Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Soigner les croûtes de lait


De drôles de pellicules blanchâtres ont fait leur apparition sur le crâne de votre nouveau-né ? Pas de panique : ces petites squames sont très probablement des croûtes de lait. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce petit problème dermatologique, très facile à traiter…


​QU’APPELLE-T-ON CROÛTES DE LAIT ?
Les croûtes de lait sont des dermatites séborrhéiques transitoires, bénignes, peu esthétiques, survenant le plus souvent au cours des premiers mois de la vie. Elles ont l’aspect de petites plaques blanchâtres à jaunâtres et légèrement grasses. On les retrouve le plus souvent sur le cuir chevelu, au niveau des fontanelles et, plus rarement, sur le front et les sourcils. Bien qu’inesthétiques, il faut savoir que les croûtes de lait ne provoquent ni démangeaison ni inconfort pour les tout-petits.
 
D’OÙ PROVIENNENT-ELLES ?
Les croûtes de lait sont un trouble physiologique des premières semaines de vie, qui touche environ deux bébés sur trois. Aussi bénignes que fréquentes, elles ne sont pas dues à un manque d’hygiène, mais au transfert d’hormones maternelles en fin de grossesse. Ce transfert induit, au niveau du cuir chevelu du bébé, une sécrétion importante de sébum et la prolifération d’une levure, la Malassezia furfur, tous deux responsables de la formation des squames.
 
COMBIEN DE TEMPS DURENTELLES ?
Les croûtes de lait régressent progressivement dans les premiers mois suivant la naissance. Il faut cependant apporter un soin spécifique et rester attentif à l’évolution de ces squames car, dans certains cas, elles peuvent faire l’objet de complications et nécessiter alors une nouvelle consultation chez le médecin. Ainsi, si vous constatez une absence d’amélioration malgré les mesures d’hygiène, une inflammation, des démangeaisons et une éruption cutanée au niveau des croûtes voire l’apparition de plaques rouges et rugueuses sur le siège ou le visage, vous devez consulter.
 
COMMENT LES TRAITER ?
Pour traiter les croûtes de lait, certaines mamans emploient des solutions traditionnelles comme la vaseline ou l’huile d’amande douce, qui vont ramollir et éliminer les croûtes. Pour que ces produits agissent, il faudra cependant veiller à ce qu’ils posent bien toute la nuit sur la zone d’application et renouveler celleci plusieurs jours voire plusieurs semaines jusqu’à disparition totale des squames. Bien que relativement efficaces, ces solutions n’offrent pas toujours un confort d’utilisation optimal. Collants et salissants, ces soins nécessitent en outre un rinçage à l’eau suivi d’un shampooing, qui, renouvelé quotidiennement sur le long terme, augmente le risque de sécheresse cutanée. Mieux vaut alors se tourner vers un soin émollient et hydratant spécifique, efficace dès la première utilisation et qui élimine rapidement et en douceur les croûtes de lait du nourisson.

Rédigé le Dimanche 27 Septembre 2020 à 16:00 | Lu 29 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 10:00 OBÉSITÉ : GARE AU MARKETING ALIMENTAIRE


Nouveau commentaire :