Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Les vertus cachées des épices


L’histoire des épices a débuté quatre mille ans avant notre ère au sud-ouest de l’Inde. Le premier homme qui a cueillit du poivre pour parfumer son ruz fut à l’origine d’une course folle de nouvelles saveurs permettant d’agrémenter la nourriture de base. Les épices furent recherchées pour leur apport gustatif et surtout pour leurs vertus thérapeutiques. Elles furent à l’origine de nombreuses quêtes aventureuses et parfois même meurtrières. C’est en recherchant l’Inde et ses épices que Christophe Colomb découvrit l’Amérique.


POURQUOI UN TEL ENGOUEMENT ?
Si tous les végétaux ont des propriétés thérapeutiques, les épices possèdent des vertus incontestées. Longtemps mythifiées, leur présence dans les textes de l’ancien testament et dans les fresques égyptiennes leur conférait un caractère religieux. Au Moyen-âge, les riches seigneurs se les arrachaient : les vertus médicinales accordées aux plantes étaient proportionnelles à leur rareté, et le seul exotisme de leur provenance suffisant à leur octroyer une réputation aphrodisiaque ( cannelle, gingembre, safran, vanille).
Les médecins arabes influençaient la médecine naturelle occidentale en pratiquant des soins aux épices, certaines d’entre elles possédant des propriétés antiseptiques, expectorantes, aidant à combattre les rhumatismes douleurs articulaire et autres servant à blanchir les dents. Elles sont toutes pauvres en sodium et n’apportent quasiment aucune calorie.

LES EPICES AU PEIGNE FIN
. Le poivre contre la douleur : Le poivre de Cayenne contient de la capsaïcine, une substance qui réduirait la douleur. Aux États-Unis, on trouve des crèmes formulées sur ce principe pour soulager des maux comme l’arthrite rhumatoïde o l’arthrose. En France on trouve chez Arkopharma un gel antalgique contenant cette même substance.
 
. Le curcuma contre le cancer : L’OMS reconnaît l’efficacité du curcuma pour traiter les troubles digestifs ( maux d’estomac, pertes d’appétit, brûlures). Des études sur les animaux ont montré son effet protecteur sur la muqueuse gastrique (efficacité sur les ulcères gastriques). La curcumine, présente dans le curcuma, offre un fort potentiel antioxydant.
 
. La cannelle pour faire baisser la glycémie : Des études pakistanaises ont démontré que la cannelle pouvait contribuer à la prévention et au traitement du diabète. Cette savoureuse épice réduirait ainsi l’augmentation de la glycémie, aidant les diabétiques et les pré-diabétiques à mieux tolérer les repas.
 
. Le piment pour bien digérer : le piment de Cayenne améliore la digestion. Il contient également de la capsaïcine qui a la capacité de stimuler les sécrétions gastrique et d’améliorer la digestion. Si vous êtes allergique ou si votre intestin est irritable, évitez d’en consommer.
 
. Le safran comme antidépresseur : Deux études iraniennes ont permis aux chercheurs de comparer les effets du safran à ceux de la fluoxétine (molécule du prozac). Conclusion : le premier s’est révélé aussi efficace que le médicament. En médecine traditionnelle persane, il est d’ailleurs coutume de soigner la dépression avec cette épice. Bref, si vous n’avez pas le moral mettez du safran partout !
 
. Le gingembre contre les nausées : Il s’avère efficace contre les nausées et les vomissements : les gingérols, shogaols et zingérones contenus dans cette substance réduiraient les mouvement s de l’estomac qui sont à l’origine des nausées.
 
. Le clou de girofle contre les douleurs dentaires : Il possède des propriétés désinfectantes et analgésiques. Vous avez une rage de dents, mâchez un clou de girofle pour clamer la douleur en attendant la visite chez le dentiste. Le clou de girofle contient de l’eugénol, c’est à la fois un anti-inflammatoire, antiseptique et anesthésiant local.
 
. Le fenugrec pour ses propriétés digestives : Cette épice est utilisée en Inde, principalement pour le curry. Les graines de fenugrec stimuleraient l’appétit et les fonctions digestives. Une étude effectuée sur des rats indique que ce sont les saponines du fénugrec qui stimulent l’appétit. Attention, il est déconseillé aux femmes enceintes car il provoque des contractions utérines.
 
. La badiane ou anis étoilée : Il s’agit de la graine séchée du fruit de la badiane originaire de Chine. Elle possède un fort goût de réglisse et d’anis vert. Ses vertus sont digestives, diurétiques et stimulantes.
 
. La cardamome : Originaire du Sri Lanka, son arôme est légèrement camphré et citronné et elle possède des vertus digestives et rafraichit l’haleine.
 
. Le cumin : Il s’agit de la graine séchée du cumin, originaire du bassin méditerranéen, ses vertus sont digestives et stimulante.
 
. La moutarde : Si ses graines sont blanches ou noires, elle est originaire de méditerranée. Si ses graines sont brunes, elles viennent d’Inde. Ses vertus sont diurétique et stimulantes.
 
. La noix de muscade : C’est le noyau du fruit du muscadier. Elle est originaire d’Indonésie, mais aujourd’hui les îles Grenades produisent le tiers de la production mondiale. Ses vertus sont digestives et stimulantes.
 
. Le paprika : il s’agit de la poudre d‘un piment doux d’Amérique latine, mais cultivé principalement en Hongrie. Il possède des vertus digestives
 
. La vanille : la gousse est la gousse séchée d’une orchidée grimpante et elle possède en dehors de son arôme trsè parfumé et sucré des vertus digestives et stimulantes.

Rédigé le Mardi 6 Août 2019 à 07:00 | Lu 223 fois


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter