Menu
A La UNE


Éducation du chiot les cinq erreurs à éviter


Lorsqu’une adorable boule de poils de quelques mois prend ses quartiers dans une famille, c’est souvent un grand bonheur pour tous. Véritable concentré d’énergie et d’amour, le jeune chien a toutefois besoin d’acquérir certains repères avant de pouvoir cohabiter sereinement avec vous. En attendant que l’apprentissage des bonnes manières soit pour lui une affaire réglée, voici les principales erreurs que le maître inexpérimenté a tendance à commettre...


Rédigé le Lundi 15 Mars 2021 à 16:06 | Lu 107 fois

​ERREUR N° 1 : CRIER

Pour signifier leur mécontentement, de nombreux propriétaires se mettent en premier lieu à crier en constatant une bêtise. C’est pourtant un comportement à éviter : au lieu de solliciter l’écoute de l’animal, cela va au contraire l’apeurer et l’exciter davantage. Une voix ferme, sans être sévère, et un ton apaisant sont de bien meilleurs moyens d’attirer son attention.

​ERREUR N° 2 : FRAPPER

Ne pensez pas qu’une correction physique va inciter votre chien à abandonner une mauvaise habitude ou à comprendre qu’il a commis une erreur. Lorsque vous prenez votre animal sur le fait, punissez-le en vous désintéressant de lui ou en l’enfermant seul quelques minutes dans une pièce.

​ERREUR N° 3 : LE GRONDER PAR SON NOM

« Médor, arrête ça tout de suite ! »... Voilà une erreur très commune chez les maîtres. Lorsque votre chien a un comportement inapproprié, interdisez-vous de le gronder en prononçant son nom, qui doit être uniquement réservé au rappel. Dans le cas contraire, Médor risque de faire la sourde oreille la prochaine fois que vous lui demanderez de venir.

​ERREUR N° 4 : USER ET ABUSER DU « NON »

Prononcer des « Non » fermes et cassants à tout bout de champ est une autre mauvaise  habitude. Cet ordre court doit indiquer clairement à votre chien votre désapprobation  face à ce qu’il est en train de faire. Mais un ordre précis, prononcé en amont comme « pas sauter », « pas bouger » ou « assis », est toujours préférable.

​ERREUR N° 5 : LUI PRÊTER TROP D’ATTENTION

Enfin, beaucoup de nos erreurs viennent de l’attention excessive que nous portons à nos compagnons. Lorsqu’un chien aboie et que vous réagissez en lui disant « Non, n’aboie pas », il a réussi à attirer votre attention. Souvent, avec Toutou, l’indifférence est la meilleure des alliées.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 11:09 L'actualité People - Télémag+ Septembre 2021

Mardi 21 Septembre 2021 - 10:50 La maladie d’Alzheimer avance...


Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter