ai vraiment hâte et je vous donne rendez-vous le 24 février au Théâtre Luc Donat, le 25 février à l’amphi 550 à Sainte-Clotilde et le 26 février au teat plein air de Saint-Gilles. Allez piouk !

Propos recueillis par Laetitia Parsi



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter