Menu
A La UNE


Touche pas à mon doudou !


C’est bien le seul véritable trésor de votre enfant et , pour rien au monde, il ne se passerait de son doudou ! Pourquoi est-il si attaché à cet objet ? On vous explique tout…


Rédigé le Lundi 7 Juin 2021 à 13:43 | Lu 98 fois

Ce lien si fort qui les unit

Il s’appelle Baba, Titou ou encore Flapi, et on le reconnaît à ses grandes oreilles de lapin, à ses gros bras d’ourson ou à sa truffe de petit chien. Lui, c’est bien sûr le doudou de votre enfant, qui l’accompagne toute la journée mais aussi au moment de se coucher. Comment s’explique alors le lien si fort qui unit nos têtes blondes et leur peluche adorée ?

Un objet transitionnel

Quiconque est devenu parent un jour s’est déjà frotté à la perte d’un doudou et aux crises de larmes qui s’en sont suivies. Certes, pour vous, ce n’est qu’un objet sale que Tom adore mâchouiller ou serrer fort devant la télévision. Mais pour votre petit bout, c’est beaucoup plus que ça... Chez l’enfant, le doudou est un objet transitionnel, comme on dit dans le jargon psychologique. Jouant un rôle clé dans le développement de l’enfant, il lui apprend à se séparer petit à petit de papa et maman. Lorsque le bébé ou l’enfant n’est pas en présence de ses parents, le doudou lui permet de garder tout de même un lien avec eux. Cette peluche tant chérie est aussi un moyen de calmer ses angoisses ou son chagrin car il porte des odeurs familières : celle de la mère, celle de la maison... Adopter un doudou, c’est en fait, pour l’enfant, le début de l’indépendance affective.

Quand faut-il en finir avec doudou ?

Tous les bambins n’ont pas de doudou mais l’envie d’en adopter un apparaît généralement vers l’âge de 7 ou 8 mois. Votre enfant le choisira de lui-même et il ne sert donc à rien de lui en imposer un. Durant plusieurs années, cette petite peluche l’accompagnera dans son quotidien et il la délaissera souvent de lui-même vers 6 ou 7 ans et parfois plus tard. Il est bien sûr inenvisageable de confisquer brusquement le doudou d’un enfant. S’il ne souhaite pas s’en séparer volontairement, encouragez-le à s’en passer progressivement. On peut, par exemple, réserver le doudou pour la nuit, lorsque l’enfant dort chez ses grands-parents ou pour les moments de détente. L’objectif est de faire oublier à votre rejeton sa peluche préférée sans le frustrer.



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter