Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Underground


Votre nouvelle série sur l'esclavage tous les samedis à partir du 06 mai à 18h sur Réunion 1e


LE SYNOPSYS
L’histoire se déroule au XIXème siècle, dans le sud des Etats-Unis, en Géorgie. Un riche propriétaire et politicien du nom de Tom Macon (Reed Diamond) détient plusieurs hectares de terre sur lesquelles s’étend sa plantation de coton. Plus d’une centaine d’esclaves y travaillent. Autoritaire et parfois violent, Tom Macon se pense à l’abri de toute fuite de l’un d’entre eux et se vante souvent de la discipline et de la rigueur qu’il leur a inculquée. Mais un esclave peu docile va venir perturber ce calme apparent…
Noah (Aldis Hodge), habile forgeron, est prêt à tout pour accéder à la liberté. Intelligent et pragmatique, il tente de rassembler un petit groupe d’esclaves et de les rallier à sa cause. Après plusieurs tentatives, Noah réussit à convaincre 5 d’entre eux : son petit frère Henri (Renwick Scott), Moses (Mykelti Williamson) et sa femme Pearly Mae (Adina Porter), l’homme de force Zeke (Theodus Crane), ainsi que Rosalee (Jurnee Smollett-Bell), l’une des servantes de maison…
Chaque membre est mis à contribution afin de mettre ses savoirs au service de leur fuite organisée. A la surprise générale, le contre-maître Cato (Alano Miller) a vent de leur projet et s’impose comme partie prenante de l’aventure. Ensemble et malgré les divergences, ils échafaudent un plan d’évasion audacieux et risqué. Leur liberté se trouve vers le nord, à près de 1 000 kilomètres... Les chances de succès sont minces, chaque membre en a conscience. Pour ceux qui réussiront à s’évader de la plantation, les incertitudes sont nombreuses, mais le rêve d’émancipation est bien plus fort et surpasse les peurs.
En cours de route, ils sont aidés en Ohio par John et Elizabeth Hawkes (Jessica De Gouw et Marc Blucas), un couple d’abolitionnistes pas vraiment préparés au chaos entraîné par ce choix, et dont la vie sera fortement éprouvée.
Bientôt, la fuite des fugitifs prend de l’ampleur et la rançon proposée intéresse de nombreux mercenaires. « Les 7 Macon », comme on les surnomme désormais, sont recherchés dans toute la région. August et son fils ne tardent pas à proposer leur aide à Tom Macon et jurent de ramener les esclaves, morts ou vifs...

Underground est bien plus qu’une série sur l’esclavage. C’est avant tout une quête de liberté. Alternant reconstitutions historiques, scènes romanesques et thriller, la série nous plonge aux côtés de 7 esclaves poursuivis dans leur fuite. En fond sonore, une B.O. contemporaine des plus audacieuses rythme les périples de nos héros.
 

LES PERSONNAGES
ROSALEE
Jeune femme timide, Rosalee est une esclave de la famille Macon. Servante au sein de la « grande maison », elle ne sait rien de ce qui ne passe au-delà de la plantation. Elle découvrira vite une autre facette d’elle-même que personne n’aurait pu prédire.
 
NOAH
Motivé, perspicace et courageux, Noah est le leader du groupe des esclaves en fuite. Il va devoir faire face à de nombreux obstacles sur sa route, sans jamais renoncer à son combat pour la liberté.
 
AUGUST PULLMANN
Chasseur d’esclaves très secret et réputé pour toujours parvenir à ses fins, August est l’homme qui doit retrouver les « 7 Macon ».
 
CATO
Il est le contremaÏtre de la plantation Macon. Rusé et charismatique, Cato est détesté des autres esclaves ».
 
HENRY
Adolescent à l’esprit rebelle et au cœur d’or, Henry idolâtre Noah et lui est très loyal.
 
MOSES
Moses est un fervent prédicateur pour tous les esclaves de la plantation. Très religieux, il s’en remet à Dieu lorsqu’il va risquer sa vie et celle de sa famille en essayant de s’évader.
 
PEARLY MAE
Pearly Mae est une épouse et une mère déterminée qui a prêté sa voix pour une chanson qui va guider les évadés vers la liberté.
 
ZEKE
Formidable à la fois pour sa puissance et sa stature, Zeke est reconnu pour sa force sur la plantation Macon.
 
JOHN HAWKES
John Hawkes est un avocat abolitionniste, frère de Tom Macon, il ne partage pas les idéaux de sa famille et va jusqu’à mettre sa vie en danger pour protéger des esclaves.
 
ELISABETH HAWKES
Elizabeth Hawkes est une mondaine, qui partage les idéaux abolitionnistes de son mari John. Pour lui, elle va tout risquer, y compris accepter que des esclaves trouvent refuge chez eux.

INTERVIEW
JURNEE SMOLLETT-BELL (Rosalee) et ALIS HODGE (Noah)

 
Qu’est-ce qui a éveillé votre intérêt pour cette production et son histoire ?
- Jurnee Smollett-Bell : Quand j’ai lu le script, j’ai vraiment été fascinée par la qualité d’écriture. Joe et Misha (les créateurs de la série, ndlr) ont réalisé un travail incroyable en donnant de la profondeur aux personnages. Pour moi c’était également un défi, car au début je me suis demandée si je voulais vraiment me plonger dans cette époque. Parfois je me laisse envahir par mes personnages et j’ai du mal à m’en séparer. Mais je me suis dit que je devais faire partie de ce projet, je n’avais jamais incarné un personnage de cette période de l’histoire et c’est ce défi que je voulais relever.
- Alis Hodge : C’est la façon dont l’histoire est contée qui m’a séduit. Le sujet peut vous laisser penser que cela va être pesant mais la manière dont l’histoire est ficelée, c’est édifiant. Elle contient des moments d’action, de thriller. Noah, mon personnage est extrêment fort. Je n’ai jamais vu une histoire, racontée du point de vue d’un esclave, écrite de cette manière-là. Il n’est pas une victime, il n’est jamais une victime, il apprend à tourner tout ce qui lui arrive à son propre avantage. Il parvient toujours à transformer l’adversité en opportunité. Même pour les personnages qui paraissent antipathiques, leur histoire est racontée d’un point de vue humain, la série nous fait comprendre leur manière de penser et pourquoi ils agissent ainsi.

Décrivez-vous votre personnage ?
- Jurnee Smollett-Bell : J’incarne le personnage de Rosalee, c’est une jeune femme qui vit en Géorgie en 1857. Elle est la fille du propriétaire de la plantation et d’une de ses esclaves. Elle est traitée comme une esclave et fait le service au même titre que les autres. Quand on fait sa connaissance dans le premier épisode, elle est à un tournant décisif de sa vie car comme n’importe quel jeune, peu importe la décennie ou le siècle, elle est confrontée à une quête d’identité. Elle a soif d’une vie meilleure. Et pourtant sa mère, qui redoutait ce genre de pensées, l’a réellement conditionnée pour qu’elle réussisse à survivre dans ce monde. Car pour une jeune femme noire en 1857, espérer autre chose que ce système qui l’oppresse et le remettre en question pouvait s’avérer dangereux... On va voir Rosalee évoluer avec toutes ces interrogations qui l’agitent. Et elle décidera que c’en est trop. Et quand on y réfléchit : cette rébellion face à un système d’oppression aussi impitoyable, la dose énorme de courage dont ces femmes et ces hommes ont dû faire preuve, c’est simplement incroyable !
- Alis Hodge : Mon personnage Noah, est un fauteur de troubles, il est l’esclave qui ne suit ni les règles, ni les ordres. Il est incroyablement intelligent et rusé. Il sait quoi dissimuler, quoi partager. Il se souvient de tout et apprend à l’utiliser à son avantage par la suite. Tout au début, quand j’ai lu le script, j’avais l’impression que Noah était un super espion ou quelque chose dans ce genre. Très vite en regardant la série, on comprend qu’il a une vue d’ensemble. Il est parfois incompris et doit donc se battre pour convaincre les autres qu’ils sont dignes d’être libres. Et même s’il crée souvent des problèmes, il fait toujours ce qu’il estime juste.
 
En quoi cette série est-elle universelle ?
- Jurnee Smollett-Bell : La lutte pour la liberté est un sujet intemporel. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, il y a en ce moment même, des gens à travers le monde qui se battent toujours pour être libres. Personnellement, je suis toujours fascinée par les gens qui sont capables de transformer cette situation tragique en un triomphe. Le système clandestin mis en place par les esclaves dans le sud de l’Amérique était une véritable preuve de génie ! Dans une autre époque, ils auraient pu être des ingénieurs, des explorateurs. Marquer les arbres, se servir de l’astrologie, ou tout simplement être capable de créer ce système complexe est tout bonnement brillant ! Pour moi c’est simplement réellement fascinant et je pense que n’importe qui peut s’y retrouver, peu importe où l’on se trouve. Ce besoin, ce désir, cette soif de liberté.
- Alis Hodge : La série a un impact très large parce que l’esclavage est une problématique mondiale. Il existe sous plusieurs formes dans le monde entier, à plusieurs époques de l’histoire, pour tous et dans chaque culture. Il ne s’agit pas que de démontrer les choses du point de vue américain pour un public américain, nous racontons l’histoire de nombreuses personnes, certaines se sont passées il y a des années, d’autres ont malheureusement toujours lieu aujourd’hui. Le trafic d’êtres humains, le trafic sexuel, la traite infantile sont malheureusement d’actualité. Comment une personne peut-elle concevoir un monde où l’autre n’est pas considéré comme un être humain ? La série met en scène le début du XIXème siècle mais c’est un sujet qui reste très actuel. Tout le monde mérite le respect, l’amour et la liberté... j’espère que la série ouvrira les yeux de ceux qui en doutent.
 
A quel aspect de votre personnage les téléspectateurs du monde entier pourront-ils s’identifier ?
- Jurnee Smollett-Bell : Vous savez, je pense que n’importe qui peut comprendre ce que c’est que d’être jeune et de se débattre avec les cases dans lesquelles la société essaie de nous mettre, qu’elles soient imposées par nos parents, les lois, le gouvernement, par l’environnement globalement oppressif dans lequel vous vivez. Peu importe quelle décennie, quel siècle ou quel pays. Je pense que tout le monde peut comprendre ce sentiment qui nous donne envie de nous enfuir, d’être libéré de cette oppression et d’être libre de vivre sa vie comme on l’entend. C’est l’histoire de Rosalee, elle a besoin de s’enfuir, simplement pour pouvoir respirer, pour être elle-même.
- Alis Hodge : Je pense qu’il y en a plusieurs, tout d’abord le fait que cet homme soit un visionnaire, il comprend tout de suite que l’enjeu principal est la liberté, la dignité humaine, et c’est ce qu’il veut obtenir pour lui-même mais également pour ses pairs. Il est prêt à se battre pour cela et à tout sacrifier pour l’obtenir. Deuxièmement, il ne craint absolument rien et c’est quelque chose que j’admire en lui. On parle là d’une période où les gens étaient punis pour les raisons les plus futiles, vous vous faisiez fouetter ou battre parce que vous aviez regardé quelqu’un dans les yeux. Noah conteste chaque injustice, chaque abus de pouvoir. Il me fait l’impression d’un super-héros mais c’est également tout simplement un homme ordinaire qui tente d’améliorer la situation dans laquelle il se trouve. Tout au long de la série, Noah va faire du chemin en tant qu’humain. Il va évoluer, il va passer d’un simple individu à quelqu’un qui comprend que la vie des autres dépend de lui. Il y a plusieurs facettes de la personnalité de Noah que j’admire personnellement. Il est prêt à faire ce qu’il faut, même le sale boulot, prêt à se sacrifier pour les autres. J’admire l’honnêteté, la loyauté, la dignité dont il fait preuve dans des cas extrêmes. Je pense que Noah est devenu mon héros et j’espère qu’il deviendra votre héros à tous !
 
Quel est votre moment favori dans le premier épisode, celui que vous avez hâte que les téléspectateurs découvrent ?
- Jurnee Smollett-Bell : La première chose qui me vienne à l’esprit est la scène d’ouverture où Noah est en train de courir. Je veux dire, rien que pour la musique qui l’accompagne (signée Kanye West, ndlr) ainsi que son rythme martelé et sa cadence. Notre série n’est pas vraiment une série ordinaire car il y a beaucoup d’action. Etre en fuite, la menace d’être capturé plane en permanence, tout cela génère une tension dramatique forte.

UNE PRODUCTION QUATRE ETOILES
ANTONY HEMINGWAY
Anthony Maurice Hemingway – né dans le Bronx, à New York – est un réalisateur et producteur afro- américain de télévision. Depuis toujours fasciné par l’art de raconter des histoires, c’est en tant qu’assistant qu’il fait ses débuts sur les plateaux de tournage avec des séries telles qu’Oz ou The Wire (HBO). A partir de 2006, il passe lui-même à la réalisation avec une succession impressionnante de séries TV acclamées par le public et la critique : Les Experts : Manhattan ; Les Experts Miami ; Heroes ; Treme ; Empire (Episode 9, S1) et tout dernièrement American Crime Story : L’A aire OJ Simpson (5 des 10 épisodes). Il est réalisateur et producteur de la saison 1 d’Underground.
 
MISHA GREEN
Elle est connue pour avoir écrit certains épisodes de séries emblématiques telles que Sons of Anarchy, Spartacus et Heroes. Elle a également produit la série Helix en 2014. Misha Green est co-créatrice et productrice de la série Underground.
 
JOE POKASKI
Joe Pokaski est lauréat du BAFTA Award (British Academy of Film and Television Arts) dans la catégorie scénariste / producteur. Il a fait ses débuts avec Crossing Jordan puis a scénarisé et produit les quatre années de la série Heroes puis des Experts (CSI). Plus récemment, Pokaski a été le coproducteur délégué de la série Daredevil (Marvel) pour Netflix. Il est producteur délégué et co- créateur d’Underground pour Sony / WGN America.
 
JOHN LEGEND
John Legend lauréat d’un Oscar et d’un Golden Globe (de la meilleure chanson originale avec Glory), et de pas moins de dix Grammy Awards, est un des producteurs exécutifs de la série. Compositeur, pianiste et chanteur américain, John Legend a travaillé avec les plus grands artistes pop et R’n’B avant de démarrer une carrière solo très rapidement auréolé de nombreux succès. Multi-récompensé, il ne cesse d’être plébiscité par les plus grands, y compris au cinéma où il a été appelé à participer aux bandes originales de Django Unchained de Quentin Tarentino et 12 Years A Slave. Dernièrement, il a fait ses premiers pas en tant qu’acteur dans le film La La Land, avec un rôle taillé sur mesure : celui de Keith, leader d’un groupe de jazz fusion. C’est lui qui interprète notamment l’entraînant Start A Fire dans le phénomène cinématographique de l’année 2016. John Legend est producteur exécutif d’Underground. Dans la saison 2, il intervient en guest star en interprétant le rôle de l’abolitionniste Frederick Douglass.

Crédits photos : © Sony Pictures Television - France Distribution

Rédigé le Mardi 2 Mai 2017 à 17:33 | Lu 35 fois


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter