Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Structurer les filières prioritaires



Structurer les filières prioritaires
Le Conseil Régional lance un appel à projets pour valoriser les manifestations à caractère économique participant à la structuration des filières prioritaires (y compris le développement durable), organisées par les communes ou tout organisme comme les collectivités territoriales, les associations ou sociétés d’économie mixte organisant, avec les acteurs économiques du territoire, une manifestation située sur le territoire. Les projets qui concernent le périmètre de la zone des Hauts (le coeur du Parc national) ainsi que ceux que les zones inscrites en espace agricole, de continuité écologique ou de coupure d’urbanisation au niveau du Schéma d’Aménagement Régional peuvent bénéficier d’une majoration de 10%. La date limite de dépôt des dossiers est prévue au 31 janvier 2020. Plus de renseignements sur le site Internet de la Région.

Un habitat tropical plus adapté

Structurer les filières prioritaires
Après les retours des divers professionnels du bâtiment qui l’ont testée, la Réglementation Thermique, Acoustique et Aération applicable dans les Départements d’Outre-Mer (RTAA DOM) est appelée à changer pour s’adapter de manière encore plus étroite avec les spécificités ultramarines et, plus encore, aux contraintes propres à chaque territoire (La Guyane n’ayant pas tout à fait le même climat que celui de La Réunion). L’Etat devrait ainsi réviser encore une fois la RTAA DOM (la première révision date de 2016) pour notamment favoriser l’essor et l’emploi de techniques innovantes. Il est par exemple question, à La Réunion, d’envisager des études poussées sur le cryptoméria pour du bois de construction et d’ameublement et pas seulement pour du simple bardage.

Des trajets aériens plus propres

Structurer les filières prioritaires
Parmi les nouveautés qui entrent en vigueur à partir du premier janvier 2020, le Gouvernement annonce que le transport aérien contribuera à financer les investissements publics dans des modes de transport du quotidien plus propres, en aérien ou encore ferroviaire. Une contribution est instaurée, à hauteur de 1,5 euros par billet sur un vol intérieur ou intra-européen (9 euros en classe affaires) et de 3 euros par billet sur un vol hors UE (18 euros en classe affaires). Si de nombreux autres pays européens ont mis en place une contribution de ce type, la France est le seul pays à distinguer classes économiques et affaires. Cette contribution s’applique pour les vols au départ de la France, à l’exception des vols en correspondance, des vols intérieurs au départ ou vers la Corse, les Outre-mer, et des liaisons d’aménagement du territoire. La Réunion échappe donc à cette mesure pour le moment.

Prévenir les feux de forêt

Structurer les filières prioritaires
La Préfecture rappelle aux randonneurs les mesures à prendre pour éviter les feux de forêt (un feu sur deux serait la conséquence d’une imprudence). Ne pas allumer de feu ni de barbecue en forêt ni à moins de 200 mètres de la forêt, pas de cigarette en forêt ni de mégot jeté par la fenêtre de la voiture, ne pas laisser de braise au départ du lieu de bivouac mais aussi des mesures de bon sens : en cas de départ de feu, prévenir les pompiers en composant le 18 ou le 112 en précisant le lieu et si possible l’importance du sinistre, et rester éloigné d’un feu de forêt.

Rédigé le Vendredi 17 Janvier 2020 à 07:00 | Lu 41 fois


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Mars 2020 - 16:00 Des émissions de CO2 en baisse

Samedi 21 Mars 2020 - 16:00 Un concours pour l’océan