Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

SPECIAL SALON DE GENEVE


Petit tour d'horizon des nouveautés automobiles présentées par les constructeurs au salon de Genève.


Peugeot 208

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
La Peugeot 208 se dévoile officiellement, et elle promet une révolution esthétique, technique et technologique. Le style évolue effectivement de manière significative. Elle prend 9cm en longueur et totalise à présent 4.05m de long. Le véhicule est également plus bas de 3cm. Elle paraît bien plus musculeuse, la signature lumineuse est très expressive avec ses feux en forme de crocs, la poupe est bombé et se pare d’un bandeau noir comme sur le 3008. Enfin, la finition GT-Line aura droit à des coques de rétroviseurs et des passages de roue noirs laqués. L’habitacle n’est pas en reste, avec un nouvel i-Cockpit, une instrumentation numérique en option, et un écran central de 5, 7 ou 10 pouces. C’est stylé, moderne et les équipements disponibles sont dignes de la catégorie supérieure, avec une aide au stationnement autonome, un régulateur de vitesse actif, un assistant autonome dans les embouteillages, un détecteur d’angle-mort qui agit sur la direction en cas de danger etc... Pour la technique, cette Peugeot 208 profite de la nouvelle plate-forme CMP qu’elle partage avec la DS3 Crossback. Cela permet un poids en baisse de 30kg, mais surtout la possibilité de l’équiper de moteur thermique, hybride ou électrique.

Cupra Formentor

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
Dénomination sportive des modèles Seat à l’origine, et marque à part entière depuis février 2018, Cupra présentera en 2020, le Formentor, un véhicule 100% spécifique. Le Cupra Ateca est par exemple, un excellent SUV sportif de 300ch, mais qui prend ses origines chez la marque Seat. Le Cupra Formentor sera un modèle totalement inédit, dont les premières photos accrochent le regard. Crossover très dynamique, il arbore un style latin, avec des nervures sur le capot, des ailes marquées, un hayon incliné, des feux arrière avec bandeau lumineux, un diffuseur, quatre sorties d’échappement, et une face avant agressive avec des petits feux additionnels. La planche de bord est plus classique, avec un agencement zen, composée d’un grand écran central et d’une instrumentation numérique. On retrouve les nombreux inserts cuivrés de la marque Cupra et des sièges baquets très sportifs. Enfin, Cupra veut en faire un véhicule propre, et devrait opter pour une motorisation hybride rechargeable, avoisinant les 245ch, et capable de rouler sur 50km en mode full électrique.

Skoda Kamiq

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
Skoda frappe fort au Salon de Genève. Nous vous avions présentés le Scala, la berline compacte, il y a quelques semaines. C’est aujourd’hui le tour de son frère, le Kamiq, le SUV citadin de la gamme. Ce dernier prendra la place du Yeti dans la gamme, et viendra donc épauler le Karoq. Le Skoda Kamiq repose sur la plate-forme MQB A0 de la Polo, de l’Arona ou de l’Ibiza. Elle restera donc une simple traction. Son gabarit la positionne néanmoins très proche de ses cousins Q2 et T-Roc, avec ses 4.25m de long. Un look toujours classique chez Skoda avec des arêtes vives, et comme nouveauté tout de même, ces feux à double étage. A bord, la planche de bord est repris de la Scala, avec une ergonomie simple et une instrumentation numérique. La marque Tchèque promet une belle habitabilité comme d’habitude, avec un espace conséquent pour les genoux, une garde au toit confortable, un toit panoramique, et un coffre de 400dm3 avec lampe de poche. Sous le capot, le classique 1.0Tsi de 95 et 115ch, le 1.5Tsi de 150ch et le 1.6TDi de 116ch.

Ferrari F8 Tributo

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
Ferrari nous présente sa surprise pour le Salon de Genève. La 488GTB, sortie en 2015, laisse la place à cette Ferrari F8 Tributo. Au niveau du châssis, on a droit à de grosses évolutions de ce dernier, qui date de la 458 Italia. La marque au cheval cabré annonce une perte de poids de 40kg. Comme sur la 488 Pista (version radicale de la 488GTB), l’aérodynamique devient actif. Cette F8 Tributo hérite d’ailleurs du même bloc moteur, soit le V8 3.9L Bi-Turbo de 720ch. Ferrari vise clairement la Mac-Laren 720S, une des références de la catégorie. Le 0 à 200km/h est effacé en 7.8s pour une vitesse de pointe de 340km/h, soient des performances de supercar. Côté look, le capot est à présent creusé, les feux sont plus larges, le bouclier très ajouré et les bas de caisse retravaillés. La poupe change radicalement, avec une protection moteur en Lexan avec ouvertures, un nouveau diffuseur, et le grand retour des 4 optiques ronds depuis la F430. L’habitacle profite d’un nouvel agencement, avec des aérateurs qui deviennent ronds, un nouveau volant, et un écran 7 pouces du côté passager.

Seat El Born Concept

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
Toutes les marques auront droit à leur modèle électrique dans le groupe Volkswagen. Le géant allemand travaille pour le futur avec sa gamme ID. C’est au tour de Seat de profiter de ces technologies. Au Salon de Genève, la marque espagnol lève le voile sur un concept très écolo, le Seat El Born. Malgré ce style moderne et très aérodynamique, il nous rappelle étrangement le monospace Altea, qui a fait le bonheur de Seat de 2004 à 2015. Une ligne tranchante avec une signature lumineuse toujours aussi agressive, une calandre obturée, un ligne toit fuyante qui épouse un énorme becquet, et une poupe avec feux LED à bandeau, ce Seat El Born semble sportif. La planche de bord est très proche de celui d’un modèle de série, avec une instrumentation simplifiée à écran TFT. Sous le capot, un bloc moteur électrique de 204ch, une batterie lithium-ion de 62Kwh, et une autonomie annoncée pour 420km selon les normes WLTP. Ces données techniques la rapprochent étrangement de la paire coréenne, Kia Niro EV et Hyundai Kona EV.

Renault Clio V

www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
www.photos-automobiles.com / © Jonathan Boulanger
On vous l’a présenté il y a quelques semaines. La deuxième grosse nouveauté française s’appelle Clio 5. Un style proche de la quatrième génération, mais quelques spécificités comme la signature lumineuse avant en forme de crochets. Malgré les apparences, on a affaire à un modèle inédit. Nouvelle plate-forme pouvant accueillir des motorisation thermique de 75 à 130ch, mais également une motorisation hybride, la citadine française a de très grandes ambitions en Europe. L’habitacle profite d’un nouvel agencement, avec écran de 9.3 pouces, et l’instrumentation sera numérique en option. A noter le côté pratique du coffre qui passe de 300 à 391 litres.

Rédigé le Mercredi 20 Mars 2019 à 07:00 | Lu 168 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juin 2019 - 07:00 ENERGIE RENOUVELABLE

Mercredi 19 Juin 2019 - 07:00 BMW X7