Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Une charte pour les abeilles



Une charte pour les abeilles
La ville du Port a signé le deuxième renouvellement de la charte abeille, « Sentinelle de l’environnement », pour trois ans. Le programme est initié par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, qui rappelle que les abeilles contribuent à la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs et à fruits de notre planète (soit plus de 200 000 espèces).
Le territoire de la commune du Port compte deux ruchers composés de neuf ruches et mène des actions à destination des scolaires et du grand public afin de les sensibiliser au rôle fondamental des abeilles dans l’équilibre des écosystèmes par son rôle de pollinisateur.

Au chevet des pétrels

© Martin Riethmuller
© Martin Riethmuller
Alors qu’une cinquantaine de pétrels sans vie ont été retrouvés du côté de Saint-Joseph, il est bon de rappeler les recommandations de l’association Life+ Pétrels quand un particulier trouve un oiseau blessé : le mettre précautionneusement dans un carton percé de quelques trous, ne pas le nourrir, ne pas lui apporter de soins soi-même et appeler, dès que possible, le centre de soin de la Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR), qui prendra le relais. Des précautions loin d’être superflues quand on sait que les pétrels sont des oiseaux en voie de disparition, qu’ils sont endémiques de La Réunion et ne reproduisent que dans l’île.

Rendez-vous aux jardins

Une charte pour les abeilles
Les inscriptions pour les « Rendez-vous aux jardins » sont ouvertes.
Pour cette 17ème édition qui aura lieu les 7, 8 et 9 juin prochains, le thème retenu est « Les animaux au jardin ». Plus qu’une simple compétition, l’événement se veut une invitation à découvrir la richesse des parcs et des jardins créoles, contemporains ou historiques, publics ou privés.
Pour les organisateurs, le ministère de la Culture et la Direction des Affaires Culturelles (DAC), il s’agit de réfléchir aux rapports que nous entretenons avec notre environnement et avec la biodiversité. « Les animaux peuvent être nuisibles pour certains jardiniers, mais ils peuvent également l’aider à entretenir son jardin.
L’animal peut aussi être un élément d’ornement ou un sujet récurrent de la statuaire. » Pour s’inscrire, il faut disposer d’un jardin entretenu, qui présente un intérêt esthétique, paysager ou botanique et qui peut accueillir le public dans les meilleures conditions. Plus de renseignements sur le site de la DAC de La Réunion.

Un salon de l’agriculture plus bio

Une charte pour les abeilles
Le Salon international de l’agriculture a eu lieu à Paris. Lieu de rencontre du monde agricole et du grand public, le Salon a choisi la thématique « Des femmes, des hommes, des talents » puisqu’à travers l’agriculture, des femmes et des hommes construisent et entretiennent l’éco-système, produisent des matières premières naturelles et transmettent des valeurs. La nouveauté de cette année : un stand Agri’Expo pour découvrir les produits bio sourcés, des produits du quotidien qui sont fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales renouvelables : lunettes fabriquées à base de coquilles d’huîtres, casque de vélo en lin, capsules de café en céréales...

Rédigé le Vendredi 8 Mars 2019 à 07:00 | Lu 120 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2019 - 07:00 La Fête de la nature

Vendredi 10 Mai 2019 - 07:00 Pour des contenants réutilisables