Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Hi Tech

SEGA MEGADRIVE MINI : RETOUR DE LA GENERATION 16-BIT


Sega emboîte enfin le pas de Nintendo, Sony, SNK et taquine la fibre nostalgique des joueurs en ressuscitant sa mythique console 16-bit. La Sega Mega Drive Mini, disponible depuis le 4 octobre dernier, espère faire oublier les tentatives non officielles sorties au préalable et redorer le blason d’une machine qui a marqué le jeu vidéo dans les années 90. Sega est-il de nouveau plus fort que toi ?


SEGA MEGADRIVE MINI : RETOUR DE LA GENERATION 16-BIT
Aussi convaincante que l’originale.
Cette nouvelle Mega Drive arbore les traits du Model 1 européen sorti en août 1989 chez nous et fait environ 55% de la taille originale. La Mega Drive Mini s’avère fidèle à son aînée en tout point, des couleurs au design général. Sega mise sur le sens du détail pour convaincre les joueurs. Les boutons On/Off, Reset et de volume sonore ainsi que le port cartouche séduiront les plus pointilleux. Le packaging reprend également le style graphique de celui de l’époque avec ce bleu nuit tirant au noir, ce logo “Sega Mega Drive» métallique, ce quadrillage façon 80’s et la mention “The Ultimate Computer Game Console includes Sonic The Hedgehog”. Le constructeur ne prend aucun risque avec sa console rétro et parvient à dépasser nos attentes.

Cependant, la Mega Drive Mini diffère de la console d’antan sur un détail. Les ports manettes troquent ceux originaux pour des ports USB modernes. Les joueurs se trouvent donc devant l’impossibilité de brancher leurs vielles manettes et doivent se contenter de ceux fournis avec la console qui sont au nombre de deux. Malheureusement et à la différence de la version japonaise, la version européenne est vendue avec des manettes 3 boutons et non 6 (modèle lancé en 1993) ce qui peut devenir handicapant sur certains jeu à commencer par Street Fighter II. Si la manette semble légère de prime abord, le ressenti en main dépoussière de lointains souvenirs avec pour seules nuances une croix directionnelle plus souple et un plastique moins patiné qui reflétait bien plus la lumière autrefois. Pour finir, Sega vend une console clé en mains incluant un câble d’alimentation USB Micro-USB (sans prise secteur malheureusement) ainsi qu’un câble HDMI.

Une mini console retro futuriste.
La Mega Drive profite de sa résurrection pour se doter de plusieurs avancées technologiques à commencer par une résolution HD 720p (1280x720) permise par le port HDMI. Capturer du gameplay, streamer et jouer dans les meilleures conditions telles sont les promesses de cette console Mini qui affiche une interface sobre néo-rétro efficace à défaut d’être exceptionnelle. Les fonctionnalités ajoutées pour l’occasion s’inspirent des émulateurs PC afin de faciliter la découverte d’une ludothèque riche. Il est possible de trier les jeux par ordre alphabétique, genre, date de sortie ou encore solo/multijoueur. De plus, les joueurs peuvent désormais sauvegarder via 4 slots disponibles par jeu. A cela s’ajoutent plusieurs options d’affichage permettant d’alterner à l’envie entre les formats 4:3 et 16:9 ainsi que d’apposer un filtre CRT (TV cathodique) pour forcer un rendu toujours plus “old school”.

Une sélection de jeux alléchante.
Le catalogue de jeux d’une console Mini est un sujet critique susceptible de déterminer son succès et il est vraiment difficile de rendre justice à la ludothèque d’une Mega Drive dépassant les 900 titres sans mécontenter une partie des fans. Néanmoins, la machine de Sega fait preuve de générosité avec pas moins de 42 jeux comme Comix Zone, Street of Rage II, Shinobi III, Space Harrier II, Castel of Illusion et bien d’autres, ce qui en fait la “Mini” la plus abondante sur le marché. La Mega Drive Mini affiche un line-up digne de ce nom et justifie les 2 manettes fournies par la présence de 9 titres multijoueur sur la quarantaine alignée.
Des RPG, de la plate-forme, des Beat’em All, de l’action, des jeux de puzzles, du combat… l’offre cherche à être éclectique même si cela force Sega à faire des sacrifices. Le constructeur japonais s’autorise même le luxe de porter deux titres sur Mega Drive (Tetris et Darius) 20 ans après avoir arrêté la production de sa console. Une chose est sûre il y en a pour tous les goûts et pour tous les types de joueurs malgré des titres disponibles majoritairement en anglais.

Plus d’inédit sur la chaîne youtube Geek Me All

Rédigé le Mercredi 9 Octobre 2019 à 07:00 | Lu 106 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Décembre 2019 - 07:00 Le phénomène Disney+

Mercredi 27 Novembre 2019 - 07:00 The Mandalorian