Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Hi Tech

Une lettre au PDG de Google



Une lettre au PDG de Google
Le buzz de la semaine
Si vous envoyez une lettre à Google pour demander un emploi, quelles seraient les chances qu’on vous réponde ? Et quelles sont les chances pour que ce soit le PDG, Sundar Pichai, en personne, qui vous réponde ? Chloe Bridgewater, une Britannique âgée de seulement 7 ans, n’a pas encore les compétences nécessaires pour travailler chez Google. Cependant, sa lettre était tellement émouvante qu’elle a reçu un message d’encouragement signé par Sundar Pichai lui-même.

Une lettre au PDG de Google
L’info de la semaine
Facebook continue d’avancer ses pions dans la vidéo. Le groupe de Marc Zuckerberg a annoncé qu’il allait prochainement lancer une nouvelle application permettant aux utilisateurs de regarder les vidéos publiées sur le réseau social depuis l’écran d’une télévision. Celle-ci sera compatible avec les boîtiers Fire TV d’Amazon et l’Apple TV, ainsi qu’avec les télévisions connectées de Samsung. Cette application permettra au départ de regarder plus facilement des vidéos publiées par les contacts de l’utilisateur sur Facebook ou sur les pages qu’il suit, ainsi que les vidéos en direct (Facebook Live) les plus populaires sur le réseau.

Une lettre au PDG de Google
Bad Buzz
Il est si loin le temps où l’on arborait fièrement un smartphone BlackBerry. Depuis des années, les ventes se sont effondrées et la marque n’a jamais réussi à inverser cette tendance, malgré une rare persévérance à tenter de garder un pied dans le secteur. Il serait donc temps de s’avouer vaincu car d’après les dernières statistiques, BlackBerry détiendrait 0,0% de part de marché.

Une lettre au PDG de Google
L’instant insolite
L’année dernière, un Apple Store madrilène s’est rendu compte que deux douzaines d’iPhone manquaient à l’appel. En deux mois, ce sont 24 smartphones haut de gamme qui ont disparu sans que les employés ne sachent comment. L’enquête conduite fin 2016 par la police a finalement permis de mettre la main sur le gang de voleurs, composé de huit mineurs et deux adultes. Et autant le dire tout de suite, les malfaiteurs ont mis en place un mode opératoire disons… original. Et pour cause, l’un des malfrats avait pour mission de mâcher le câble antivol reliant l’iPhone à la table de présentation afin que ce dernier soit suffisamment fragilisé pour être brisé. Il donnait ensuite l’appareil à l’un de ses complices, qui le transmettait à son tour à un autre voleur, histoire de tromper la vigilance des employés. Avec cette technique, les escrocs se sont emparés d’un butin estimé à 23 000 euros.

Rédigé le Vendredi 3 Mars 2017 à 12:00 | Lu 42 fois