Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

RENAULT ALASKAN 2.3DCi 190CH

Le Losange cède à la mode du pick-up



RENAULT ALASKAN 2.3DCi 190CH
Pourquoi se priver de quelques parts de marché supplémentaires ? Renault l’a bien compris, les pick-ups sont de plus en plus prisés en Europe. A La Réunion, ce type de véhicule est en quelque sorte une religion. Pratique, costaud, suffisament habitable, bien équipé et tout-terrain dans l’âme, le pick-up a également cet avantage non-négligeable de profiter d’une fiscalité avan- tageuse avec l’absence de ma- lus. Renault n’a donc pas tardé à faire son marché chez son partenaire Nissan. C’est effectivement le Navara qui sert de base technique à ce nouveau venu. Renault nous présente donc l’Alaskan, un pick-up qui compte bien s’imposer sur le marché face au Ford Ranger, leader de la catégorie, et toute l’armada japonaise. Pas de sur- prise au niveau du style, avec une partie arrière et de profil se rapprochant fortement de son cousin. On remarque une porte de benne plus lisse et des feux arrière à l’intérieur redessinés. Renault mise clairement sur la typique calandre de la marque. Plus de nervures de carrosserie sur le capot, une énorme calandre à trois barrettes chromées, un bouclier totalement remanié et des phares plus larges avec des feux diurnes en forme de C en finition Intense, l’Alaskan a heureusement sa propre  personnalité. Le Renault Alaskan ne sera proposé, dans un premier temps, qu’en version double cabine. Pas de soucis au niveau de l’habitabilité, avec un espace aux jambes aux places arrière bien suffisant. La banquette n’est pas trop verticale (23° d’inclinaison) et la position en hauteur permet aux passagers de profiter du paysage. On peut relever la banquette contre les dossiers afin de charger certains objets encombrants. Tout cela semble très concluant pour ce Renault, sauf peut-être au niveau de l’ambiance. Il est clair qu’on a bien du mal à se sentir dans un mo- dèle du constructeur français. La planche de bord, la qualité des matériaux, l’agencement et les différents équipements ne diffèrent pas par rapport au Navara. Tout est parfaitement construit, mais à part le logo sur le volant, difficile de distin- guer les deux cousins. Renault aurait pu personnaliser certains éléments, comme la console centrale, afin de montrer sa différence. A la conduite, on dira que ce Renault Alaskan est bien aidé par son bloc 2.3DCi bi-Turbo aussi souple que dis- cret, par son insonorisation, et par son amortissement à res- sorts hélicoïdaux au niveau de l’essieu arrière. Pour un pick- up, le confort est son point fort, même si un SUV fait mieux. L’ergonomie est bonne, on do- mine la route, et l’équipement ferait rougir certains crossovers. On remarque tout de même son esprit aventurier. La trans- mission 4x4 enclenchable ne m’enchante guère, malgré son efficacité certaine. Il grimperait aux arbres, c’est à peu près sûr. Un mode deux roues motrices, un mode 4x4 long sur surfaces glissantes jusqu’à 100km/h maxi, et un mode court pour les franchissements, ce n’est pas très pratique. Un pick- up aussi moderne mérite une transmission intégrale gérée électroniquement. Les grands débattements de la boîte sont un peu déroutants au début, mais finalement, on s’y fait très vite à cet Alaskan, avec une douceur de fonctionnement, et un rayon de braquage assez intéressant pour un véhicule de cette taille. Voilà, on dispose à présent d’un pick-up français à gros accent japonais. Les plus chauvins d’entres nous seront tout de même fiers, surtout, que cet Alaskan reprend l’excellente base technique du Navara NP300. Renault propose une liste d’équipements impressionnante qui ravira la clientèle familiale visée, en finition Zen ou Intense.
 
FICHE TECHNIQUE ET TARIFS :
•Moteur 2.3Dci de 190ch
•et 450nm de couple
•Mesures : 5.40mX1.85mX1.84m
•Poids de 2086kg
•Garde au sol de 22.3cm
•Charge utile de 1024kg
• 0 à 100km/h en 10.8s
•Vitesse maxi : 180km/h
•Conso mixte de 6.9L au 100km (7.8L lors de notre essai)
•Rejets de CO2 de 183g/km
•Tarifs compris entre 37 568 et 45 348€ TTC

LES PLUS :
•Face avant 100% Renault
•Capacité de franchissement
•Douceur de fonctionnement
•Moteur souple et silencieux
•Equipements
•Ergonomie
•Conso raisonnable

LES MOINS :
•Habitacle à la sauce nippone
•Transmission intégrale enclenchable
 
 

Rédigé le Jeudi 20 Septembre 2018 à 15:07 | Lu 57 fois


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Janvier 2019 - 09:00 FORD FOCUS 1.5 Ecoblue 120ch BVA8 ST-Line

Jeudi 27 Décembre 2018 - 09:00 DS 7 CROSSBACK1.6 PURETECH 180ch EAT8 So Chic