Menu
A La UNE


Stéphane Hoarau : directeur du développement culturel de la Ville de Saint-Denis


Originaire de Saint-Denis, Stéphane Hoarau a eu envie de changer d’air au moment de ses études. C’est en partant qu’il approfondit sa connaissance de la culture réunionnaise, notamment en littérature. ​De retour dans son île dans le cadre de sa mission pour la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise, il échange régulièrement avec l’équipe en charge de la culture à la Mairie de Saint-Denis avant de la rejoindre en 2010, sous la direction de Sham’s.


Rédigé le Lundi 25 Octobre 2021 à 14:07 | Lu 272 fois

LA CULTURE RÉUNIONNAISE DANS LE CŒUR !

Docteur en Lettres et Arts, peintre, comédien mais aussi et surtout auteur, ce n’est pas un hasard si à 42 ans, et depuis presque dix ans déjà, Stéphane Hoarau est directeur du développement culturel de la ville de Saint-Denis. Sa mission est de gérer la politique culturelle de la ville sur le territoire en gérant des équipements tels que le réseau de lecture publique, ainsi que l’école d’enseignement artistique Loulou Pitou, mais aussi de coordonner le travail des différents établissements : Château Morange, la Cité des Arts, le Théâtre du Grand Marché, la Fabrik... Et enfin et surtout d’organiser des manifestations culturelles dans l’espace public : Fête de la Musique, Journées européennes du Patrimoine et les traditionnelles festivités liées au 20 décembre ! Stéphane Hoarau décrit d’ailleurs cette commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage à La Réunion comme le temps fort de l’année pour son service. En 2021, ce sont 25 artistes du Maloya qui animeront des ateliers dans 25 quartiers de la ville. Car si autrefois c’était un événement uniquement festif, le pôle développement culturel de la Mairie de Saint-Denis a souhaité y donner du sens en y ajoutant de la pédagogie au fur et à mesure des années.

9H

La journée du directeur du développement culturel de la Ville de Saint-Denis commence par un briefing avec Virginie Thiburce, responsable administratif et financier du service. Après un point sur l’agenda de la journée, il est temps de rejoindre le premier rendez-vous au Moufia.

10H

Stéphane Hoarau rencontre ce matin-là la Cinor et le duo d’artistes Kid Kreol et Boogie, chargé de réaliser des graffs sur le projet de téléphérique. De l’art dans une logique d’appropriation de ce nouvel équipement par la population. Une fois qu’ils auront reçu les dimensions, Kid Kreol et Boogie imagineront des dessins pour égayer les différents supports : pylône du Chaudron, station du Moufia et pourquoi pas une cabine également... « L’idée c’est de créer quelque chose de léger, aérien et rassurant ! »

10H45

Parfois Stéphane Hoarau improvise dans son emploi du temps. Il profite d’être tout près de l’œuvre réalisée récemment par Méo dans le cadre du projet « Désot' le mur » pour aller voir comment l’œuvre « vit ». « Nous avons aussi pour mission de valoriser le patrimoine réunionnais et d’apporter un peu de poésie aux gens dans l’espace public. Ici, il s’agit de la relecture par l’artiste du premier roman réunionnais : Les Marrons de Louis Timogène Houat. Il y a aussi l’œuvre de Vincent Box sur la Médiathèque et plusieurs autres commandes sont en cours ! ».

11H

Rendez-vous avec Daniel et Stéphane de la boîte de production Psyko pictures qui présentent au directeur de la culture le film du 20 décembre qu’ils viennent d’achever. « Notre rôle est d’apporter un petit plus chaque année à un projet mis en place il y a 10 ans. Cette année, le thème c’est la Liberté ! », explique Stéphane.

12H15

Petit stop derrière le Petit Marché pour discuter avec Eko LSA, organisateur du Festival Réunion Graffiti. « Avec un collectif d’artistes locaux et internationaux, il nous a proposé de travailler sur les murs de la Ville dans le cadre de ce festival de Street Art. Nous souhaitons donner de la cohérence à toutes les œuvres éparpillées dans l’espace public et de faire de Saint-Denis un Musée à ciel ouvert. »

14H30

Le rendez-vous suivant se déroule avec Michel Ethève, conservateur du réseau de lecture publique de la ville. Sujet du jour : l’organisation de la Semaine Créole et sa programmation particulièrement riche: expositions, ateliers, spectacles vivants. L’occasion également pour Stéphane Hoarau d’évoquer avec le directeur des 5 bibliothèques de la ville, le Grand Prix du Roman Métis 2021 dont Saint-Denis est un des partenaires fondateurs.

15H30

Rencontre avec Sandrine Lam, photographe d’émotion, qui expose à la Médiathèque François Mitterrand, ses beaux visages de Gramounes capturés tout autour de l’île. L’exposition sera présentée jusqu’à la fin du mois.

16H

Il est l’heure de rejoindre le cœur du Chaudron où Tikok Vellaye est en concert cet après-midi dans le cadre du projet Bande Passante imaginé par Jimmy Mariapin, musicien mais surtout membre de l’équipe de la direction de la culture. Le pitch de Bande Passante ? Au détour d’une rue, dans vos quartiers, tendez l’oreille pour entendre vos artistes préférés répandre des good vibes. Ainsi des petits concerts s’improvisent aux quatre coins de la ville pour le plus grand bonheur des Dionysiens et des artistes qui ont gardé un contact avec la scène pendant la crise sanitaire.

17H30

Eric Pounoussamy, nous présente Château Morange, qu’il dirige. Ce centre culturel est orienté vers les techniques nouvelles des arts visuels englobant le cinéma, la photographie, l’art vidéo et l’art numérique. La programmation y est foisonnante avec notamment 5 gros festivals organisés dans l’année. Le directeur en profite pour remettre à Stéphane Hoarau, le DVD « Fanon, Hier, Aujourd’hui », documentaire de Hassane Mezine sur la pensée de Frantz Fanon qui a fait l’ouverture du Festival Court Derrière.

18H30

La journée du directeur de la culture de Saint-Denis s’achève donc à Château Morange, l’un des 64 monuments historiques de la ville. Il y a prévu d’assister à la projection de films réunionnais lors de cette 3ème édition du Festival Court Derrière : Reine Kayanm de Nicolas Sery et Sainte-Anne de Sabrina Hoareau.

 


Laetitia Parsi • Photos Julien Bourbon



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Décembre 2021 - 10:34 Jeu concours Les comptoirs SAPMER


Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter