Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Street Twin de Triumph : L’ANGLAISE NÉO-RETRO


La Street Twin tire son nom de l’ancienne Speed Twin produite dans les années 40 et sous ses airs faussement vintage, elle cache les dernières technologies de la firme anglaise. Ça c’est sur le papier, quand est-il sur le terrain ?


Street Twin de Triumph : L’ANGLAISE NÉO-RETRO
LOOK : Dès le premier coup d’œil, on remarque sa qualité de fabrication : une peinture impeccable, un soin apporté aux nouveaux commodos, une connectique rigoureusement peignée derrière le guidon, une parfaite intégration du radiateur de refroidissement ainsi que de tout son circuit (logé dans les carters), un tableau de bord redessiné avec un unique bloc instrument très épuré, (il loge le vaste tachymètre) dans l’esprit néo-rétro. La selle, très basse de 750 mm, rend la moto accessible à tous.
 
CONDUITE :  Il s’agit d’une toute nouvelle plateforme moteur/ châssis et, disons-le, c’est du très beau travail. Le couple est instantanément disponible sur les premiers rapports, dynamisant les évolutions urbaines. Sonore, la boite avoue une mécanique massive et ponctue les changements de vitesse d’un claquement viril. Les commandes sont d’une grande douceur et le pilotage est intuitif. Aucune vibration sur les rétroviseurs, quelle que soit l’allure. La commande d’embrayage est ultra souple, grâce à un nouveau système qui permet de diminuer l’effort nécessaire à l’écartement des disques lors des rétrogradages. L’Anglaise montre une remarquable facilité de prise en mains. La souplesse de son bloc se montre largement suffisante en usage courant, avec en prime, très peu de vibrations grâce aux deux balanciers d’équilibrage. Le sélecteur présente un débattement très court et la boîte s’avère très précise.
 
La nouvelle Street Twin tient bien la route, suffisamment rigide, elle dévoile un train avant presque aussi précis que celui d’un roadster plus sportif. Franchement, cette Triumph avale les virages sans aucune difficulté, même sur surface humide. Le freinage, livré de série avec un ABS étudié par Continental, possède assez de puissance et un dosage agréable. Côté amortissement, il est impeccable et le confort de conduite est ainsi préservé.
 
MOTEUR : Bicylindre vertical 900 cm3 de 55 ch, avec un couple de 8 da.Nm à 3 230 tr.mn.
 
CONCLUSION : Le constructeur est passé maitre dans l’art de concilier la saveur du passé avec les exigences de notre monde moderne, et cette légitimité s’exprime une nouvelle fois avec cette Street Twin. Qualité de fabrication irréprochable, moteur vivant, châssis efficace, cette nouvelle génération a tout pour séduire et durer.

PRIXÀ partir de 11 900€
 
 



Rédigé le Jeudi 2 Février 2017 à 09:47 | Lu 29 fois


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 20:29 MITSUBISHI PAJERO 3.2DiD 190ch LONG BVA INSTYLE

Vendredi 5 Octobre 2018 - 20:32 KTM 1290 Super Duke R dit "the beast"