Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Carrière de Bellevue : des précisions demandées



Carrière de Bellevue : des précisions demandées
L’Autorité Environnementale a rendu son délibéré sur le projet de la carrière de Bellevue à Saint-Paul. Elle demande des précisions et notamment, “d’actualiser les estimations de quantités de matériaux nécessaires à la construction de la NRL et les apports attendus des différentes sources identifiées”. L’autorité recommande “de compléter l’analyse des impacts sur l’environnement liés au trafic sur les voiries reliant la carrière au chantier de la NRL, en particulier concernant le bruit et les pollutions de l’air”. Les dispositions prises pour lutter contre les espèces exotiques envahissantes, pendant et après l’exploitation, sont à renforcer. Enfin, en raison de la présence d’espèces protégées, comme le chiroptère (chauve-souris) et certaines espèces d’oiseaux, l’Autorité Environnementale “considère que le projet ne peut être autorisé sans obtention d’une dérogation au régime d’interdiction stricte portant sur les espèces protégées.”

Carrière de Bellevue : des précisions demandées
L’humanité vit désormais à crédit
Au 1er août 2018, l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en un an. C’est le Jour du dépassement. Si toute l’humanité vivait comme les Français, cette date arriverait encore plus tôt, le 5 mai. La Réunion, fortement dépendante des importations, voit cette date arriver le 23 avril. A partir d'aujourd’hui donc, l’humanité vit à crédit, en empruntant aux générations futures. “Si la Planète était une entreprise, elle serait au bord de la faillite”, note Pascal Canfin, directeur général du WWF France. Mais les citoyens ont un rôle clé à jouer à leur échelle. En réduisant les émissions de gaz à effet de serre (transports, logement), ainsi que notre empreinte alimentaire.

Carrière de Bellevue : des précisions demandées
Tous ensemble contre la dengue
Une campagne intitulée “Ne laissons pas la Dengue passer l’hiver” a été lancée par l’ARS Océan indien et la Préfecture. Elle vise à sensibiliser et mobiliser tous les citoyens pour endiguer l'épidémie. Si le moustique est moins actif en hiver, il subsiste toujours des populations. Il est donc important de faire le maximum pour les éradiquer. Des opérations de démoustication sont réalisées au mois d’août au Port, à Saint-Leu, La Possession et Saint-Louis. Pour les rendre plus efficaces encore, il faut se protéger contre les piqûres et vider tout ce qui peut contenir de l’eau pour éliminer les lieux où les larves se développent.

Rédigé le Samedi 11 Août 2018 à 15:00 | Lu 32 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 09:00 Abeilles en danger

Vendredi 30 Novembre 2018 - 09:00 Moins de bouchons et de piles