Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Thruxton R 1200 Triumph

La bonneville vintage


Tous les motards recherchent la performance et l’originalité : on est automobiliste par besoin, on n’est jamais motard par hasard.
Face à cette demande, cette Triumph au style vintage attire l’œil. Et visiblement sous ses airs de belle dame, se cache une furie digne des plus grandes sportives.


LOOK : Visuellement, la bouille de ce café racer anglais au moteur rabaissé reste celle d’une très classique Bonneville. Malgré tout, la Thruxton R a des lignes très personnelles. Elles sont tendues et parfois même rondouillardes avec un réservoir long mais particulièrement fin dans le style d’un roadster. Habillage effilé, selle mono, train très hypersportive avec sa fourche Showa “big pistons”, freinage Brembo “tout radial”, amortisseurs Öhlins, belles jantes alu à rayons, silencieux brossés et relevés... la finition est irréprochable. Et l’instrumentation est dans la même lignée, mélangeant classicisme et modernité. Elle se compose de deux compteurs circulaires avec deux petits écrans numériques où l’on retrouve les principales informations.
 
CONDUITE : La position est proche de celle d’une Bonneville : jambes pas trop repliées, position à plat sur la selle. L’embrayage est très souple, et les pieds trouvent naturellement les commandes.
La Thruxton braque sans problème, les suspensions sont très soft en ville et bien plus fermes sur terrain difficile. Le pilotage est très naturel et le choix des modes de conduite est très réactif (Road, Rain et Sport). L’Anglaise monte vite en régime. Une fois sur nos 4 voies, elle se transforme en véritable bolide, on a carrément l’impression d’être au guidon d’une autre moto ! Sans creux ni emballement, elle trace la route pour votre plus grand plaisir. La moto est efficace, rigide, agile, bien campée sur ses deux roues.

MOTEUR : Le bicylindre de 1 200 cm3 développe une puissance de 97 ch et un couple de 112 Nm à 4 950 tr/min. Un vilebrequin allégé, des pistons haute compression, des échappements spécifiques, une boite à air optimisée, une démultiplication finale raccourcie.
 
CONCLUSION : Avec cette “néo-retro-moto”, la firme d’Hinckley rend hommage à ses nombreuses victoires dans les années 60. Mais derrière son look rétro, la Thruxton offre des performances inattendues : freinage excellent, toucher, progressivité, puissance... et même l’ergonomie du levier participe à la fête. Ce café racer possède le potentiel pour convaincre les sportifs raisonnables, qui attachent de l’importance à l’agrément de conduite et au style de leur deux roues.
 
Prix : À partir 18 990€
 



Thruxton R 1200 Triumph

Rédigé le Mercredi 1 Mars 2017 à 10:00 | Lu 29 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Octobre 2018 - 20:32 KTM 1290 Super Duke R dit "the beast"

Jeudi 27 Septembre 2018 - 21:34 MITSUBISHI SPACE-STAR 1.2 MIVEC