Menu
A La UNE


Une journée avec Camille Clain : "L’écologie… c’est du bon sens!"


Camille Clain est la vice-présidente du Département, déléguée à l’Environnement et au développement durable. Technicienne en imagerie médicale, Camille Clain, Entre-Deusienne de 36 ans, installée à La Rivière Saint-Louis, s’est récemment engagée en politique. « J’ai toujours été active dans les combats citoyens. J’avais envie de mettre ma pierre à l’édifice. Je suis une engagée citoyenne avant tout ! Mais je dois avouer que les questions relatives à la protection de l’environnement me touchent particulièrement. D’autant que nous avons un patrimoine naturel riche à préserver et je pense qu’il est important de s’engager pour les générations futures », expliquet- elle. Ainsi, après les Municipales de 2020 auprès de Juliana M’Doihoma, qui remporte les élections à Saint-Louis, elle enchaîne sur les Départementales où elle est élue sur le Canton 16 (Cilaos, Entre Deux, La Rivière-Saint-Louis).


Rédigé le Mercredi 28 Septembre 2022 à 15:21 | Lu 200 fois

Sensibiliser le public aux enjeux de la préservation de la nature réunionnaise

​PHOTOS : Julien Bourbon, Association Allons Prend Diore en Main, Bruno Bamba.
​PHOTOS : Julien Bourbon, Association Allons Prend Diore en Main, Bruno Bamba.
« C’était naturel pour moi de demander cette délégation du développement durable et de l’environnement. Le Département de La Réunion est un acteur incontournable dans la conservation et la préservation des milieux naturels exceptionnels de l’île et uniques au monde: forêts, prairies, zones humides, ravines, récifs coralliens... Il y a beaucoup à faire mais c’est passionnant et je suis ravie de me lancer dans ce challenge », ajoute la vice-présidente du Département. De plus, cette année, la collectivité célèbre les 30 ans de mise en oeuvre d’une politique active en matière de préservation et de valorisation de plus de 100 000 ha d’Espaces Naturels, constitués en grande partie de forêts, mais couvrant également une grande variété de milieux remarquables. Afin de sensibiliser le public aux enjeux de la préservation de la nature réunionnaise, Camille Clain nous emmène à la découverte de ses Espaces Naturels Sensibles (ENS) préférés.

Un article de Laetitia Parsi

Entrée du Sentier de Bon Accueil aux Makes

Pour le premier rendez-vous de la journée, Camille Clain nous rejoint à l’entrée du Sentier de Bon Accueil aux Makes. « C’est une forêt que j’adore où je viens souvent en famille car elle est très accessible. C’est une des dernières forêts de bois de couleurs de La Réunion que nous essayons de préserver en collaboration avec l’ONF notamment. »

Les longoses, espèces exotiques envahissante

En parcourant le sentier, la vice-présidente du Département rencontre Christian, Miguel et Sully de l’Office National des Forêts, venus couper les longoses, espèces exotiques envahissantes. « Les longoses menacent notre flore locale. Nous les arrachons et nous replantons des pieds de bois régulièrement pour la préservation de notre patrimoine, notamment dans le cadre de l’opération menée par le Département Plan Un Million d’arbres. »

Un sentier d’interprétation botanique

La politique du Département Espaces Naturels Sensibles repose sur 3 objectifs généraux : la protection et la valorisation du patrimoine naturel présentant une valeur écologique ou paysagère, l’ouverture au public des sites pour permettre une appropriation de ce bien par le plus grand nombre et la préservation de l’environnement au service de l’insertion des publics en difficulté. Sur cet ENS qu’est la Forêt de la Providence, un sentier d’interprétation botanique permet de découvrir l’une des dernières forêts semi-sèches de l’île.

Au Jardin Botanique de Mascarin aux Colimaçons

Le Jardin Botanique de Mascarin aux Colimaçons dans les hauts de Saint- Leu est une vitrine incontournable de plantes endémiques uniques au monde, avec plus de 4 000 espèces cultivées sur 8 hectares. Ce jardin labellisé « jardin remarquable » offre huit collections végétales qui retracent les dimensions scientifiques et culturelles de La Réunion. Des animations sont proposées régulièrement à l’attention de tout public.

La collectivité est le premier propriétaire forestier de l’île

Et le principal financeur avec l’Europe de la gestion des forêts et des milieux naturels. Elle confie la gestion de ses sites, forestiers ou non, à un réseau d’acteurs de proximité qui procèdent à la fois à leur entretien, leur valorisation et accueille le public lors de visites guidées et animations diverses.

Mais aussi

« Les ENS ce sont aussi des espaces humides comme la réserve naturelle nationale de l’Etang de Saint-Paul qui est la plus grande zone humide littorale des Mascareignes ou encore la Réserve Naturelle Marine de La Réunion qui s’étend sur 45 km. »

Un paysage unique

Plusieurs aménagements ont été lancés pour valoriser ce paysage unique du Volcan de La Réunion : plus grand itinéraire PMR en milieu naturel au plateau de Nez Boeuf, rénovation en cours du gîte du volcan en écoconstruction, station VTT...

Un projet ambitieux

Deuxième site le plus visité de La Réunion, le Maïdo est au coeur d’un projet ambitieux. « L’étude destination Maïdo 2030 » a pour objectif de définir une offre touristique complète, innovante et cohérente pour l’ensemble du massif. Le point culminant dit du Belvédère, touché par les incendies de fin 2019, fera l’objet de travaux d’embellissement début 2023, posant ainsi les premiers jalons de la montée en gamme de l’accueil sur ce site, à la hauteur du panorama exceptionnel que la Nature nous offre au Maïdo.

Au coeur des Tamarins des Hauts

La forêt primaire de Bélouve est le premier pôle d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et aux malvoyants pour une immersion au coeur des Tamarins des Hauts. Le point de vue est actuellement fermé pour cause de travaux suite à l’effondrement récent au niveau du Trou de fer mais la balade reste idyllique sous les voutes arborées.

Un sel local de très bonne qualité

« Les Salines de la Pointe au Sel produisent de la fleur de sel et du sel de très bonne qualité. La réhabilitation des bassins se poursuit afin de participer au développement économique de cet ENS. Le musée du sel présente l’histoire du site. »



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Octobre 2022 - 10:29 Fête des diplômés de l’IRTS.


Nouveau commentaire :