Menu
A La UNE


Prévenir et combattre l’obésité canine


À l’instar de leurs maîtres, bon nombre de nos compagnons à quatre pattes, et en particulier les chiens, sont atteints de surpoids, voire d’obésité. Comment prévenir les kilos en trop et en venir à bout ? Suivez le guide... La quasi-totalité des propriétaires de chiens (98 %) estiment que leur animal de compagnie est en bonne santé. Or, au plan clinique, un animal est considéré comme obèse s’il pèse 10 % de plus que son poids idéal. Beaucoup donc ne se rendent pas compte que leur compagnon à poils doit se délester de quelques kilos.


Rédigé le Lundi 13 Septembre 2021 à 10:40 | Lu 130 fois

QU'EST CE QUE L’OBÉSITÉ ?

Prévenir et combattre l’obésité canine
C’est l’accumulation excessive de masse adipeuse dans l’organisme. Elle est considérée comme un problème de malnutrition. Les propriétaires de chiens ont en majorité le sentiment de bien nourrir leur animal et ils sont en effet 72 % à privilégier les aliments spécifiques destinés à leur boule de poils ; les croquettes arrivant en tête des aliments les plus utilisés pour les chiens. Mais ce ne sont pas elles qui sont généralement en cause dans les problèmes de surpoids canins : la source de ce phénomène est à rechercher plutôt du côté des supplémentations sous forme de friandises et autres restes de repas. S’il est possible de faire plaisir de temps en temps à votre compagnon en lui offrant un petit extra, il ne faut pas oublier qu’une prise de poids excessive entraîne inévitablement des problèmes de santé. Pensez plutôt aux friandises spéciales toutous : votre chien sera content et son régime alimentaire n’en pâtira point !

VOTRE CHIEN EST-IL TROP GROS ?

La réponse est oui si vous répondez par l’affirmative à une ou plusieurs de ces constatations :
• vous ne sentez plus ses côtes en le palpant de chaque côté de la cage thoracique ;
• sa taille n’est plus marquée ;
• il a des bourrelets de graisse au niveau des pattes arrière ;
• il a des difficultés à marcher ;
• il se déplace lentement ;
• il est essoufflé au moindre effort ;
• il est de mauvaise humeur ;
• il dort beaucoup, devient mou et présente de moins en moins d’intérêt pour les activités sportives.
Une autre méthode encore plus fiable consiste à peser votre animal, chez vous si vous pouvez le prendre dans vos bras, ou chez le vétérinaire s’il s’agit d’un gros chien. L’animal est en surpoids si son poids dépasse de 10 à 19 % le poids idéal de sa race. Au-delà de 20 %, on parle d’obésité. On trouve sur internet et dans les livres spécialisés des tableaux de poids race par race

QUELLES SONT LES CAUSES DE L'OBÉSITÉ ?

Qui n’a jamais gâté son animal plus que de raison, cédant ici à un regard implorant, là à un petit coup de patte significatif ? Halte-là ! Même si cela part généralement d’un bon sentiment, on peut dire que la principale cause d’obésité chez le chien est la suralimentation ou l’alimentation déséquilibrée, trop riche en sucres et en graisses. À ces excès de table – ou plutôt de gamelle – viennent souvent s’ajouter les méfaits d’un mode de vie trop sédentaire. La stérilisation et la castration sont également des facteurs d’embonpoint. Les chiens ont alors moins envie de faire de l’exercice. Dans de très rares cas, l’obésité peut être la conséquence d’une maladie : l’hypothyroïdie peut engendrer d’importants dérèglements du métabolisme.

LES SOLUTIONS ANTI-OBÉSITÉ

Le chien s’habitue très facilement à un seul repas par jour, et à une seule marque de croquettes. Le sens du goût n’est pas très développé chez lui ! Il est important d’inciter son animal à bouger en jouant avec lui, en l’emmenant se baigner, en lui demandant de rapporter un objet lancé dans l’eau, ce qui en général l’amuse follement. Le chien reprend alors très rapidement la ligne. Même l’animal âgé en bonne santé se laisse prendre au jeu. Évidemment, si votre chien est en surpoids, il ne faut plus lui donner d’extra ! Vous pouvez également diminuer de 10% sa ration journalière durant quelques semaines, le temps qu’il retrouve la ligne.

LES RACES LES PLUS EXPOSÉES

Certaines races semblent pré- disposées à l’embonpoint (le labrador, le beagle, le cavalier king Charles, l’épagneul, le cocker, le cairn terrier). Il est donc important de surveiller le poids des chiots et d’être très vigilant dans les mois qui suivent la castration ou la stérilisation.



Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter