Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

PORSCHE PANAMERA 4S

Un objectif, être la référence des berlines sportives



PORSCHE PANAMERA 4S
En lançant la première berline de son histoire en 2009, Porsche avait pour but de diversifier un peu plus sa gamme et de prendre quelques parts de marché supplémentaires dans le monde des voitures de luxe. Réitérer le succès du Cayenne, mais dans un registre plus sportif. Le pari fût réussi, puisque Porsche a écoulé plus de 10 000 exemplaires de sa Panamera en misant principalement sur les Etats-Unis et la Chine. Bien évidemment, la concurrence s’est organisée, avec notamment la BMW Série 6 GranCoupé, l’Audi A7 ou la Mercedes CLS. Porsche ne s’est pas endormi sur ses lauriers et nous propose aujourd’hui cette deuxième génération, mêlant luxe, sportivité et modernité. La Panamera de 2009 a eu son lot de critiques de la part de certains détracteurs. Une ligne pas forcément homogène entre la proue et la poupe, un design trop massif et un peu pataud. Cela n’a apparemment pas gêné la carrière de cette berline haut de gamme. Le design est tout de même revu en profondeur. La belle prend 8cm en longueur, 1cm en largeur et 1cm en hauteur. Le porte-à-faux avant est plus court grâce à un empattement allongé de 3cm. Les proportions sont meilleures
de profil, avec une ligne qui pa- raît plus légère. Les feux avant semblent provenir de la 911, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le lien de parenté avec la mythique sportive est d’ailleurs évident, puisque la poupe bénéficie également du même style. Feux effilés donc pour la partie arrière avec un bandeau lumineux sur la largeur du véhi- cule, qui indique chez Porsche, la présence des 4 roues motrices. Dans l’habitacle, la Panamera doit garder l’ADN Porsche, mais également se conformer aux nouvelles règles du luxe, avec une présentation, une finition et une technologie embarquée du plus haut niveau. On est sous le charme de cette nouvelle planche de bord au dessin singulier. C’est zen, propre et ergonomique. Porsche a même tirer un trait sur la pa- noplie de bouton qui ornait le tunnel central. On a à présent droit à une plaque de verre noire intégrant des touches tactiles autour du levier de vitesse. Le grand écran couleur de 12.3 pouces sur la console centrale est des plus lisibles. L’instrumen- tation évolue également, à la sauce Porsche. Le compte-tour analogique est dans la pure tradition. Il s’entoure de deux écrans de 7 pouces, qui sont configurables à souhait. Rien à dire sur le confort, avec des sièges aussi beaux que confor- tables pour les quatre passa- gers. Enfin, la capacité de chargement reste honorable pour partir en week-end avec ses 495 litres. Véritable limousine en conduite coulée, la Panamera met le conducteur dans un uni- vers premium encore méconnu chez Porsche. Cette Panamera franchit une étape supplémen- taire en terme de finition et la suspension pilotée la transforme en une routière exceptionnelle. Ses compétences ne s’arrêtent pas là, bien sûr. Sur circuit, le mode Sport s’impose, et vous basculez dans le monde de l’excellence automobile. Notre modèle 4S était équipé des 4 roues directrices, en plus des 4 roues motrices. L’agilité de ce monstre de deux tonnes est étonnante sur piste, l’ensemble est extrêmement sécurisant. Les conditions ne sont pas idéales et pourtant. Ça passe très fort, son popotin se met automatiquement sur la bonne trajectoire, et la motricité est sans reproche. C’est presque facile, on se prendrait à la limite pour un pilote. Bien évidemment, cette Panamera 4S n’est pas conçue pour le circuit, mais son agilité, sa rigueur, son équilibre, font de cette limousine une des familiales les plus efficaces du moment. Mon moniteur (Félix Guichard) calme mes ardeurs, et les trajectoires deviennent plus précises, les accélérations plus linéaires afin de ne pas perturber ce beau joujou. Pas de soucis, cette Panamera 4S nous a séduit en tant que conducteur, mais également en tant que passager. N’oublions pas, la tonicité impressionnantes de son V6 2.9L bi-turbo de 440ch. Sur les routes réunionnaises, vous aurez du mal à trouver un engin aussi pratique et sportif à la fois.

TECHNIQUE ET TARIF :
•Moteur V6 2894cc Bi- Turbo
•440 ch au régime de 5650 tr/min
•550 Nm au régime de 1750 tr/min
•289 km/h en pointe
•0 à 100km/h en 4.4 sec
•4 roues motrices
•Automatique PDK 8 Rapports
•Mesures: 5,05 m x1,42 m x1,94 m
•Empattement de 2,95 m
•1945 kg
•8.1L au 100km
•184gCO2/km
•Porsche Panamera 4S
440ch disponible à partir de 164 000€ TTC

Rédigé le Jeudi 16 Août 2018 à 15:00 | Lu 63 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mars 2019 - 07:00 SPECIAL SALON DE GENEVE

Mercredi 13 Mars 2019 - 07:00 VOLKSWAGEN ARTEON 2.0TDi Bi-Turbo 240ch