Menu
News


5 bonnes nouvelles en matière d’égalité femmes-hommes



Rédigé le Mardi 3 Mars 2020 à 12:00 | Lu 47 fois

5 bonnes nouvelles en matière d’égalité femmes-hommes
Génération Egalité, le forum de l’ONU
 
    La Déclaration et le Programme d’action de Beijing ont été adoptés lors de la quatrième conférence mondiale sur les femmes réunie à Beijing (Chine) en 1995. Lors de cette conférence, 189 gouvernements se sont engagés à prendre des mesures ambitieuses et stratégiques en faveur de l’autonomisation des femmes dans douze domaines différents: la pauvreté, l’éducation et la formation, la santé, les violences, les conflits armés, l’économie, le pouvoir et les processus de décision, les mécanismes institutionnels, les droits humains, les médias, l’environnement, et les jeunes filles. En 2020, malgré quelques progrès, les changements réels sont encore lents pour la majorité des femmes et des filles. En effet, certains obstacles, notamment juridiques et culturels, restent présents dans nos sociétés et pas un seul pays ne peut prétendre avoir atteint l’égalité des sexes. Pour y remédier, ONU Femmes oeuvre en France et à l’étranger auprès des gouvernements et en lien avec la société civile afin que les engagements pris lors de l’adoption du Programme d’action soient respectés. Cette année, pour commémorer le 25ème anniversaire du Programme d’action de Beijing, ONU Femmes organise le Forum Génération Égalité, un rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes, co-présidé par la France et le Mexique. Le Forum sera lancé à Mexico les 7 et 8 mai 2020 et culminera à Paris du 7 au 10 juillet 2020. Divers acteurs (société civile, pouvoirs publics, entreprises, municipalités, assemblées parlementaires, organisations syndicales, médias, etc.) participeront à ce forum pour dresser un bilan des progrès accomplis et élaborer des mesures concrètes pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes avant 2030. Ensemble, ces acteurs du changement de tous âges et de tous les sexes travailleront sur la campagne « Génération Égalité: Pour les droits des femmes et un futur égalitaire » qui appelle à une parité salariale, un partage égal des soins non rémunérés et du travail domestique, la fin du harcèlement sexuel et de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles, des services de soins de santé qui répondent à leurs besoins, ainsi que leur participation égale à la vie politique et à la prise de décisions dans tous les domaines de la vie.

5 bonnes nouvelles en matière d’égalité femmes-hommes
530 millions d’euros et plus de 100 mesures du Gouvernement
 
   En matière d’égalité femmes-hommes: le mot d’ordre du Gouvernement est de ne rien laisser passer. En effet, ce sujet
est la grande cause du quinquennat, dotée d’un budget de 530 millions d’euros voté dans le cadre du projet de loi de finances 2019, soit des moyens sans précédent. Plus de 100 mesures concrètes ont été prises par le Gouvernement avec déjà de premiers effets même s’il reste encore énormément à faire… On peut citer notamment, la création du délit d’outrage sexiste, permettant de verbaliser le harcèlement de rue. A noter que la France est le premier pays au monde à mettre cette mesure en oeuvre. De plus, des efforts ont été faits pour que les femmes soient enfin payées comme les hommes: les entreprises ont désormais trois ans pour résorber les écarts salariaux inexpliqués, sous peine de fortes pénalités financières. Enfin, le Gouvernement travaille à l’amélioration du congé maternité des agricultrices et des indépendantes en portant la durée totale à 16 semaines, et instaurant une meilleure prise en compte de la spécificité de leurs activités.

Une grande cause mondiale pour les Etats membres du G7
 
   Aucun pays dans le monde n’a atteint l’égalité entre les femmes et les hommes et aucun ne pourra l’atteindre seul. C’est parce que ce sujet requiert de l’unité que les États membres du G7 ont signé, l’an dernier, une déclaration commune pour faire de ce sujet une grande cause mondiale. Trois sujets sont considérés comme prioritaires: la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, le soutien à l’éducation des femmes et le soutien à l’émancipation économique des femmes.



Nouveau commentaire :