Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

RENAULT CLIO V 1.0TCe 100ch R.S. LINE


Clio, reine de France, chapitre 5


RENAULT CLIO V 1.0TCe 100ch R.S. LINE
Mission toujours délicate pour la marque au losange, quand elle doit renouveler sa célèbre Clio. La première génération sortie en 1990, avait réussi à l’époque à remplacer les mythiques Renault 5 et Supercinq, dans le coeur des français. Vingt-neuf ans plus tard, nous en sommes à la cinquième génération, et ses performances commerciales ne déclinent pas, puisque l’on a affaire au véhicule le plus vendu en France, et le deuxième véhicule le plus vendu en Europe toute catégorie confondue.

Malgré les apparences, cette Clio V se renouvelle totalement, en s’équipant de la plate-forme CMF-B du groupe Renault-Nissan. Cela permettra de proposer très bientôt dans la gamme, la première version hybride de son histoire. Le designer en chef Laurens Van den Acker y est allé avec des pincettes en dessinant cette nouvelle Clio. Pas question de changer radicalement le style d’un véhicule qui plait au plus grand nombre. On retrouve là, la même philosophie stylistique que la Volkswagen Golf, avec un design qui évolue par petites touches au fil des différentes générations. Pas étonnant de retrouver néanmoins, ces feux avant avec éclairage diurne en forme de crochet, comme sur la Mégane.

Les dimensions restent à peu près stable par rapport à la Clio 4, avec même 1cm de moins en longueur et au niveau de la garde au toit, mais 7cm de plus en largeur. De profil, on a toujours droit à quelques galbes au niveau des ailes et des portières. Les évolutions les plus timides se trouvent à l’arrière, avec juste des feux remaniés. L’habitacle, lui, est revu de fond en comble, avec un nouveau dessin de planche de bord, un agencement remanié, et une finition de meilleure facture. Des aérateurs qui semblent traverser toute la planche de bord, une instrumentation en partie numérique, une tablette verticale de 7 pouces, ou de 9.3 pouces en option, un levier de vitesse légèrement surélevé, et une ergonomie corrigée, cette Renault Clio est agréable à vivre.

L’habitabilité a étrangement progressé malgré un gabarit quasi-similaire à son aïeul, et le coffre cube un excellent 391 litres en version essence et 366 litres en version diesel. Cette dernière profite donc de la nouvelle plate-forme CMF-B du groupe. Cela donne une habitabilité en hausse, une capacité de chargement en progrès, mais également un comportement routier rigoureux. La direction est peut-être un peu légère selon le mode de conduite. Celle-là est paramétrable, avec un volant qui se durcit, et qui apporte un surplus de précision sur chemins sinueux. Les jantes 17 pouces de notre modèle d’essai amenait quelques vibrations sur les grosses aspérités, mais sans détériorer outre-mesure le confort.

Le bloc 1.0TCe ne manque lui, pas de pep’s, avec un couple conséquent vu la petite cylindrée, mais uniquement passé 2000tr/mn. Il se montre discret en prime. Les équipements de sécurité sont nombreux et transforment même cette citadine en une très bonne autoroutière. Le véhicule vous préviendra gentiment à l’approche d’un danger, et sera même capable de freiner en cas d’urgence en ville, un équipement de série que l’on retrouve sur toutes les Clio.

TECHNIQUE ET TARIFS :
• Moteur 1.0TCE de 100ch et 160nm de couple
• Mesures : 4.05mX1.80mX1.44m
• Poids de 1178kg
• 0 à 100km/h en 11.8s
• Vitesse max: 187km/h
• Conso mixte : 4.7L au 100km
• Rejets de CO2 : 107g/km
• Gamme à partie de 18 550€ TTC
• Modèle d’essai à 24 645€ TTC

LES PLUS :
• Nouveau châssis CMF-B rigoureux
• Habitabilité
• Capacité de chargement en hausse
• Agencement intérieur agréable
• Equipements technologiques
• Moteur volontaire

LES MOINS :
• Style conservateur
• Direction un poil légère (mode normal)

Rédigé le Mercredi 20 Novembre 2019 à 09:35 | Lu 75 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Décembre 2019 - 07:00 MARC MARQUEZ

Mercredi 27 Novembre 2019 - 07:00 BMW SERIE 1 118i 140ch M-Edition Type F40