Menu
A La UNE


Sébastien Folin explore la culture créole


De passage dans l’île pour le tournage d’un documentaire de 52 minutes sur Ziskakan qu’il réalise et produit, Sébastien Folin est toujours heureux lorsqu’il s’agit de mettre en avant La Réunion.


Rédigé le Lundi 4 Juillet 2022 à 14:17 | Lu 199 fois

QUEL EST L’OBJET DE VOTRE PASSAGE DANS L’ÎLE ?

"La Réunion n’est pas qu’un décor, elle a beaucoup à raconter sur elle-même !"
"La Réunion n’est pas qu’un décor, elle a beaucoup à raconter sur elle-même !"
Nous venons de tourner un documentaire sur Ziskakan pour France 3 et Réunion la 1ère. C’est passionnant car cela permet de revisiter l’histoire contemporaine de notre île. Je me suis intéressé au contexte social et culturel des années post coloniales pour comprendre la raison d’être de ce mouvement culturel. Comment des jeunes, musiciens, intellectuels, poètes, conteurs, plasticiens, auteurs, issus pour la plupart de classe modeste, voire très pauvre, se sont ligués pour mener un combat pacifique et esthétique pour une reconnaissance de la culture créole ? Evidemment, je m’intéresse aussi en fil rouge au parcours de Gilbert Pounia. J’ai travaillé sur l’écriture du film avec Maya Kamaty, qui voulait rendre hommage à ses aînés depuis longtemps. Il sera diffusé en créole sous-titré français. C’est un film qui ne peut embrasser toute l’histoire de manière exhaustive, il aura donc une dimension impressionniste.

COMMENT S’EST PASSÉ LE TOURNAGE ?

Le tournage a été formidable. Avec une équipe 100% locale, des dalons avec qui je bossais déjà il y a 25 ans quand j’étais ici et qui sont de grands professionnels. Et Anny Grondin, qui a pleinement participé à cette épopée Ziskakan, a été d’un soutien merveilleux. J’ai eu beaucoup de chance parce que beaucoup ont répondu présents : Alain Armand (1er président de l’association), Bernard Payet, Gérard Chopinet, Alain Manianandy, Denis Canjamale, Patrice Threutardt, Sully Andoche, Alain Seraphine, Patrick Sida, Axel Gauvin, Laké, Patricia Chamand, Mishko M’Ba, Pascal Manglou …

​RACONTEZ-NOUS QUELQUES ANECDOTES ?

Il y a eu des moments très forts. Parfois, il a fallu composer avec la volubilité de nos intervenants. Pour certains, une question amenait une réponse de 25 minutes. Je ne citerai personne mais Patrice Threutardt remporte la palme! Et puis mention spéciale à Gilbert qui nous a souvent préparé à manger à Grand Bois : sounouk, coquilles, saucisses frites, graton. Un régal ! Sans oublier Wazis Loy avec qui on s’est vraiment marré. J’ai quelques dossiers que je sortirai en temps utile.

VOUS ÊTES TOUJOURS HEUREUX DE PARLER UN PEU DE VOTRE ÎLE…

En effet, chaque fois que j’en ai eu l’occasion, je l’ai fait. Dans Acoustic sur TV5MONDE, j’avais invité Ziskakan, Davy Sicard, Olivier K/Ourio, Nathalie Natiembé, Maya Kamaty. Dans Harry sur France 3, je faisais un jour sur deux un clin d’oeil à la Réunion. C’était même devenu une « private joke » avec le public. Même si je suis parti, je reste connecté et n’oublie pas d’où je viens. J’ai d’ailleurs envie de travailler avec des auteurs et réalisateurs réunionnais. Je pense notamment à Manon Amacouty ou Dekapit qui dans des registres très différents ont beaucoup de talents. La Réunion n’est pas qu’un décor, elle a beaucoup à raconter sur elle-même, et elle répond tout à fait à l’enjeu posé par les nouveaux diffuseurs tels que Netflix, Amazon, Disney+ ou encore HBO Max: faire du « glocal », soit créer des contenus avec des singularités bien locales qui puissent intéresser le plus grand nombre. Notre identité créole, aux multiples facettes culturelles et sociales, est un creuset formidable d’histoire. Zamal Paradise par exemple, parle aux créoles, mais a toute la dimension universelle pour toucher quiconque à travers la planète.

QUELLES SONT VOS AUTRES ACTUS DE L’ANNÉE ?

J’ai fondé ma société de production La Belle Télé en 2009 avec Olivier Drouot, ancien associé de Thierry Ardisson. Nous avons déjà produit plus de 600 heures de programmes pour les chaînes nationales. Nous sommes surtout investis dans le domaine de la culture. Nous produisons actuellement Outremers Secrets pour France 3, une série doc de 15 x 26 minutes dont 4 ont pour sujet La Réunion. Et depuis 5 ans nous développons de la fiction. La série Diana Boss, pour FTV Slash, a été présentée hors compétition à Cannes Séries et a été en sélection officielle au Festival de Berlin. Nous travaillons sur la saison 2 et nous avons 6 projets en finalisation de développement. Enfin, je travaille sur une série à La Réunion, mais je ne peux encore en dire plus, si ce n’est que ce sera moderne, surprenant et en créole.

L’ANIMATION, C’EST DONC VRAIMENT TERMINÉ ?

J’ai consacré 34 ans de ma vie à l’animation, de 1985, où à l’âge de 15 ans j’amenais ma caisse de Vinyles à Radio Arc En Ciel jusqu’à 2018 sur France 3 et TV5MONDE. Il fallait bien que ça s’arrête un jour. J’ai vécu des choses formidables et ai réalisé plus que je n’aurais pu rêver quand j’étais marmailles à La Rivière Des Roches : TF1, France 2, RTL, TV5 MONDE, des émissions scientifiques, des talk shows, des jeux télé, Les Victoires du Jazz, des émissions culturelles. Quel Bonheur ! Désormais je suis tourné vers la production, la réalisation et l’écriture.

​IL Y A AUSSI LES CAUSES POUR LESQUELLES VOUS VOUS ENGAGEZ…

Je suis administrateur de Solidarité Sida qui organise tous les ans Solidays, mais aussi président d’honneur du Festival Atmosphères, Cinéma et Développement durable, et administrateur du Projet Moteur ! Ce qui m’anime c’est la lutte contre les injustices, qu’elles soient sociales ou environnementales. Et puis l’égalité des chances, la possibilité pour quiconque de s’accomplir, quel que soit son milieu ou ses origines. A travers ces différents engagements mon message serait : Nou lé pa plis, nou lé pa moin ! En effet, il faut garder la tête haute et toujours croire en soi, et si quelqu’un peut donner un petit coup de pouce, c’est encore mieux ! Propos recueillis par Laetitia Parsi



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Août 2022 - 10:57 News Séries.

Jeudi 18 Août 2022 - 10:09 S’adapter à ses nouvelles lunettes.


Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter