Menu
A La UNE


La mémoire qui flanche : astuces et plantes pour entraîner sa mémoire.


« Avec le temps, va, tout s'en va, même les plus chouettes souvenirs », chantait Léo Ferré. Pourtant, les pertes de mémoire n’ont rien d’une fatalité !


Rédigé le Mardi 27 Septembre 2022 à 11:35 | Lu 78 fois

Le cerveau, ça s'entretient!

Les pertes de mémoire sont sans nul doute l’une des principales préoccupations des personnes âgées. Si elles ne sont pas forcément synonymes de maladie d’Alzheimer ou de démence sénile, elles ont tendance à s’accentuer avec l’âge et peuvent parfois atteindre des proportions inquiétantes pour le patient comme pour son entourage. Heureusement, il existe de nombreuses manières de freiner ce problème.

DES ACTIVITÉS LUDIQUES POUR STIMULER SON CERVEAU
Les activités intellectuelles sont idéales pour préserver votre mémoire. Les jeux de société (échecs, jeux de dames, scrabble, bridge, mots croisés ou fléchés) comme la lecture, que ce soit de romans ou simplement de journaux, stimulent votre activité cérébrale au profit de votre mémoire. Ce type de passe-temps impose une certaine concentration, que ce soit pour suivre une histoire ou se souvenir de certaines règles, telles que le mouvement des différentes pièces sur l’échiquier. À défaut de jeux ou de bons livres à portée de main, vous pouvez vous entraîner quotidiennement à l’aide de petits exercices simples, tels que, mémoriser votre liste de courses, énumérer les dates de naissance de vos amis, fredonner les paroles d’une chanson, réciter un poème, aider vos petits-enfants à faire leurs devoirs… Autant d’activités qui vous permettent de maintenir les connexions entre vos neurones !

DES ASTUCES SIMPLES À METTRE EN PRATIQUE AU QUOTIDIEN
Pour bien mémoriser vos actions au quotidien, faites donc appel à vos sens les plus aiguisés. Par exemple, si vous possédez une bonne mémoire auditive, commentez à voix haute ce que vous faites — par exemple votre chemin ou le numéro de votre place de parking — afin que cela vous revienne plus facilement en mémoire. À défaut, essayez d’établir des connexions avec des connaissances préenregistrées : lier le numéro d’une rue avec l’âge de votre petit-fils ou à une date qui vous a marqué, jouer sur les sonorités voisines entre deux termes… Lorsque vous recevez une information, tâchez de prendre garde à l’environnement. En créant des ponts entre plusieurs données, vous serez plus à même de vous en rappeler.

Les plantes à la rescousse!

LES PLANTES BIENFAISANTES
Fréquemment utilisé dans le traitement de l’hyperactivité chez les plus jeune, le ginkgo biloba est particulièrement réputé pour ses vertus apaisantes. Consommé sous forme de comprimés ou d’infusions de feuilles séchées, ce petit arbre originaire de Chine booste la microcirculation sanguine cérébrale, réduisant par la même occasion les troubles de l’attention et de la mémoire. La racine de ginseng, les huiles essentielles de pin, de menthe et de cyprès possèdent des propriétés voisines, stimulant le système nerveux.
Moins connue que son cousin le ginseng, la racine d’éleuthérocoque (également désignée sous l’appellation de ginseng de Sibérie) agit sur les capacités de concentration et de travail, ce qui en fait un allié de choix pour les seniors comme pour les étudiants en pleines révisions. On la trouve sous forme de racine séchée ou de complément alimentaire dans les parapharmacies et les magasins bio. Les extraits de bacopa (une fleur utilisée depuis près de 3 000 ans en médecine traditionnelle indienne) et de sauge sont recommandés pour leur action sur les troubles cognitifs liés à l’âge. Si vous ne raffolez ni des compléments alimentaires ni des huiles essentielles odorantes, trois tasses de thé vert par jour devraient d’ores et déjà vous aider à garder toute votre tête.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Octobre 2022 - 10:29 Fête des diplômés de l’IRTS.


Nouveau commentaire :