Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Un été agréable, les options pour se rafraîchir


L’été est à nos portes, chacun cherche le moyen de se rafraîchir au mieux sans faire exploser la facture d’électricité ou d’eau en intérieur comme à l’extérieur. Comment choisir entre la climatisation, le ventilateur ou encore le brumisateur ?


LE VENTILATEUR
Pour une utilisation occasionnelle en intérieur ou extérieur, selon les modèles le ventilateur est léger et prend peu de place. Mobile, il se branche dans n’importe quelle pièce de la maison. Le ventilateur brasse de l’air dans un rayon d’un à cinq mètres et peut être équipé d’une télécommande. Il en existe plusieurs modèles : tour, de table, à pied, mural... Le niveau sonore émis est faible à moyen selon les modèles et la puissance. Son coût à partir de 6,90 euros en fait un produit accessible pour se rafraîchir temporairement pendant l’été. Certains modèles fonctionnent avec un câble USB pour les plus petits modèles, la consommation du ventilateur est de 40 KWH par an.

LE RAFRAÎCHISSEUR D’AIR
Ce ventilateur dispose en plus d’un réservoir d’eau permettant grâce à sa fonction réversible, au choix d’humidifier, de purifier ou de refroidir l’air (en rajoutant de l’eau glacée). Généralement équipé de roulettes et de plusieurs vitesses, il a la capacité de rafraîchir une petite pièce à condition qu’elle soit bien isolée.

LE VENTILATEUR DE PLAFOND OU BRASSEUR D’AIR
Il a l’avantage d’être silencieux pour une utilisation intérieure et extérieure. Certains sont équipés d’un éclairage LED et d’une télécommande. Il se commande aussi avec un interrupteur. La capacité de ventilation varie selon les modèles jusqu’à 37 m2. Les pales sont au nombre de trois ou quatre. Les modèles sont variés pour convenir à toutes les décos (cannage, bois, translucide coloré...) ainsi que les matières (cuivre, aluminium, plastique, MDF...). Certains ventilateurs de plafond disposent de l’option été/hiver. La consommation minimale de 20 watts par heure peut aller jusqu’à 60 watts réglé sur la vitesse maximale.

LE VENTILATEUR BRUMISATEUR
Equipé d’un réservoir d’eau, ce ventilateur diffuse en plus de l’air une brume rafraîchissante. Il peut au choix osciller ou diffuser de manière fixe, sur pied ou en tour. Certains modèles sont équipés de télécommande, d’une minuterie, d’un écran LCD et de panneau de contrôle tactile.

LE BRUMISATEUR DE JARDIN
Se mettre à l’ombre est parfois insuffisant pour se protéger de la chaleur. Le brumisateur apporte de la fraîcheur à l’ombre des terrasses, balcons, pergolas, aires de jeux, serres... Ses buses diffusent une brume fine et fraîche grâce au tuyau qui se visse au robinet d’eau extérieur ou intérieur. Le débit minimum d’une buse est de 15 litres par heure, il varie selon les modèles.

LA CLIMATISATION
Elle est reconnue pour son effet refroidissant immédiat. Appréciée pour son efficacité, la climatisation peut refroidir des espaces plus ou moins importants. Sa pose nécessite une isolation parfaite des ouvertures (fenêtres, portes, jalousie...) afin d’éviter la sur consommation électrique. Le coût de l’installation revient à 300 euros minimum. En terme d’entretien, le coût varie selon le modèle et peut aller jusqu’à 200 euros par an (diagnostic, entretien...). La climatisation consomme 2 500 watts par heure. Le coût de l’appareil dépend de la surface à rafraîchir, il faut prévoir en moyenne un appareil coûtant 500 euros pour climatiser une pièce de 35 m2.

Rédigé le Mardi 12 Novembre 2019 à 22:33 | Lu 320 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 3 Décembre 2019 - 22:12 Pique-nique en été

Mardi 3 Décembre 2019 - 22:12 Des tourismes pour tous les goûts


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter