Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Orientation post bac : Les conseils pour bien choisir sa voie


« Qu’est ce que je veux faire dans la vie ? »… La question fatidique que se posent de nombreux lycéens, étudiants et leurs parents. Peur d’aller dans la mauvaise direction ou de se limiter pour son avenir professionnel, il n’est parfois pas évident de faire un choix en matière de filière. Voici quelques conseils pour y voir plus clair.


Le choix de son orientation professionnelle commence dès le lycée mais se fait en grande partie après le bac. Certains ont la chance de savoir exactement ce qu’ils veulent faire dans la vie et ont leur plan de carrière déjà tracé, mais ça n’est hélas pas le cas de tout le monde, et avec les réformes sur l’éducation qui évoluent constamment il est parfois compliqué de s’y retrouver. Mais avant de choisir l’établissement adapté, il est primordial pour le futur étudiant, de faire le point sur ce qu’il souhaite réellement faire, et c’est là que les parents peuvent aider à faire la différence.

Ne pas avoir peur de se tromper de voie
Avant tout, que vous soyez parents ou enfants, il est important d’avoir une chose en tête ; il est difficile de savoir réellement ce que l’on a envie de faire dans la vie. Certaines personnes ne le découvrent d’ailleurs que plusieurs années après avoir effectué un ou plusieurs emplois. Alors pour enlever toute pression, dites vous qu’il est tout a fait normal de se tromper et que cela n’est pas un échec, bien au contraire, c’est en se trompant que l’on sait ce que l’on ne veut pas faire. Il n’est jamais trop tard pour recommencer et apprendre. Avec cet état d’esprit toute votre petite famille sera plus sereine, mais attention quand même, élargir le champs des possibles c’est bien, mais en tant que parents il faut un minimum encadrer et à ne pas laisser l’enfant trop s’éparpiller.

Faire le point sur sa personnalité
Beaucoup de critères sont pris en compte lorsque l’on cherche son futur métier ; le salaire, la facilité à l’embauche, les conditions et horaires de travail, et bien d’autres encore. Et si au lieu de se baser sur ces critères en priorité, vous vous penchiez sur ce qui pourrait correspondre le mieux à votre enfant. Vous avez déjà forcément entendu, avec peut être un peu d’admiration, ces personnes qui se disent épanouies dans leur carrière, qui n’ont pas l’impression de travailler et qui le font avec passion. Cela est tout à fait possible, ces personnes ont fait le choix d’un travail qui leur correspond naturellement. Il faut alors faire le point sur la personnalité de ce futur jeune actif. Prenez vraiment le temps d’en parler et dégagez ses points forts, ce qu’il ou elle aime et n’aime pas. C’est très important car si le travail correspond à sa nature, la personne n’aura pas à se forcer et c’est à ce moment là qu’on le fait avec plaisir et que l’on garde la passion. Votre enfant peut être généreux, créatif, cérébral, ou encore très actif, et il y aura toujours un métier qui pourrait lui correspondre.

Bien se renseigner
Une fois l’idée générale dégagée, il faut maintenant prendre en compte des critères plus spécifiques qui vous aideront à définir son projet. Vous pouvez vous renseigner sur la réalité du marché de l’emploi dans le domaine choisi. Pour cela n’hésitez pas à poser le maximum de questions autour de vous ou aux organismes spécialisés, car le monde du travail est en constante évolution ; comme la filière numérique, entre autre, qui a pris depuis ces dernières années, une place importante dans le marché de l’emploi. Vous pourrez également constater dans votre quotidien, qu’il y a de la demande sur certains secteurs, lorsque par exemple, vous essayez en vain de prendre un rendez vous avec un professionnel spécialiste de la santé ou que vous cherchez en vain une place pour faire garder un enfant en bas âge. Dernier critère important qui pourrait vous aider à vous décider est le choix du type de formation qu’il ou elle devra suivre. Vous allez devoir vous décider en fonction du nombre d’années d’études, du prix, des débouchés et de la situation géographique de l’établissement. En faisant le point avec tous ces éléments, vous finirez pas trouver tous ensemble ce qui correspond le mieux à l’avenir de votre enfant.

Ces filières auxquelles on n’ose pas penser…
La pluparts des lycéens et étudiants suivent des filières dites générales voire classiques, parce qu’ils ne savent pas trop quoi choisir, juste parce qu’il y a plus de débouchés ou par facilité administrative ; ne sachant pas réellement vers quoi s’orienter, ils y sont tout simplement dirigés par leurs établissement scolaires, sans trop se poser de questions. Mais certains ne sont peut être pas fait pour ces cursus, et ont du mal à trouver leur voies par manque de renseignements tout simplement. Voilà pourquoi il est important de s’écouter et de ne pas hésiter à casser un peu les codes, à prendre des risques pour faire ce que l’on rêve de faire même si cela veut dire prendre des voies différentes. Il y a une multitude de métiers et tout peut s’apprendre. Si vous souhaitez devenir critique culinaire, cinéaste, commentateur sportif, écrivain ou archéologue, tout est possible. L’important est de bien se renseigner sur les formations et le marché du travail, car la réalité avec ces métiers moins communs, est qu’il faudra surement effectuer votre parcours à l’étranger, bien que les formations à distances existent, et éventuellement vous installer dans un pays où vous aurez plus de chances d’évoluer dans votre domaine de prédilection. Mais si la passion est là, le reste suivra.
 
Émilie GRONDIN

Rédigé le Mardi 4 Juin 2019 à 07:00 | Lu 259 fois


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter