Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

XDIAVEL DUCATI


La Cruiser par excellence


La moto de Borgo Panigale continue à grignoter le marché américain. Malgré tout, la belle Italienne fait tout pour séduire les amateurs de belles machines !


XDIAVEL DUCATI

 

LOOK : C’est un véritable bijou de mécanique. Ducati utilise une recette bien connue : allure bestiale et sensation de force brute mêlée de distinction. Finition de haute volée, éclairage diurne à Leds, réservoir en acier, large selle creusée, monte pneu à l’arrière de 240 en complet décalage avec une armature de selle minuscule, jantes magnifiques à “surface usinée”, fourche inversée, pot d’échappement à double sortie biseautée, commodos rétro-éclairés. Une merveille !
 
 

CONFORT : Bras écartés, buste droit, pieds en avant, l’assise est irréprochable.
 
 

La marque a développé l’ajustement de l’ergonomie de la machine, il est possible de régler les platines, le guidon ou encore la selle selon votre morphologie. En tout, c’est une soixantaine d’ajustements possibles.
 
 

L’instrumentation ultra visible sur fond d’écran TFT (avec un mode nocturne automatique) vous permettra de paramétrer l’ensemble des assistances de la moto comme le niveau d’ABS, celui du DTC (anti patinage, 8 niveaux) et le DPL (8 niveaux). Ducati met à disposition 3 cartographies prédéfinies : Mode Urban, Mode Touring et Mode Sport.
 
 

CONDUITE : Dès le contact enclenché, la XDiavel vrombie en poussant un grondement mécanique rauque qui accentue son caractère bestial et vitaminé.
 
 

La réponse à la poignée est immédiate. Cette machine possède une fougue incroyable. Stable, elle offre une tenue de route rigoureuse et digère sans sourciller les petites aspérités de la chaussée. Ce nouveau moteur, gorgé de couple dès les plus bas régimes, se confirme par son caractère sportif dans les tours. Allonge incroyable, commande d’embrayage ultra douce, la gestion de l’accélération fait preuve de finesse et de maitrise. Son système de freinage est très bon, il brille par son mordant et sa progressivité, à l’avant comme à l’arrière. La garde au sol est étonnante pour une machine de ce gabarit !
 
 

Avant de faire frotter les repose-pieds, il y a de la marge, là encore les plus sportifs d’entre nous apprécieront.
 
 

MOTEUR : Ce nouveau twin de 1 262 cm3 est la pièce maitresse du XDiavel. 4 soupapes par cylindre, Testastretta DVT avec calage Desmodromic variable. Il développe 156 chevaux à 9500tr/min.
 
 

CONCLUSION : Avec des lignes toutes en douceur, difficile de ne pas être sous le charme de la bête.
 
 

Attention, même si la prise en main est assez immédiate et peut donner l’illusion d’une machine facile, cette moto n’est pas une moto pour les débutants. Donc prudence.




Rédigé le Vendredi 2 Décembre 2016 à 09:50 | Lu 22 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Octobre 2018 - 20:32 KTM 1290 Super Duke R dit "the beast"

Jeudi 27 Septembre 2018 - 21:34 MITSUBISHI SPACE-STAR 1.2 MIVEC