Menu
A La UNE


Granddir vous invite à nettoyer La Réunion


GRANDDIR (Groupement Régional des Acteurs de l’éducation à l’eNvironnement pour un Développement Durable de l’Ile de La Réunion) s’apprête à participer au World Clean Up Day organisé dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable le 18 septembre. Jean-Luc Morisse, président de GRANDDIR nous présente ce grand mouvement citoyen mondial qui consiste à nettoyer la planète.


Rédigé le Lundi 13 Septembre 2021 à 11:03 | Lu 85 fois

​QUELLES SONT LES PRINCIPALES MISSIONS DE GRANDDIR ?

L’objectif est de mettre en ré- seau des personnes morales et physiques venues d’horizons différents et impliquées dans l’éducation à l’environnement et au développement durable sur l’île de La Réunion. Depuis 2019, le réseau a engagé une action intitulé « Colportage déchet/recyclage » dont la finalité est de participer à la réduction des déchets et à la prise en compte de notre environnement par tous. La population n’a pas forcément conscience des liens entre déchets et biodiversité, déchets et santé, déchets et bien-être, déchets et économie, déchets et citoyenneté. Sur 2021 l’objectif est de développer cette action sur les quartiers prioritaires avec le soutien de la politique de la ville.

​QU’EST-CE QUI VOUS A MOTIVÉ À DEVENIR PRÉSIDENT DE GRANDDIR?

Granddir vous invite à nettoyer La Réunion
A la création du réseau GRANDDIR en 2013, celui-ci étant composé d’acteurs associatifs, j’ai été mandaté par l’association dont j’avais la direction, «les Petits Débrouillards de La Réunion» pour intégrer le conseil d’administration. J’en ai assuré la présidence pendant trois ans. Je suis de retour depuis peu du fait de mon expérience dans le domaine de l’éducation et étant un militant de l’éducation populaire et du développement durable.

​QUEL EST VOTRE RÔLE LORS DE LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ?

Le rôle de GRANDDIR dans le cadre de la SEDD est de soutenir des projets des adhérents du réseau et de participer à leur valorisation. C’est ce que nous faisons notamment pour le World Clean Up Day. Pour ma part, je mets également en place, une exposition avec 18 figurines réalisées à partir de différents éléments du bac jaune, sur l’espace jeunesse de la médiathèque François Mitterrand, jusqu’au 8 octobre avec une journée d’animation grand public le 25 septembre.

« Le World CleanUp Day est un jour symbolique où chacun se mobilise. Et cette année, c’est le 18 septembre! »


POURRIEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER LE WORLD CLEAN UP DAY ?

Le World Clean Up Day est un événement universel qui permet par une action simple et concrète, de générer une prise de conscience collective sur la problématique des déchets sauvages. Imaginez-vous, une « ola intercontinentale » qui part du Japon et se termine à Hawaï, avec des dizaines de millions de personnes qui montrent l’exemple avec autant de bras en action ramassant les déchets sauvages pendant 24 heures ! En 2019, ce n’est pas moins de 180 pays qui se sont activés avec 20 millions de personnes à l’ouvrage! Le World Clean Up Day est désormais porté par l’ONG internationale Let’s do it World dont le siège est en Estonie, qui a initié ce mouvement en 2008. Une cinquantaine d’actions de nettoyage sont programmées dans l’île le 18 septembre. Il suffit de consulter le site français du World Clean Up Day qui recense l’ensemble des opérations de nettoyage des espaces publics prévues par des citoyens à travers le pays.

LE THÈME DE LA SDD EST « AGIR AU QUOTIDIEN », POURRIEZ-VOUS NOUS DONNER VOS 3 CONSEILS À SUIVRE POUR AGIR AU QUOTIDIEN À LA RÉUNION ?

Une des volontés du Word Clean Up Day est de promouvoir le zéro déchet. Ce n’est pas évident car on s’est habitué à en produire. Mais cela n’empêche pas de voir comment agir dans le bon sens et avec bon sens pour la planète. Mon premier conseil serait d’être attentif durant nos achats à prendre des produits ayant le moins de déchets potentiels. Il faut également veiller à effectuer le tri sélectif et tout est mis en place aujourd’hui pour effectuer ce tri correctement. Enfin, il n’y a pas que les déchets dans la vie... Il faut aussi gérer au mieux l’eau que l’on utilise au quotidien et l’énergie que l’on consomme.


Propos recueillis par Laetitia Parsi



Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter