Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Environnement : Les bons « éco-gestes » à adopter


Nous ne nous en rendons pas forcément compte mais nous avons pour la plupart, des petites habitudes au quotidien qui ne sont pas très respecteuses de l’environnement, alors que nous pensions peut être justement bien faire. Nous faisons donc le point sur ces changements que nous pourrions tous effectuer, même infimes, qui peuvent faire le plus grand bien à notre planète.


À la maison
  • Privilégier une cuisine au gaz naturel, qui est beaucoup plus économe que des plaques électriques.
  • En couvrant une casserole, lorsque l’eau bout permet de réduire le temps de son réchauffement et permet économies d’énergie.
  • Faire la lessive à basse température : permet d’éviter d’utiliser 80% de l’électricité qui sert uniquement à chauffer l’eau. La lessive en poudre rejette trois fois moins de tensio-actifs qu’une lessive liquide
  • Dans les réfrigérateurs et congélateurs, une couche de 4 mm de givre double la consommation d’électricité, d’où la nécessité de dégivrer tous les 3 mois.
  • Diluer ses produits ménagers (liquide vaisselle, shampoing, savon) avec un peu d’eau permet des les utiliser plus longtemps, tout en conservant leur efficacité.
  • Dans la salle de bain : les douches courtes aux bains sont plus économiques que les bains. L’utilisation d’un verre lors du brossage des dents permet de réguler l’utilisation de l’eau et d’éviter de laisser le robinet ouvert.
La gestion des déchets
  • Préférer l’eau du robinet qui est potable et de bonne qualité avec un système de filtrage à l’achat de bouteilles en plastiques.
  • Dès l’achat de produits, il est bon de choisir ceux de qualité, qui dureront dans le temps tout évitant les ceux qui sont jetables comme les assiettes, gobelets ou lingettes.
  • Avant de trier et de se débarrasser des papiers et cartons il est bien de vérifier et garder ceux qui sont encore en bon état afin de les réutiliser.
  • En cas de tri de mobilier ou électroménager, il ne faut pas laisser ses encombrants dans la nature mais les déposer à la déchetterie ou appeler un organisme qui leur apportera une seconde vie.
  • Les médicaments usagés, non utilisés, ainsi que leur emballage, doivent être rapportés en pharmacie afin d’être triés, redistribués ou détruits comme il se doit.
Dans le jardin
  • Pour prendre soin de ses plantes et de son potager il est conseillé d’arroser tôt le matin ou en fin de journée afin de réduire l’évaporation de l’eau.
  • Pour désherber, les produits chimiques sont à bannir. Le mieux, reste une bonne pioche, tout aussi efficace et sans conséquences graves pour l’environnement.
  • Les engrais chimiques sont également proscrits car néfaste. De nombreux engrais naturels peuvent être tout aussi efficaces comme le compost.
  • Un jardin arboré apporte de l’oxygène et de la fraicheur, il faut cependant être vigilant concernant le choix des plantes. Il faut bien se renseigner auprès de professionnels et favoriser les espèces locales qui sont mieux adaptées au climat et à la faune de l’île.
Le numérique et les impressions
  • Préférer le numérique à la version papier c’est bien mais il est important de savoir que l’envoi d’un e-mail et le temps passé à l’écrire, consomme autant d’énergie que son stockage. Il est conseiller de l’écrire de façon synthétique en limitant les pièces jointes ainsi que le nombre de destinataires et les pièces attachées et d’éviter l’envoi en 4G.
  • Le transport d’une donnée sur l’internet consomme énormément d’énergie, il faut donc favoriser le stockage et l’usage local à l’usage du cloud qui engendre des aller-retours entre le terminal de l’utilisateur et les serveurs.
  • Tenter de changer le moins possible son ordinateur ou téléphone portable. Privilégier la réparation si elle est possible et prendre soins de ses appareils qui peuvent durer 5 à 10 ans. Si besoin de changer, il est toujours possible de leur donner une seconde vie en les donnant ou les revendant.
  • Penser à recycler car ces appareils numériques contiennent des substances chimiques toxiques et métaux lourds qui se retrouvent à la poubelle. L’idéal est de se renseigner pour trouver l’endroit idéal ou les déposez.
  • Dans le cas d’une impression papier, il est conseillé de définir les paramètres d’impression mode « éco ». Penser à sélectionner les pages les plus importantes en recto verso, au lieu de tout sortir et se débarrasser des feuilles non nécessaires, en évitant les documents qui nécessitent beaucoup d’encre. Certaines polices de caractère demandent moins d’encre comme Century Gothic, contrairement à Franklin Gothic ou Trebuchet.
En sortie et en vacances
  • Choisir la marche plutôt que la voiture pour des trajets inférieurs à deux kilomètres, car cette dernière consomme plus au premier kilomètre du trajet.
  • Vérifier régulièrement l’état d’une voiture ainsi qu’une conduite souple permet de consommer jusqu’à 40 % de carburant en moins, et génère moins de pollution. Il suffit de lever le pied et d’être vigilant.
  • A l’hôtel, bien que les femmes de chambres passent tous les jours pour nettoyer il est important de suivre les instructions concernant les serviettes, qu’il n’est pas nécessaire de remplacer et faire laver quotidiennement.
  • L’achat de souvenirs naturels (type fossiles, corail, plantes, objets en ivoire) est à éviter car cela peut mettre en péril les ressources naturelles du pays d’origine.
  • Il est important de protéger sa peau du soleil mais les crèmes solaires et huiles grasses représentent un risque environnemental. Le corail est vulnérable et peut subir un blanchiment au contact des anti UV. Les huiles solaires se répandent à la surface de l’eau et faire obstruction aux UV nécessaires à la photosynthèse. Le plus simple étant de ne pas trop s’y exposer en préférant des zones ombrager ou bien choisir son lait solaire bio et non nocif.

Rédigé le Mardi 9 Juillet 2019 à 07:00 | Lu 203 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 02:51 Comment financer son permis de conduire ?


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter