Menu
CD974


Rencontres territoriales de la protection de l’enfance en Outre-mer



Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2022 à 10:24 | Lu 95 fois

Pour une politique publique concertée

Ce sont près de 400 participants professionnels qui se sont réunis en présentiel et distanciel pour l’ouverture des Rencontres territoriales de la protection de l’enfance en Outre-mer ce mercredi 30 novembre. Une quatrième édition qui se tient pour la première fois à La Réunion en présence des acteurs du réseau prévention, protection, enfance, jeunesse et famille.

Animé par IdéalCO, co-organisé par le Département, avec le soutien de la Préfecture, du Ministère de la justice, du Ministère des Outre-mer, cet évènement ultramarin, comprend 7 séances plénières et  4 ateliers pour permettre aux professionnels d’innover autour des enjeux multiples de la protection de l’enfance.

Le Président du Département a ouvert cette édition, aux côtés de Aïssatou Chambaud, Vice-présidente Famille, Protection de l’enfance et Action sociale à la Collectivité territoriale de Guyane, et de Caroline Nisand, Directrice Protection Judiciaire de la Jeunesse, en rappelant le contexte alarmant : « Les signalements directs et les signalements à la CRIP (Cellule de recueillement des informations préoccupantes) connaissent une hausse constante. Les projections linéaires à fin 2022 prévoient une augmentation de 60% et 4 fois plus de saisines du parquet par la CRIP. »  Face à ce constat, Cyrille Melchior a précisé compter sur ces rencontres pour promouvoir « un bien travailler ensemble au service d’une politique publique plus efficace et plus humaine. »

Comme le confirme Aissatou Chambaud, représentante de la collectivité de Guyane, ces rencontres sont l’occasion « de créer un lien entre les territoires, de centrer sur les pratiques professionnelles ; l’objectif intrinsèque est de décloisonner nos schémas de pensée et notre mode d’agir, et de s’inscrire dans une dynamique de transversalité. »

De l’accès à l’éducation, à la culture, à la violence intrafamiliale à la sortie de l’Aide Sociale à l’enfance…les sujets abordés balaieront les parcours des enfants pris en charge ainsi que ceux des professionnels ultra-marins parfois confrontés à l’isolement, du fait de l’insularité. Au programme de la dernière journée, le jeudi 1er décembre, un atelier accueillera notamment la parole des assistants familiaux à partir d’un court-métrage.

Ces rencontres sont définitivement un lieu essentiel de concertation des politiques publiques de la protection de l’enfance.

A ce titre, et en tant que pilote de la stratégie nationale en la matière, le Département poursuit ses engagements autour de 5 piliers : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles, sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures, donner aux enfants les moyens d’agir et de garantir leurs droits, préparer leur avenir et de sécuriser leur vie adulte, et renforcer la gouvernance et la formation dans ce domaine.

Pour Cyrille Melchior, la préservation des droits, reconnus dans la Convention internationale de 1989 consacrant « l’intérêt supérieur de l’enfant » doit être en ligne de mire de l’ensemble des acteurs du territoire.