Menu
Cuisine


Le curcuma, une production locale à haute valeur ajoutée...


Bienfait pour la cuisine, bienfait pour la santé, bienfait pour les jardins...


Rédigé le Mercredi 19 Octobre 2022 à 07:34 | Lu 180 fois

Rhizome et poudre de curcuma
Rhizome et poudre de curcuma
Le curcuma, appelé localement «safran péi» est un incontournable de la cuisine réunionnaise. Originaire du sud est asiatique, le curcuma est une véritable star en Inde avec ses propriétés reconnues d’épice, conservateur, colorant, cosmétique et plante médicinale.
Localement, c’est la commune du Sud Sauvage Saint Joseph qui se distingue tant par la quantité que la qualité de ses rhizomes.
Réduites en poudre, ce sont en effet ses racines transformées qui trônent dans toute cuisine réunionnaise tant familiale que professionnelle. Notez que ce produit cultivé sur nos terres volcaniques est également transformé localement.
Le curcuma est une plante vivace herbacée qui peut atteindre un mètre de hauteur. Ses épis qui peuvent mesurer une vingtaine de centimètres comportent des fleurs stériles. La multiplication des plants se fait donc par bouturage des rhizomes (spontané dans la nature).
 
Les rhizomes de curcuma comportent deux éléments distincts. La partie centrale du rhizome est appelé curcuma-mère alors que les appendices sont appelés les «doigts». Le curcuma-mère est prioritairement utilisé pour ses vertus médicinales, alors que les « doigts » sont plutôt consacrés à la cuisine.

Curcuma longa est également une magnifique plante
Curcuma longa est également une magnifique plante
Le curcuma possède des vertus reconnues d’anti-oxydant qui permettent de ralentir le vieillissement naturel des cellules. Egalement présenté pour ses propriétés anti-inflammatoire (arthrite et arthrose), le curcuma est également connu pour combattre les troubles digestifs. Le curcumicoïde est le principe actif de cette plante utilisée depuis les temps les plus anciens dans la médecine traditionnelle indienne et chinoise (médecine ayurvédique) . Le curcuma longa est connu en Occident depuis le XVII° siècle pour ses principes actifs. L’OMS identifie certains usages traditionnels pour Curcuma longa : traitement d'un ulcère gastro-duodénal, douleurs et inflammations dues à une arthrite rhumatoïde, aménorrhée, dysménorrhée, diarrhée, épilepsie, douleur et maladies de la peau. Une étude menée en 2008 a permis de noter qu’une cure de curcuma (1 à 4g par jour pendant 6 mois) augmentait les niveaux de vitamine E. Des études nombreuses sont actuellement menées pour valider une baisse des risques cancéreux grâce aux actions de la curcumine observés in vitro. Néanmoins, avant de vous soumettre à une cure de curcuminoïde parlez-en à votre médecin. Ainsi en cas de traitement anti-coagulant la prise de curcuma est fortement déconseillée, l’effet anti-coagulant serait additionnel. Source de fer, manganèse, zinc et cuivre, le curcuma est déconseillé en cas de grossesse.
 
Roi de la cuisine réunionnaise, le curcuma est largement utilisé à toutes les sauces. Valeur sûre et incontournable du quotidien, le «safran péi» n’a pas uniquement vocation de colorant. Qu’il soit réduit en poudre par une industrie locale ou par des producteurs indépendants que l’on retrouve sur nos marchés forains, une chose reste certaine: à défaut de vous faire du bien (pour les plus sceptiques d’entre vous) le curcuma ne peut pas vous faire de mal. Le curcuma reste totalement un «produit péi». 
Ajoutons que cette plante est parfaite en massif d’ornement ou bien encore sur les plus modestes des balcons.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Septembre 2022 - 14:22 3 recettes: un menu à base de graines.