Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Volvo V40 : Cure de jouvence


Même si la V40 a très bien vieilli (c’est une véritable survivante du grand nettoyage initié en 2013), il était nécessaire de la remettre au goût du jour, histoire de l’harmoniser esthétiquement avec le reste de la gamme. C’est pourquoi la firme suédoise a mis les petits plats dans les grands pour que ce succès de Volvo soit à la hauteur de l’exigence d’une clientèle de connaisseurs.


Volvo V40 : Cure de jouvence
LOOK : Nouvelles jantes, nouvelle calandre à la garniture redessinée et des nouveaux blocs optiques avant à Leds, qui reprennent le motif en T des dernières S90, V90 et XC90, clin d’œil au marteau de Thor de la mythologie scandinave... pour le reste peu de changement, mais son allure reste dynamique et élégante.
 
CONFORT : Le soin porté à l’assemblage et à la finition est, et reste, très sérieux, tant au niveau de l’assemblage que du choix des matériaux. La navigation et le multimédia sont efficaces. Le système de ce dernier comprenant dorénavant les services connectés On Call, la connexion Wifi avec les appareils mobiles des passagers et l’accès à distance par Smartphone ou smart Watch. Côté sécurité, les nouvelles Volvo sont à la pointe : freinage automatique d’urgence jusqu’à 50 km/h, airbag piéton, aide au démarrage en côte, interface multimédia, alerte de franchissement de ligne et d’angle mort. Son habitabilité est très correcte compte tenu de son gabarit (4,37 m de long) et son volume de coffre atteint les 335 L.
 
MOTEUR :
Une motorisation Drive E à la modernité n’ayant rien à envier à celle des Allemandes et composée exclusivement de 4 cylindres 1 969 cm3 suralimentés, avec des puissances allant de 122 à 245 ch pour l’essence et de 120 à 190 ch pour le diesel.
 
Conduite : Au volant, on profite d’un excellent confort de sellerie, et de suspension qui a été calibré avec un bon compromis entre confort et efficacité. La V40 séduit toujours par ses prestations routières. Le toucher de route est assez feutré. Agréable, la compacte Volvo l’est même sur revêtement dégradé. Sécurisante, elle profite d’un train avant précis et bien guidé (dérivé de sa grande sœur S60).
Les relances sont expéditives et doubler sur nos 4 voies n’est qu’une formalité. Une puissance très appréciable qui se conjugue avec une consommation tout à fait modérée. Son tempérament de sage traction rassure, en offrant le  dynamisme et la précision d’un véhicule de grande qualité.
 
CONCLUSION :
Le charme suédois opère une fois de plus. Toujours aussi original dans une catégorie des compactes premium, Volvo propose tout simplement une voiture différente.
 
Prix : À partir de 36 472€


Rédigé le Mercredi 17 Mai 2017 à 08:00 | Lu 15 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Octobre 2018 - 20:32 KTM 1290 Super Duke R dit "the beast"

Jeudi 27 Septembre 2018 - 21:34 MITSUBISHI SPACE-STAR 1.2 MIVEC