Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

L’économie circulaire



L’économie circulaire
Les candidats ont pu répondre à l’appel à projets « Economie circulaire » lancé par la Région Réunion en collaboration avec l’ADEME. Cette démarche vise à accélérer la prise en compte de l’économie de la ressource par le territoire, les secteurs d’activités et les entreprises, à accélérer l’identification et le montage de projets, à favoriser et d’accompagner des synergies organisationnelles entre différents acteurs régionaux et à développer des programmes cohérents et intégrés. Autrement dit à inciter la mobilisation de tous les acteurs (entreprises, consommateurs) pour mieux produire, mieux consommer et mieux gérer les déchets. Plus d’informations sur le site Internet de La Région.

Limiter les emballages

L’économie circulaire
Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a signé le « Pacte National sur les emballages plastiques » avec différentes entreprises et deux organisations non gouvernementales (la Fondation Tara Expéditions et le WWF France) avec le soutien de la Fondation Ellen MacArthur. Objectif : s’engager collectivement pour devenir acteurs de l’économie circulaire et faire en sorte que le plastique ne devienne jamais un déchet. Les signataires (de grands consommateurs d’emballages plastiques comme Auchan Retail France) ont promis de réfléchir à des actions concrètes pour permettre d’éliminer les emballages en plastique problématiques ou inutiles, en particulier dans les enseignes de grande distribution. En ligne de mire : atteindre collectivement 60% d’emballages plastiques effectivement recyclés d’ici 2020, ou encore éco-concevoir les emballages pour les rendre réutilisables, recyclables ou compostables à 100% d’ici 2025.

Nouvelle alarme pour la biodiversité

L’économie circulaire
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) vient de publier le premier rapport sur la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture, c’est-à-dire toutes les espèces qui sous-tendent nos systèmes alimentaires et soutiennent les personnes qui cultivent et/ou produisent la nourriture. Le constat est alarmant : la biodiversité qui sous-tend nos systèmes alimentaires est en train de disparaître. Une vraie menace pour les plantes, animaux et micro-organismes qui maintiennent la fertilité des sols, pollinisent les plantes, purifient l’eau et l’air, gardent les poissons et les arbres en bonne santé, et combattent les parasites et les maladies des plantes et du bétail.

Les Français face au bio

L’économie circulaire
L’Agence Bio (Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique) vient de publier une étude qui porte sur les Français et le bio. L’agence a sondé 2 000 Français âgés de 18 ans et plus, un échantillon représentatif de la population nationale (hors départements d’Outre-Mer). Il en ressort qu’une grande majorité de Français (57%) ont modifié leurs habitudes d’achat et leurs comportements alimentaires. Notons aussi que 43% de Français achètent de plus en plus de produits biologiques.

Rédigé le Vendredi 15 Mars 2019 à 07:00 | Lu 136 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2019 - 07:00 La Fête de la nature

Vendredi 10 Mai 2019 - 07:00 Pour des contenants réutilisables