Menu
A La UNE


Quelles activités privilégier pour un enfant hyperactif ?


Avec la rentrée vient nécessairement la question des activités extra-scolaires. Votre enfant est hyperactif ? Voici quelques conseils pour savoir quels loisirs peuvent lui correspondre.


Rédigé le Lundi 9 Août 2021 à 15:18 | Lu 254 fois

Difficulté à s’intégrer

Il arrive souvent que les bambins ne tiennent pas en place et manquent d’attention. Mais ce qui différencie un enfant atteint de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité) de ses camarades est sa réaction face à certains évènements. Il peut en effet facilement se laisser envahir par des émotions extrêmes qui l’empêchent de gérer son stress, entraînant une difficulté à s’intégrer dans un groupe. Certains loisirs peuvent alors aider l’enfant à canaliser son trop-plein d’énergie de façon positive. Focus.

LES BIENFAITS D’UNE ACTIVITÉ EXTRA-SCOLAIRE

Quelles activités privilégier pour un enfant hyperactif ?
Pratiquer une activité extra-scolaire, quelle qu’elle soit, permet de côtoyer d’autres enfants, de développer le contact social, l’esprit d’équipe, une passion ou un talent particulier et de décompresser après l’école. Parmi un choix infini de hobbies possibles, c’est la pratique physique qui est particulièrement recommandée en cas de TDAH. Si l’on a tendance à vouloir qu’un bambin agité se calme, ce n’est en effet pas toujours une bonne idée car, pour un enfant atteint d’hyperactivité, bouger est en réalité un moyen inconscient de canaliser son attention et de stimuler ses neurones. Le sport est alors le meilleur moyen de combler ce trop-plein d’énergie et d’agitation. Grâce à l’apport d’oxygène qui augmente lors de l’effort, le cerveau peut ainsi être plus concentré et performant. Reste alors à choisir le sport qui plaira le plus à votre bout de chou et qui l’aidera à s’épanouir.

CERTAINS SPORTS À ÉVITER ?

Quelles activités privilégier pour un enfant hyperactif ?
Aucun enfant n’est pareil, il faut donc tester chaque discipline pour trouver celle qui lui convient le mieux. Néanmoins, les sports individuels de combat, comme les arts martiaux, le judo ou la lutte, entraînent beaucoup d’excitation et d’émotions à gérer. De même, certains sports collectifs comme le football, le handball, le basket ou le rugby peuvent eux aussi être générateurs de gros stress pour un enfant qui a du mal à tisser des relations sociales. Dès lors, certains professionnels considèrent que les activités physiques nécessitant un contact direct sont à éviter. L’objectif est d’éviter que les emportements et crises de votre enfant ne le mettent en position d’échec ou à l’écart par rapport à ses camarades ou à l’éducateur sportif.
 

​POUR DÉPENSER SON TROP-PLEIN D’ÉNERGIE

L’idéal est de proposer à votre bambin des sports solitaires ou individuels, où il est en contact avec d’autres enfants (ce qui est important pour la sociabilisation) mais pas forcément en confrontation directe avec eux (c’est-à-dire où il ne joue ni avec, ni contre eux). L’équitation, la natation, le cyclisme, la gymnastique, la danse ou encore l’athlétisme sont par exemple tout à fait adaptés dans la mesure où ils comblent en même temps son fort besoin de se défouler. Il est cependant important de ne pas attendre des performances particulières et d’en faire un champion à tout prix !

​DES ACTIVITÉS DOUCES POUR LE CALMER

Afin d’apaiser un enfant hyperactif stressé, on peut égale- ment lui proposer des activités physiques douces comme le golf, la pêche ou le yoga. Les loisirs artistiques zen comme le coloriage de mandalas, la peinture ou encore l’éveil musical peuvent aussi être bénéfiques. Même si ces loisirs peuvent le lasser au bout de quelques minutes, ces moments calmes favorisent la concentration et le repos émotionnel.
Le conseil : Valoriser sa soif de découverte. Pour les activités à faire en famille, en week-end, pendant les vacances ou encore à la maison, privilégiez les jeux qui incitent votre garnement à chasser, chercher des cachettes, mener des enquêtes, etc. Vous pouvez par exemple l’inscrire à des jeux de piste et des chasses au trésor ou les inventer vous-même.
Autre idée tendance : peignez et décorez des galets, puis cachez-les dans la nature pour qu’ils soient retrouvés, puis partagés sur les réseaux sociaux. Quel que soit son âge, ces activités stimuleront la curiosité de votre enfant, sa soif de découverte et lui apprendront de nouvelles choses dans un climat serein et rassurant.

​LA BONNE IDÉE : DES JEUX DANS LA NATURE... ET AVEC LES ANIMAUX

Promenades dans la forêt, parcours d’obstacles dans le jardin, baignade en mer... l’exercice physique en pleine nature n’a que des vertus pour les grands comme pour les petits. N’hésitez donc pas faire prendre l’air à toute la famille dès que vous en avez l’occasion ! En outre, les activités en lien avec les animaux (que ce soient les jeux, les caresses, les soins, les observations ou les différentes thérapies) sont très bénéfiques aux enfants hyperactifs car elles leur permettent de se calmer, d’être attentifs, d’appréhender leur corps et de prendre confiance en eux.



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter